Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 08:41

Lundi 4 juillet 2016

6 heures du matin : Debout là-dedans !

Nous voulons y partir de bonne heure pour éviter la foule qui monte au Preikestolen : cette plateforme rocheuse qui surplombe de 604 m, comme une chaire d'église, le Lysefjord ( regardez la dernière photo d'hier : elle était vue d'en-dessous).

A 8 heures nous arrivons sur place et nous partons pour environ 450 m de dénivelé.

Douche à La Chaire

Tout avait bien commencé, puis voilà la bruine, ensuite une pluie légère, et enfin, à 10 minutes de l'arrivée, la pluie, la vraie, nous tombe dessus. Les nuages envahissent le fjord et le rocher, nous privant de cette vue si remarquable.

Douche à La Chaire

Quoi faire d'autre que redescendre sans tarder ? Le soleil ne réapparait que vers 15 heures, en arrivant au camping.

Tant pis : nous nous contenterons d'une photo d'internet. Comme vous.

Douche à La Chaire
Repost 0
Published by scandinadream - dans En Norvège
commenter cet article
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 16:30

Dimanche 3 juillet 2016

Nous quittons presque à regret ce si charmant petit port, pour partir vers le fond du Lysefjord, en traversant le Rogaland en diagonale : sud-ouest vers nord-est. Mais bien entendu, pas par la grande route. Celle que nous adoptons va de lac en lac et de fjord en fjord, traverse le plateau de la Sirdal, nous réservant de belles surprises.

Rogaland en diagonale

Arrivée au bord du plateau, cette route extraordinaire, construite pour relier l'usine électrique de Lysebotn à la vallée de Setesdal, plonge vers le fond du fjord en 27 lacets + un tunnel de 1,1 km contenant un lacet supplémentaire. Du restaurant construit là opportunément, on en découvre des vues magnifiques !

Rogaland en diagonale

A moins de faire demi tour, impossible de quitter cette vallée autrement que par ferry. Et le prochain est à 18 h. Dans 3 heures, donc.

Nous partons pour une petite balade à vélo sur le versant opposé à la route d'arrivée, par une petite route d'exploitation interdite aux voitures. Ça grimpe !

De là, nous avons découvert la route par laquelle nous étions descendus :

Rogaland en diagonale

Et aussi un petit barrage dont le mur est en bois goudronné !

Rogaland en diagonale

18 heures !

Embarquement pour une mini-croisière de 2 heures et 40 km sur le Lysefjord.

Entre autres cascades ou rochers abruptes, nous pourrons admirer (de très loin !) le fameux rocher de Kjerag, et surtout la Chaire (le Preikestolen), sur lequel nous comptons monter demain.

Et nous découvrons l'existence de Flørli, un endroit ou la randonnée se fait le long d'une conduite d'eau par 4 444 marches.

Rogaland en diagonale
Rogaland en diagonale
Repost 0
Published by scandinadream - dans En Norvège
commenter cet article
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 15:19

Samedi 2 juillet 2016

Des paysages époustouflants sur la petite route qui suit au plus près la côte. C'est celle que le GPS ne veut pas indiquer, parce qu'elle est au 3/4 non revêtue. Et bien étroite. Mais c'est si beau !

En suivant la côte ouest

Un arrêt à Flekkefjord nous permet d'apprécier le vieux quartier de la ville, Hollenderbyen. Il s'est développé entre les 16ème et 19ème siècles, grâce aux échanges commerciaux entre la Norvège et la Hollande, qui avait à l'époque besoin de bois de construction pour bâtir ses digues et ses ports.

Les maisons en bois sont blanches, symbole de la richesse qu'a connue la ville grâce aux retombées économiques de la pêche. Mais cet essor économique déclina en même temps que la fin des grands voiliers.

En suivant la côte ouest

Enfin nous nous posons dans un village minuscule, je devrais plutôt dire un hameau de 4 maisons, au bout d'une route à une voie, sur l'île d'Eigeroya. Et de là nous partons en balade au phare, sans nous presser. Nous y resterons cette nuit, sans voir un chat ...

En suivant la côte ouest
Repost 0
Published by scandinadream - dans En Norvège
commenter cet article
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 14:15

Vendredi 1er juillet 2016

Depuis une semaine je ne me suis pas connectée. Enfin, voici de nos nouvelles :

Vendredi et samedi, 24 et 25 juin, nous étions encore en Suède, occupés à remonter la rivière Klaraven, un peu en vélo, pas mal en voiture.

