Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 21:23

Samedi 7 Septembre

 

J'aurais pu y aller en tram, mais finalement, j'ai préféré le vélo. D'autant qu'une piste cyclable est directe jusqu'au centre-ville. Ce qui m'a permis de m'arrêter en chemin au jardin botanique, que je n'aurais pas vu autrement. Ce qui m'a le plus attirée ici, c'est son architecture plus que les plantes :

 

Graz

 

Et là, curieusement, je me suis crue en France ! Il est vrai que l'Autriche est en période électorale ...

 

DSCF5606

 

Ensuite, ma première photo fut pour la boulangerie impériale, dont les 2 aigles dorés à l'or fin au-dessus de la façade en bois sculpté nous invitent à goûter les pâtisseries de l'époque impériale : le "baiser de Sissi" et la "biscotte de l'empereur" (je vous dispense des noms autrichiens).

 

DSCF5610

 

Dans les décors de stuc de la façade de la Maison Luegg, pourrez-vous découvrir quelques uns des visages qui s'y dissimulent ? Désolée, je n'avais pas assez de recul pour une bonne photo.

 

DSCF5614

 

Maintenant, c'est du Renaissance : le Landhaushof. C'était le siège de la diète et du gouvernement de la province, et il date de 1557-1563. Il est considéré comme un des chef-d'œuvre de la renaissance italienne en Autriche, avec ses 2 puits empreints de maniérisme.

 

Graz1

 

S'il y a peu de monuments du baroque tardif à Graz, c'est parce qu'à cette époque-là, la ville était en plein déclin.

En effet, elle a été longtemps ville impériale, mais en 1619 la capitale est transférée à Vienne. Et pour faire bonne mesure, l'Université, jusque là célèbre, est rétrogradée au rang de simple Lycée.

Mais le Mausolée, lui, a été construit juste à la jointure : de 1614 à 1633. Et on y retrouve les canons du baroque autrichien. Il est un peu coincé, à côté de la cathédrale.

 

Graz2

 

L'intérieur de la cathédrale est lui aussi baroque, et on le doit aux Jésuites qui l'on "baroquisée".

Vous essaierez de compter les angelots joufflus, en haut du retable ...

 

Graz3

 

Voici une œuvre absolument originale, et pas baroque du tout  (1499). C'est tout ce qui reste du château qui allait avec et qui est parti, je crois, en fumée. C'est un escalier à double vis. C'est une prouesse technique qui offre, à partir de l'étage supérieur, un savant dédoublement des volées autour de 2 axes, pour se retrouver ensemble à l'étage en-dessous. Vous saisissez ? Moi je n'ai compris qu'en le voyant. Et il existe sur 3 étages. La grande photo est prise du palier du 3ème étage.

 

Graz4

 

Vous ne demandez pas grâce, encore ? Alors une dernière de la vieille ville de Graz avant de passer à un autre genre

 

Graz5

 

Et maintenant, changement d'époque, changement de style !

   -  une île flottante sur la Mur (la rivière), crée par un architecte Américain. C'est un immense coquillage posé sur l'eau, et relié aux rives de la Mur par 2 passerelles piétonnes. Il contient un café (très prisé) et un amphithéâtre.

   -  le musée d'Art Contemporain, crée par 2 architectes Londoniens. Les "suceurs" du toit sont, en fait, des sources de lumière.

 

Graz6

 

Encore un escalier. Mais géant, celui-là ! C'est celui qui monte à la Citadelle : le Schlossberg.

 

DSCF5679

 

Euh, non ! En fait, j'ai pris l'ascenseur pour monter, et les marches, je les ai descendues !

Là-haut, bien plus haut que sur la photo, le petit château construit il y a plus de 1000 ans était devenu une importante citadelle renaissance. Mais Napoléon l'a faite raser. Ou presque. Sauf la Tour de l'Horloge et la Tour de la cloche (4 tonnes et 632 kg, la cloche !) dont les habitants de Graz ont négocié la sauvegarde a prix d'or (Graz, Graz, ont-ils dit, les mains jointes. Et Napoléon, magnanime, a laissé les 2 tours et empoché le pactole ...)

Le puits renaissance, sur la plus grande photo, fait 94 mètres de profondeur !

 

Graz7

 

Ouf !

Après tout ça, vous avez sans doute compris que j'ai bien apprécié cette ville.