La première étape, de Karlstad à Forshaga, c'était sur une ancienne voie de chemin de fer reconvertie en piste cyclo. 20 km (40 en AR) sans voir une voiture.

Une semaine pour descendre au cap sud ...

Le lendemain, après pas mal de km en voiture, voici une étape sur une route non revêtue. En 2 heures, à l'aller, nous n'y croisons que 4 voitures. Et autant l'après midi au retour. 32 km paisibles.

Une semaine pour descendre au cap sud ...

Le dimanche 26 juin, nous sommes entrés en Norvège. Il y avait juste 3 semaines que nous avons quitté la maison.

Pour inaugurer notre arrivée, une petite balade à pied pour découvrir la vue depuis la tour du Rafjellet, à 576 m. 230 m de dénivelé pour découvrir également un refuge norvégien, incroyable pour un français. Est-ce qu'ils sont tous comme ça dans ce pays ?

Fauteuils capitonnés, rideaux aux fenêtres, tapisseries aux murs, seau en cuivre pour le bois, dont il y a une réserve coupée. Réserve également de papier toilette, de bougies et allumettes, de produit anti-moustiques.

Nous avons eu du mal à en croire nos yeux ! Et tout ça aussi propre et en parfait état que si nous étions dans une maison amie !

Une semaine pour descendre au cap sud ...

Lundi 27 juin, nous avons atteint Oslo, capitale de la Norvège.

Pour une visite plus complète, je vous propose les liens suivants, car avec Colette, il y a 4 ans, nous avions passé 2 jours à visiter la ville.

Cette fois-ci, Alain détestant les villes, nous n'avons visité que l'Hôtel de Ville. Sa situation près de la sortie du métro "National Theatret" lui a donné l'avantage.

Une semaine pour descendre au cap sud ...

Puis nous sommes partis, sous la pluie, vers la vallée de Hollingdal, dans le Buskerud. Mais nous traînons en route, comme d'habitude ...

Une semaine pour descendre au cap sud ...

C'est peu après l'église en bois debout (stavkirke) de Hedal (avec un seul d) que nous nous arrêtons le soir.

Une semaine pour descendre au cap sud ...

Au réveil, il y a du monde pour nous accueillir !

Dans cette région, de nombreuses petites maisons de vacances, disséminées dans la montagne ont une toiture végétalisée. Excellente isolation pour le long hiver.

De très nombreux greniers en bois restent en témoignage de la vie d'autrefois, mais aussi de nombreux habitas en ont gardé les caractéristiques.

Une semaine pour descendre au cap sud ...

C'est mercredi 29 juin que nous sommes arrivés dans le Télémark, une région un peu plus au sud.

Après la stavkirke de Heddal (avec dd, cette fois), déjà visitée avec Colette, nous nous sommes attardés au musée de plein air qui rassemble des bâtiments de ferme du 17ème et 18ème siècles.

Aussi bien les bâtiments utilitaires (laiterie, étable, greniers pour la nourriture ou pour les vêtements, en cas d'incendie de la maison d'habitation), que les maisons d'habitation : maison de maître ou de fermier.

Une semaine pour descendre au cap sud ...
Une semaine pour descendre au cap sud ...
Une semaine pour descendre au cap sud ...

Encore quelques km sur une route de montagne, pour aller admirer le paysage depuis le sommet du Himingen. A 1066 m, après 400 m de montée, nous étions quand même pressés de redescendre à cause du vent glacé qui y soufflait, et des gros nuages de pluie s'annonçant à l'horizon. Mais nous sommes arrivés avant elle !

Une semaine pour descendre au cap sud ...

Jeudi 30 juin 2016

La pluie s'arrête quand nous arrivons à l'écluse de Vrangfoss, sur le Canal du Télémark. Cinq écluses successives, pour une hauteur de 23 m de chute.

Le temps de monter à l'écluse la plus haute et de redescendre, et voici un bateau qui se présente à la montée. Toutes les écluses de ce canal sont encore manœuvrées à la main. Ici, c'est un bateau régulier de tourisme, qui a ses éclusiers. Mais les plaisanciers, eux, doivent faire eux-mêmes les manœuvres.

Une semaine pour descendre au cap sud ...

Le soleil est revenu, et nous mettons cap à l'ouest, en longeant le canal ou les lacs qu'il traverse. Puis cap au sud,, en suivant d'autres lacs, à différents niveaux de hauteur.

Une semaine pour descendre au cap sud ...

Enfin, nous arrivons à l'île d'Øynuten, entre fleuve et lacs, dont nous faisons le tour à pied (7 km). Nous y constatons les méfaits des castors. Les habitants doivent protéger le pied des arbres qu'ils veulent conserver avec un gros grillage.

Mais la forêt est belle et nous y passons la nuit.

Une semaine pour descendre au cap sud ...

Vendredi 1er Juillet 2016


De la pluie, de la pluie, de la pluie ! Quoi faire, sinon rouler ? Nous descendons donc vers le sud, dans le Vest Agder, vers le point le plus méridional de la Norvège : le phare de Lindesnes.

Cette photo prise en route n'est pas en noir et blanc. C'est seulement ce que capte l'appareil photo ...

Une semaine pour descendre au cap sud ...

La pluie s'est arrêtée vers 17 h, comme nous arrivions à destination. Alors une petite promenade dans les rochers jusqu'au phare nous a dégourdi les pattes :

Une semaine pour descendre au cap sud ...

Depuis 1725, la lumière du phare provenait d'un brasier ouvert, et il était, naturellement, difficile de la maintenir par tous les temps.

En 1822, les lumières ont été couvertes.

En 1854, une puissante lampe à huile avec 5 mèches fut installée, avec un nouvel appareil à lentille rotative fabriqué en France.

En 1915, elle fut déplacée dans la tour de fonte. En voici les restes :

Une semaine pour descendre au cap sud ...

Actuellement, bien que le phare ne soit pas très haut (50 m seulement au-dessus du niveau de la mer), sa lumière peut être vue de 20 miles nautiques, soit 37 km, par temps clair.

Et avant de refermer la page, admirez ce spécimen de collection ! Deux générations de camping-car ...

Une semaine pour descendre au cap sud ...
Repost 0
Published by scandinadream - dans En Norvège
commenter cet article
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 10:02

Jeudi 23 juin 2016

Ce matin, beau temps malgré quelques nuages. Nous sortons le kayak gonflable.

Et nous entreprenons le tour de ce petit lac dont aucune carte ne nous donne le nom.

Pour ma première leçon sur ce genre d'esquif, je ne suis pas très dégourdie, et la coordination est difficile. Mais nous finissons par arriver à la maison de nos suédois d'hier soir. Il nous fait tout visiter, du sauna à l'atelier et à la maison.

En kayak, sur le lac

Et il nous indique un autre bras du lac où habitent des castors. Nous y sommes allés avons vu leur "terrier", mais aucun animal n'a fait voir le bout de sa queue.

Dans ce lieu idyllique, nos avons pris notre temps avant de repartir, emportant dans nos soutes 100 litres d'eau du lac, garantie non traitée et buvable : les suédois ne boivent que ça.

Et enfin, départ pour Karlstad, au bord du Lac Vänern, pour d'autres aventures ...

En kayak, sur le lac
Repost 0
Published by scandinadream - dans En Suède
commenter cet article
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 09:33

Mercredi 22 juin 2016

Avec Colette, en mai 2012, nous nous étions arrêtées à Litsleby pour voir le grand dieu de la lance (2,25 m de haut). L'image humaine la plus grande de Scandinavie.

Cette fois-ci, j'ai voulu voir le musée de Vitlycke, près de Tanum, où est reproduite une ferme de l'âge du bronze. On peut y voit comment les gens vivaient ici il y a 3000 ans.

Retour à l'âge du Bronze

Hier soir, en arrivant, c'était le 21 juin, la fête du solstice d'été : musique et danses autour d'un arbre figurant, j'imagine, l'abondance de l'été.

Retour à l'âge du Bronze

Quant à la "dalle de Vitlycke", important pétroglyphe classé au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'UNESO, avec tous ceux de la région, il est à 300 m du musée. On peut y voir beaucoup d'images : des navires, des gens, des animaux et des cupules. Et une image humaine avec un chariot qui pourrait représenter un précurseur au dieu nordique Thor.

Et la fameuse image du mariage sacré.

Retour à l'âge du Bronze

Et nous avons fait route vers le Värmland, la région au nord du lac Vänern.
C'est le plus grand lac d'Europe occidentale. Cette mer intérieure comprend un archipel et pas moins de 22 000 îlots et récifs.

La région est occupée principalement par des forêts et des lacs. Nous avons trouvé notre bonheur sur une presqu'île au bord d'un petit lac. Personne.

Retour à l'âge du Bronze

A 19 h 30, surprise !

Une voiture arrive avec un ponton sur une remorque. Après quelques échange dans notre charabia d'anglais, nous comprenons que ces gens ont leur maison de vacances au bord du lac, mais qu'ils ne peuvent y aller qu'en bateau. Leur vieux ponton est hors d'usage, et ils vont aller chez eux avec ce ponton tout neuf.