Et graz à mon vélo, je ne suis pas trop fatiguée pour aller faire encore une visite aujourd'hui. Je rentre donc retrouver Charly et nous traversons toute la ville pour aller à la périphérie opposée visiter le château d'Eggenberg.

 

Ce château, construit entre 1625 et 1635 (en pleine période ...) est une allégorie de l'Univers. Il met le temps en scène :

4 tours pour les 4 saisons ; 12 portes pour les 12 mois de l'année ; 365 fenêtres pour les jours ; 24 salons d'apparat pour les heures du jour ; eux-même éclairés par 52 fenêtres pour les semaines de l'année  etc ...

 

 

Graz8

 

Profusion de stucs, de peintures mythologiques, de crimes légendaires, de symétrie ... J'ai suivi la visite (en anglais) avec un couple de Bordelais (qui n'y comprenaient pas plus que moi) et qui, eux aussi, trouvaient que trop, c'est trop ! Même si c'est, objectivement, très beau.

 

Graz9

 

et un clin d'œil de la photographe :

 

DSCF5765.JPG

 

Après une bonne heure de causette avec les compatriotes, il est l'heure de chercher un coin pour la nuit.

Ce soir, ce sera aux abords d'un village vigneron, producteur de Schilcher.

 

DSCF5784

Repost 0
Published by scandinadream - dans en Autriche
commenter cet article
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 20:32

Cette mystérieuse photo prise au château de Bojnice (SlovaquieMystère et solution )

ne vous a pas inspirés ! DSCF5186

Je vous donne donc l'explication :

 

Dans ce château existe un puits de 26 mètres de profondeur. Il n'a été creusé et maçonné que sur environ 8 mètres, car le reste est une cheminée naturelle creusée par les eaux (thermales ?) souterraines. Elle aboutit à un petit système de grottres et plusieurs petits lacs souterrains, dont l'un est le fond du puits.

Au cours de la visite, on emprunte certains souterrains du château qui aboutissent dans cette grotte. Ainsi je puis dire que je suis descendue au fond du puits !

La photo est prise depuis la margelle. On voit sur la gauche les premiers mètres en maçonnerie, et en bleu, c'est la roche de la cheminée naturelle. La pupille est le niveau de l'eau, et mon flash donne vie à ce regard.

Et voici le puits :

 

DSCF5113.JPG

 

 

 

 

Retour en Autriche

 

A l'entrée de nombreux villages, j'ai pu voir ce panneau.

Vous n'avez pas besoin de traduction, je suppose ?

 

DSCF5478

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, j'ai rencontré ces jolies balançoires, qui m'ont rappelé les fêtes foraines de mon enfance. Je croyais qu'il n'en n'existait plus, car on disait qu'elles étaient dangereuses. Car il y en avait certaines, munies d'une cage, qui faisaient le tour complet.

 

Que de voyages j'ai fait, sur une mer démontée, dans ces petits bateaux ...

 

DSCF5460

Repost 0
Published by scandinadream - dans en Autriche
commenter cet article
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 22:05

Vendredi 6 Septembre

 

J'ai suivi scrupuleusement les indications du Guide Vert pour cet itinéraire, et je l'ai trouvé superbe !

Entre les jolies villes d'hier, les vallées préservées d'aujourd'hui, (avec un Val d'Enfer qui est un enchantement), les paysages sont à couper le souffle.

 

Schneeberg6

 

Sans oublier le côté culturel, avec la Ligne de Semmering.

C'est une ligne de chemin de fer construite entre 1848 et 1854 pour franchir le col de Semmering. Sur 41 km, elle passe dans 15 tunnels, franchit 16 viaducs et 100 ponts plus petits. Il a fallu faire sauter 1,4 millions de m3 de rochers, et malgré cela, elle s'intègre parfaitement dans le paysage. Et bien sûr, la ligne de Semmering est inscrite au Patrimoine Mondial de l'Humanité.

 

Schneeberg7

 

Ensuite, j'ai choisi de continuer vers le sud, vers Graz, 2ème ville d'Autriche et capitale du Länd de Styrie.

 

Encore de beaux paysages, que mon petit appareil photo est bien incapable de reproduire.

Bien sûr, je prends surtout des petites routes, qui escaladent les collines ou même les montagnes. Ma tortue n'apprécie pas trop les pentes à 23 ou 25 %.