Alain aide le monsieur à le mettre à l'eau, et ils s'en vont en nous disant :

"to-morrow kayak ? No problem ! Sunshine !"

Mais manque de chance, en même temps que les Suédois les moucherons sont arrivés. Et ils sont des millions !

Vite, à l'abri !

Repost 0
Published by scandinadream - dans En Suède
commenter cet article
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 09:07

Lundi 20 Juin 2016

Nous abordons le Bohuslan (la région au nord de Göteborg) par le forteresse de Bohus, qui a donné son nom à la province. Cette forteresse se trouve sur une île, et pourtant à l'intérieur des terres ! Ce territoire appartenait à la Norvège jusqu'en 1658, lors du traité de Roskilde où il passa aux mains des Suédois. La forteresse perdit alors son rôle défensif, et fut abandonnée.

L'imposante tour ronde qui reste seule est appelée affectueusement par les habitants : "le chapeau de papa".

Bohuslan, voiture et vélo

Nous voilà sur l'île de Tjorn, à laquelle on accède par 3 ponts successifs. Nous descendons jusqu'au village le plus au sud, à la recherche d'un point de vue sur les petites îles de l'archipel.

Pas trouvé, mais c'était beau quand même. Et un joli moulin en prime.

Bohuslan, voiture et vélo

Hélas, la pluie nous a rattrapés et nous nous sommes réfugiés au port de Henan, sur l'île voisine : Orust, pour la nuit.

Mardi 21 juin 2016

Au matin, le vent est un peu tombé et le ciel s'est dégagé. Nous partons en vélo pour une balade dans l'archipel : petits ponts, fjords et 2 ferrys à passer, mais comme c'est l'unique route, ils sont gratuits et de taille adaptée au trafic.

Bohuslan, voiture et vélo

Nous tâtons même d'un peu de VTT en prenant un chemin pour randonneurs, et nous nous retrouvons au milieu des moutons, dans les prés et les joncs.

Bohuslan, voiture et vélo

Et nous finissons la balade en haut du grand pont. Un peu fatigués, car j'avais mal évalué la distance et nous approchons des 60 km. Mais la balade était belle.

Bohuslan, voiture et vélo
Repost 0
Published by scandinadream - dans En Suède
commenter cet article
22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 11:01

Vendredi 17 juin 2016

Comme je connaissais déjà l'île de Møn, nous avons fait une partie de la visite en vélo.

50 km pour parcourir la moitié ouest de l'île.

D'abord, Klekkendehoj, tombeau mégalithique à deux chambres, puis Kong Asgers Hoj, avec le dolmen voisin :

Sur l'île de Møn ... et plus

Puis retour à Fanefjord Kirke, toujours aussi belle et surprenante :

Sur l'île de Møn ... et plus

Puis les chaumières au toit si particulier, avec leurs bâtiments disposés pour enfermer sur 3 côtés une petite cour intérieure abritée du vent, souvent fermée par un porche.

Sur l'île de Møn ... et plus

Enfin les paysages paisibles de cette île non encore atteinte par le tourisme.

De beaux arbres dont nous ne connaissons pas le nom. Si vous le savez, dites-le-moi ...

Sur l'île de Møn ... et plus

Samedi 18 juin 2016

Hier soir un vent très fort s'est levé. Donc pas de vélo aujourd'hui.

C'est en voiture que nous gagnons les falaises de Mons Klint.

Sur l'île de Møn ... et plus

Puis nous partons vers Helsingor, pour gagner la Suède par un nouveau ferry.

Nous croisons un magnifique moulin, le seul que nous ayons vu avec des ailes au Danemark (mais peut-être que nous n'avons pas trop cherché ?)

Sur l'île de Møn ... et plus

Dimanche 19 juin 2016

Rouler, rouler vers le nord ...

Arrivée à Helsingor (Elseneur), où on peut admirer le château de Kronborg depuis le pont du ferry qui nous emmène vers la Suède.

Ce serait, dit-on, sur la terrasse de ce château qu'Hamlet, prince du Danemark, vit le fantôme de son père enveloppé d'un manteau de brume épaisse. William Shakespeare ne donne pas plus de précision vu qu'il n'a jamais mis les pieds à Elseneur, et que son histoire est inspirée de la légende du prince Amled, qui aurait régné pendant 65 ans à partir de ... 3507 avant Jésus-Christ !

Le chef-d'œuvre du dramaturge anglais date, lui, de 1600 !

Sur l'île de Møn ... et plus

Premier aperçu de la Suède, lors de notre arrêt du soir :

Sur l'île de Møn ... et plus
Repost 0
Published by scandinadream - dans Au Danemark
commenter cet article
22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 10:28

Jeudi 16 Juin 2016

Après une nouvelle traversée en Ferry, nous voici au Danemark, dans l'île de Fionie, au Château d'Egeskov.

C'est un château de rêve, entouré de douves. Il fut construit au 16ème siècle, sur des pilotis de chêne. Selon la légende, le nom "d'Egeskov", qui veut dire "forêt de chênes" en danois, vient du fait qu'une forêt entière de chênes a été nécessaire à la construction de ses pilotis.

Construit à l'époque de "la guerre des Comtes" (de 1534 à 1536) pendant laquelle de nombreux manoirs ont été attaqués par les paysans, son propriétaire a voulu construire une forteresse imprenable.

Bien qu'il soit visitable (pour un tiers), il est toujours habité par ses propriétaires.

Un bijou de Fionie

On peut y admirer des collections de mode : de belles robes d'autrefois et ce qui va avec. Le salon des chevaliers. Des trophées de chasse, des meubles, et tout ce qu'offre en général un château ...

Un bijou de Fionie

Mais en plus du château, on peut visiter plusieurs musées, situés dans des "communs" agrandis : une collection de voitures de pompiers, des centaines de voitures de tous âges, des motos et vélos de toutes époques.

Un bijou de Fionie

On peut y admirer les premiers camping-car, une Cadillac de 1918 et aussi celle du Roi (je ne sais plus lequel). Les premiers vélomoteurs et premiers vélos électriques. Des motos de 1903-1905 ...

Un bijou de Fionie

Et le plus amusant : les immenses greniers sont ouverts au public. Ils recèlent tout un tas d'exemplaires pas encore restaurés ou entreposés pour les pièces de rechange. Un vrai bric-à-brac, tout daté et numéroté :

Un bijou de Fionie

On trouve aussi des collections d'outils de toutes sortes, rassemblés par profession

Un bijou de Fionie

Des avions, en vrai et en jouets, dans une fabuleuse collection de jouets mécaniques anciens, uniquement en métal, dans les soupentes du château.

Un bijou de Fionie

Et même un train électrique de 1912, lui aussi tout en métal :

Un bijou de Fionie

Enfin les jardins, sur 30 ha, sont ouverts au public.

Jardins français, anglais, renaissance, aromatique, serres, forêt, charmilles bien taillées etc ...

Bien que nous y ayons passé 3 heures, nous n'avons pas tout vu, loin de là !

Un bijou de Fionie

Il nous faudra encore un ferry pour traverser l'île de Lolland et arriver à Faro ce soir.

Un bijou de Fionie
Repost 0
Published by scandinadream - dans Au Danemark
commenter cet article
22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 10:14

Mardi 14 Juin 2016

Aujourd'hui, nous avons traversé un petit bout d'Allemagne : le Schleiswig-Holstein.

Pour éviter Hambourg, nous avons traversé l'Elbe en ferry à Gluckstadt. Voulant longer la Mer du Nord, nous nous sommes retrouvés derrière une, ou2 ou 3 rangées de digues. Entre elles, des pâturages pour des moutons, ou des cultures : choux, pommes de terre, betteraves ... Et de l'autre côté, des champs d'éoliennes !

Essayez de les compter sur cette photo :

Un bisou d'Allemagne

Nous avons tout de même visité le charmant village de Friedrichstadt.

Ayant abrité au 19ème siècle une colonie de marchands hollandais, ceux-ci ont construit leurs riches maisons à la mode de leur pays. Ces façades aux pignons à redans font maintenant la particularité et le charme de cette bourgade. Et avec son canal qui traverse le centre ville, on lui donne parfois le surnom de "petite Amsterdam".

Un bisou d'Allemagne

Prochain épisode dans l'île de Fionie, au Danemark.

Repost 0
Published by scandinadream - dans En Allemagne
commenter cet article

Présentation

  • : scandinadream.over-blog.com
  • scandinadream.over-blog.com
  • : passer du rêve à la réalité. J'ai commencé par 5 mois de voyage en solitaire, en Trafic aménagé, au hasard des routes d'Europe du Nord (pour mon premier voyage) puis d'Europe Centrale, et maintenant sur des itinéraires peu fréquentés d'Espagne.
  • Contact

Recherche