 

Graz et Styrie

 

Et ce soir, je suis encore près des cloches (mais elles sonnent moins souvent) au fond du parking de la basilique de Mariatrost, juste au-dessus de Graz, à 5 km de la vieille ville. Si je ne vois pas de bus demain matin, j'irai en vélo.

C'est aussi un lieu de pèlerinage depuis 1636, mais cette basilique-ci date du 18ème. On n'échappe pas au baroque !

 

Graz et Styrie1

Repost 0
Published by scandinadream - dans en Autriche
commenter cet article
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 20:46

Jeudi 5 Septembre 2013

 

Je suis entrée dans le 2ème de mes rêves de voyages : l'Autriche.

Est-ce à cause de Sissi ? Ou de cet autre film : La Mélodie du Bonheur ?

Je ne sais plus, mais je rêvais de découvrir l'Autriche.

Eh bien, m'y voici !

 

Mais Vienne est trop près de Bratislava (65 km), et je ne veux pas y aller tout de suite. Je veux d'abord faire connaissance avec la campagne, les petits villages, les paysages ...

 

Aussi, j'ai décidé de faire confiance au Guide Michelin, qui parait bien plus complet que le Routard pour ce pays (j'ai les 2), et d'expérimenter les circuits qu'il préconise.

Je descends donc vers le Sud Ouest, pour gagner le petit massif calcaire du Schneeberg, au sud de Vienne.

 

Premier arrêt dans la jolie petite ville de Eisenstad. C'est la capitale du Länd (Province) de Burgenland, le plus à l'ouest. (l'Autriche est un état fédéral, partagé en 9 Provinces, ou Länder)

 

Carte_Autriche2.gif

 

 

 

Beaucoup de villes et villages, ici comme en Slovaquie, ont leur "colonne de la peste",  monument érigé après la grande épidémie de 1710-1711. Eisenstad n'y manque pas.

 

Schneeberg1

 

Sa cathédrale, érigée vers 1500 en gothique flamboyant a été réaménagée en 1960, avec des vitraux modernes, et ... un style très dépouillé qui met en valeur ce qui reste de plus beau du baroque tardif : la chaire en marbre vert, l'orgue au buffet de marbre noir, et un "jardin des oliviers" très expressif.

 

Schneeberg

Eisenstad est le fief autrichien de la famille Esterhazy, princes Hongrois dont je vous ai déjà parlé ici : En visite chez Tantine

Et voici le Palais Esterhazy, où Joseph Haydn fut, ici aussi, maître de chapelle. (Il fut pendant 40 ans au service de cette famille).

 

DSCF5431.JPG

 

C'est ici qu'il fut enterré, et c'est cette église étrange qui abrite son mausolée :

 

Schneeberg2

 

Un peu plus loin, le château de Forchtenstein. Encore une possession des Esterhazy, qui le délaissèrent après la construction du précédent.

Et tout en haut du Mont Rosalie, une petite promenade nous a menés, Charly et moi, à la chapelle dédiée à Ste Rosalie, qui a une bien jolie légende :

Un certain Giletus, premier châtelain de Forchtenstein, partit guerroyer. Lorsqu'il revint, il apprit que son épouse, Rosalie, avait exercé les pires cruautés sur ses sujets.

Il les raconta à celle-ci comme si cela avait eu lieu dans un des pays qu'il avait traversé, et lui demanda quelle sentence il faudrait appliquer pour juger une souveraine aussi impitoyable. C'est ainsi que Rosalie finit au cachot, condamnée par son propre arrêt.

La légende dit encore que son esprit agité hanta ensuite la forteresse et que, pour la délivrer, Giletus fit construire cette chapelle dédiée à Sainte Rosalie.

 

Schneeberg3

 

Au passage, une jolie petite ville : Neunkirchen, qui aurait mérité un plus long arrêt, mais j'étais stationnée sur un emplacement réservé, et je ne voulais pas m'éloigner.

 

Schneeberg4

 

Après un joli parcours en montagne, me voici au bout d'une route de 3 km, sur le parking de l'église de Mariahilfberg, important lieu de pèlerinage depuis 1670. Un monastère y est aussi  installé.

Nous avons fait ce soir une promenade en forêt pour y découvrir une grotte-ermitage, d'une certaine Madeleine.

Mais dans ce pays, les panneaux d'information sont exclusivement écris en allemand, alors je n'en sais pas plus.

 

Schneeberg5

 

Et j'ai de la musique pour me bercer cette nuit : l'horloge de l'église sonne tous les quarts d'heure ...

Repost 0
Published by scandinadream - dans en Autriche
commenter cet article
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 19:39

  Mercredi 4 Septembre

 

J'ai fait hier la centaine de kilomètres qui me séparait de Bratislava, capitale de la Slovaquie, juste à la frontière de l'Autriche.

C'est une région de plaines, et je n'avais pas envie des m'arrêter ni de faire des détours.

Installée au camping, je suis allée me faire couper les cheveux et faire quelques courses.

 

Aujourd'hui, dernier jour en Slovaquie. J'ai laissé mon Charly à l'ombre et j'ai pris le tramway pour le centre-ville.

Très agréable, le centre-ville ! Dans certaines parties, seuls les tramways et les taxis peuvent circuler. Dans d'autres rues, il n'y a que les voitures électriques des City-tour

Ce qui fait que le centre piétonnier est très agréable. Et si je me redis, c'est que je l'ai vraiment apprécié !

 

J'ai d'abord pris un City-tour qui fait l'extérieur de la vieille ville et le château. Ainsi, à pied, il ne me restait que l'intérieur.

Commençons donc par le château :

 

Bratislava

 

Et voici, tout près l'un de l'autre, l'Opéra avec sa fontaine de Ganymède, et la Philharmonie Slovaque, construits entre 1911 et 1915.

 

Bratislava1

 

Puis j'ai été séduite par l'ancien Hôtel de Ville et sa cour intérieure Renaissance :

 

Bratislava2

 

Et toutes ces petites rues qui partent de la très belle place Hlavné Namestie sont charmantes, et bordées de petits restos et cafés.

 

Bratislava4

 

De là, on va à la Cathédrale St Martin qui, durant 300 ans, a été le lieu de couronnement de 11 rois de Hongrie et 8 épouses royales. Au sommet de son clocher, sur un coussin doré de 2 m x 2 m, repose la copie de la couronne de St Etienne, qui fait 1 mètre de haut et pèse 300 kg. On ne dirait pas, vu d'en bas, ou même du château !

Car Bratislava fut le lieu de couronnement des rois de Hongrie à partir de la victoire des Turcs en 1563, et jusqu'en 1830, où la capitale hongroise fut déménagée à Buda(pest).

 

De la place Hlavné Namestie, on peut aussi aller à la porte St Michel. C'est la seule qui reste des 4 portes de la ville, et elle date du 14ème siècle.

 

Bratislava5

 

Enfin, je suis un peu sortie de la vieille ville pour aller voir cette jolie petite "Eglise Bleue", dédiée à ma patronne, Ste Elisabeth de Hongrie, qui fut reine de Hongrie à Bratislava, au 13ème siècle.

L'église est du début 20ème, en style Sécession, et elle est très populaire à Bratislava.

 

Bratislava6

 

Voilà. J'ai repris le tramway, puis la route de l'Autriche, avec quelques embouteillages ...

Ce soir, je suis à une vingtaine de kilomètres de la frontière, côté Autriche, dans un pays où poussent aussi bien la vigne que les éoliennes !

 

DSCF5401DSCF5404

Repost 0
Published by scandinadream - dans en Slovaquie
commenter cet article
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 18:56

Lundi 2 Septembre

 

Après un tour de lac avec Charly, je finis par me mettre en route vers 11 h 30.

 

DSCF5248

 

Voici une petite ville : Banska Stiavnicka, qui est inscrite, pour son ensemble, au Patrimoine Mondial de l'Humanité.

Etonnant château (la tour blanche) appelée "Tour de l'Horloge Vivante", parce qu'un trompette, du haut du clocheton, y sonnait l'heure ... tous les quarts d'heure !

J'y étais à midi quand elle a sonné, mais je n'ai pas vu de trompette. Je suppose que c'est un enregistrement. C'est moins poétique ...

L'église rose est aussi une célébrité. Elle est au sommet du chemin de croix.

 

Banska Stavnika - Hronsek1

Décidément, les fabricants de cadenas ont de beaux jours devant eux !

La ville est difficile à photographier, car elle est très en pente. Voici ce qui m'a plu.

 

Banska Stavnika - Hronsek

 

Encore une église en bois ! Encore inscrite au Patrimoine Mondial de l'Humanité ! Encore protestante et articulaire ! Et pourtant, encore très différente des autres !

C'est celle de Hronsek.

Regardez ce bel assemblage de poutres :

 

Banska Stavnika - Hronsek2

 

L'architecture intérieure est tellement curieuse, avec ses plafonds voûtés en bois, qu'il est difficile de la comprendre sur une photo, même sur la seule carte postale en vente. La photo est prise depuis une des tribunes.

 

DSCF5293.JPG

 

Et après, en route vers l'ouest ...

Repost 0
Published by scandinadream - dans en Slovaquie
commenter cet article
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 18:43

Je vous donne la solution pour l'attelage de chevaux de cet article : Pour les observateurs et les gourmands

 

C'est un "attelage à trois-un cheval de front", mais avec un 4ème "en ligne".

Ce qui donne ça : (vous remarquerez comme je suis mauvaise pour dessiner avec la souris !) :

 

Sans-titre-1-copie-1.jpg

 

Et maintenant, voici une autre photo-mystère.

 

Je l'ai prise au cours de la visite au château de Bojnice

 

DSCF5186-copie-1.JPG

 

J'attends vos propositions ...

Repost 0
Published by scandinadream - dans en Autriche
commenter cet article
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 18:16

Dimanche 1er Septembre

 

Pas de montée au château ce matin : il est dans le brouillard, et il pleut des cordes !

 

Direction Cicmany, un drôle de village perdu au fond d'une vallée qui perpétue cette tradition de décoration de maisons.

Ces ornements sur les maisons avaient, pour les habitants, le pouvoir magique de les protéger des forces maléfiques de la nature environnante.

 

 

château Bojnice

 

Le temps s'est levé durant le trajet jusqu'au château de Bojnice

 

S'il est originaire du 13ème siècle, ça ne se voit pas au 1er coup d'oeil !

Car depuis 1643, qu'il est entre les mains de la famille Palffy, il a été embelli à chaque génération.

L'un des Palffy, grand voyageur, a voulu combiner différents éléments de nombreux châteaux européens, dont ceux du Val de Loire. Vous ne lui trouvez pas un petit air du château de Chaumont ?

 

château Bojnice1

Le dernier Palffy, à sa mort en 191O, en fit don à l'état à condition qu'il en fasse un musée.

L'intérieur est donc encore meublé et décoré comme l'a souhaité la famille Palffy dont les portraits ornent le château.

Voici un petit aperçu de quelques plafonds, notamment le plus célèbre : "le salon doré", doré à la feuille d'or, et celui de la chapelle, décoré de stucs et de peintures baroques. Les colonnes de marbre rose sont celles de la tribune de la chapelle.

 

château Bojnice2

 

... encore quelques objets et décors qui m'ont séduite, particulièrement le salon oriental :

 

château Bojnice3

 

Et après beaucoup de kilomètres, me voici encore au bord d'un lac pour vous souhaiter le bonsoir ...

 

DSCF5238-copie-1.JPGDSCF5243-copie-1.JPG

Repost 0
Published by scandinadream - dans en Slovaquie
commenter cet article
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 17:28

Samedi 31 Août

 

Oui, je suis fraîche. Je suis bien au frais, car il fait 10° dans le camion au réveil !

Difficile à sortir de sous la couette.

Mais le soleil arrive, il va réchauffer la matinée.

 

Voyons, qu'avons-nous au programme de la journée ?

  - un château

  - une église

  - de la route pour arriver à

  - un autre château

 

Le 1er château est celui d'Orava

Accroché à un piton au-dessus de la rivière du même nom.

Curieusement, la partie la plus haute, la forteresse, est la plus récente et date du 16ème sècle. La tour fortifiée (à mi-hauteur) est la plus vieille et date du 13ème. Au 14 et 15ème fut ajouté un palais résidentiel dans les parties moyennes et basses

Vue la queue à la caisse et à l'entrée, je ne l'ai pas visité

 

Orova - Mala Fatra

Et j'ai continué ma route vers une autre église en bois, inscrite au Patrimoine Mondial de l'Humanité, celle de Tvrdosin (je ne sais pas comment ça se prononce !)

Si je vous disais qu'elle ne ressemble pas aux autres ?

 

  - c'est une église catholique-romaine (mais nous en avons déjà vu une.

  - construite dans la 2ème moitié du 15ème siècle (ça c'est nouveau, les autres étaient plus récentes)

  - Lors de la Réforme, elle a abrité les 2 cultes : bel exemple de tolérance.

  - elle possède un splendide retable et de nombreuses fresques

 

Qu'est-ce qui la différencie, alors ?

 

La peinture du retable.

Parce que, justement, il n'est pas peint.

Et c'est très beau, venez voir :

 

Orova - Mala Fatra1

 

Les fresques aussi, sont très belles, et le plafond.

 

Orova - Mala Fatra2

 

Encore un bout de route jusqu'au Lac d'Orava

 

Orova - Mala Fatra3

 

Au passage, ils ont vraiment toutes les audaces pour les couleurs des maisons ! Un peu plus loin, il y en avait une vert-pomme !

 

De là, j'ai pris le chemin des écoliers pour rejoindre une belle région de randonnées. Mais ce n'est pas un jour de promenade : j'ai quelques courbatures, et peut-être Charly aussi, car il est réticent à descendre de voiture.

Nous nous arrêtons quand même à Terchova pour saluer Juraj Janosik, le Robin des Bois Slovaque, qui, au 17ème, volait aux riches pour donner aux pauvres.

Malgré son courage et sa connaissance des grottes de la montagne, il fut exécuté en place publique en 1713, à l'âge de 25 ans. Mais il bénéficie encore d'une grande admiration.

 

Orova---Mala-Fatra4.jpg

 

Encore quelques kilomètres, le passage d'un bac, et juste avant d'arriver au château de Strecno, je m'arrête au monument érigé comme signe de grattitude pour l'aide offerte lors du soulèvement National Slovaque, dans les années 1944-1945.

Les Français arrivèrent en Slovaquie après s'être évadés de camps allemands de détention.

La Compagnie Française a participé aux combats dans de nombreux endroits. En ce lieu reposent 58 Français.

 

Rajecka1

 

D'ici je peux admirer le château de Strecno, qui leur a servi pour organiser leurs raids. Mais il est trop tard pour monter le visiter ce soir. Je garde ce plaisir pour demain matin.

 

Rajecka

Repost 0
Published by scandinadream - dans en Slovaquie
commenter cet article
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 17:12

Vendredi 30 Août

 

Départ à 9 h 30 sous un beau ciel bleu.

L'itinéraire dessine un vague rectangle aux côtés A,B,C,D, dont les canyons sont les côtés B et D.

 

Pour les paysages de A, entre lac (loin) et forêt, c'est brumeux.

 

canyons lac Liptov

 

Le canyon B est bien plus facile que je ne pensais. Je n'ai dû porter Charly que sur la fin, pour les 3 échelles. Pour les chaînes, je l'ai pris en laisse et il s'est débrouillé comme un grand.

Mais 6,5 kg de plus dans le sac, d'un seul coup, ça se sent ! Je n'ai plus l'habitude.

 

canyons lac Liptov1

 

A la sortie du canyon, pendant le déjeuner, le soleil a disparu. En C, à 950 m, il faisait frisquet, avec le vent. Même avec la polaire !

 

canyons lac Liptov2

 

Un petit crochet pour visiter un vieux moulin, qui fonctionne encore.

 

canyons lac Liptov31

 

 

Et puis, arrivée en D, dans le 2ème cnyon, ou plutôt la gorge, le soleil est revenu.

Mais au lieu d'en suivre le fond, celui-là on le descend doucement depuis son bord supérieur jusqu'au fond, en 4 km.

L'échelle, c'est une variante en cul de sac. Je n'y suis pas allée.

 

canyons lac Liptov4

 

Et maintenant, repos. Je dors ici une seconde nuit, et je serai fraîche demain pour repartir.

Repost 0
Published by scandinadream - dans en Slovaquie
commenter cet article

Présentation

  • : scandinadream.over-blog.com
  • scandinadream.over-blog.com
  • : passer du rêve à la réalité. J'ai commencé par 5 mois de voyage en solitaire, en Trafic aménagé, au hasard des routes d'Europe du Nord (pour mon premier voyage) puis d'Europe Centrale, et maintenant sur des itinéraires peu fréquentés d'Espagne.
  • Contact

Recherche