Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2023 7 05 /02 /février /2023 09:16

 

Nous avons trouvé une location à Beceite, au bord du Lac de Pena. Magnifique, même en hiver !

Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon

 

Nous voici donc au cœur du massif montagneux des Ports de Beceite. En espagnol : los Puertos de Beceite.

Ses montagnes escarpées sont traversées par de nombreuses rivières et falaises et cachent des endroits magnifiques. Nous espérons en découvrir quelques uns, si la météo est propice.

Nous prenons d'abord la route de La Pesquera, qui longe le cours du Río Ulldemó.

La Pesquera est le nom donné à une zone de bassins de différentes tailles que la nature a creusés dans la rivière Ulldemó à Beceite. Il s'agit de piscines naturelles. Ces bassins ont été formés par l'érosion de la rivière sur les rochers. Certains sont plus ou moins profonds, et l'été, on peut s'y baigner en pleine nature. Ils sont d'une belle couleur turquoise qui reflète le ciel bleu ... quand il est bleu ! (Pour l'instant, c'est plutôt gris)

La route, ou plutôt la piste, s'étire sur 8 km, mais nous nous arrêtons au deuxième pour grimper vers la Peñagalera, un sommet de 1034 m qui surplombe la vallée.

Nous commençons par traverser la rivière, puis en sortant de la forêt, on en prend plein les yeux :  (cliquer sur la première photo pour les voir une à une en plus grand)

 

 

Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon

En arrivant sur la plateau, quel vent !! Malgré la vue superbe, nous ne nous sommes pas attardées au sommet ! Vite redescendons, par un autre itinéraire qui nous mènera sur la piste de départ, 3 km plus loin que là où nous l'avions quittée.

Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon

Il ne reste qu'à traverser le gué. Mais nous voilà dans l'ombre, au fond de cette vallée encaissée, et il est 17 heures. En retournant à pied jusqu'à la voiture, pas de flânerie près des vasques où, l'été, on peut profiter de cette eau si cristalline.

Et mes photos semblent bien tristes à côté de celles d'internet ...

Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon

Le bourg de Valderrobres est à quelques kilomètres de Beceite, et un peu plus important. Nous avons d'abord fait sa connaissance en entrant par erreur dans la vieille ville en voiture ! Oups !

Heureusement, cette petite rue nous a permis de nous échapper, et d'en sortir par le pont médiéval ...

Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon

Mais nous y sommes retournées pour visiter, dans le haut de la ville, les plus vieux quartiers où se trouvent le Château et l'église de Sainte Marie la Majeure.

On estime que sa construction a eu lieu entre 1314 et 1348, environ.
Cette église est sans aucun doute une magnifique référence de la construction médiévale aragonaise et forme avec le château un admirable ensemble gothique.

Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon

L'église et le château, qui était autrefois l’enceinte privée de l’archevêque, sont reliés par un couloir. Et ainsi, de cette loggia, il pouvait assister à l'office sans descendre dans l'église.

Par cette maquette, voici une meilleure vue d'ensemble de ce monument.

Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon

Tout naturellement on continue par la visite du château. Belle architecture, mais ces grandes pièces vides rendent difficilement compte de la vie de l'époque.

Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon

Ensuite, promenade dans quelques unes des rues (très pentues) qui entourent le château.

Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon

Retour à Beceite pour la visite (payante) des gorges du Matarraña : El Parrizal, joyau des Puertos de Beceite.

Comme pour la Pesquera, mes photos pâtissent du manque de soleil, mais j'espère que vous pourrez vous en faire une petite idée.

Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon

Nous voilà parvenues à l'entrée des Estrets.

Sur 200 mètres de long, le canyon de la rivière Matarraña se rétrécit à 1,5 mètres avec des falaises de 60 mètres de haut. L'eau reflète le petit bout de ciel que l'on peut voir en haut ...

Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon

A la fin du détroit, Sarah a voulu voir si on pouvait continuer mais ....

Il ne reste qu'à faire demi-tour. Nous avons cependant pris une petite variante, sur une portion, qui nous a fait grimper un peu dans la forêt où nous avons trouvé d'autres curiosités : des arbres assez particuliers, et un vautour pétrifié qui prend son envol. Le voyez-vous ?

Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon

Et retour au parking, après le tunnel ...

Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'AragonAu Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon
Au Pays des Trois Royaumes : dans celui d'Aragon

Et demain, nous passerons la journée dans le Royaume de Valence. Attention, surprise ! 💥

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2023 7 29 /01 /janvier /2023 14:04

 

Cette fois, c'est avec Sarah et Toddy que je suis partie en Espagne.

 

Au pays des Trois RoyaumesAu pays des Trois Royaumes

Avant d'arriver aux confins des Trois Royaumes, nous avons fait un arrêt dans le Delta de l'Ebre.

C'est une vaste plaine sédimentaire formée par les alluvions déposées par l’Ebre. Avec ses 7736 ha, le Parc Naturel du Delta de l’Ebre est la principale zone humide de Catalogne et un site majeur en Europe.

Le paysage naturel formé, entre autres, par le fleuve, la mer, les baies, les plages, les dunes, les salines, les forêts de rive, les lagunes littorales et les îles fluviales abrite, avec les rizières, une faune très variée.

Et bien sûr, nous avions une grande envie de voir des flamants roses. Pour cela, la Laguna de la Tancada est l’espace naturel parfait pour l’observation des oiseaux, avec la plus forte densité de flamants roses de tout le Delta.

Nous sommes arrivées au mirador au lever du soleil, par un petit matin frisquet, et les grands oiseaux avaient plutôt envie de rester au chaud dans leurs plumes ...

 
Au pays des Trois Royaumes
Au pays des Trois Royaumes
Au pays des Trois Royaumes

L'absence de relief confère au paysage du delta de l'Èbre une esthétique singulière variant au rythme des saisons. On peut y rencontrer aussi bien des zones de cultures maraîchères et fruitières que des rizières. Sa partie littorale est cependant dominée par de vastes lagunes entourées de roseaux et de joncs.

Peu à peu, les oiseaux ont commencé lentement à s'agiter ... mais nous ne sommes pas des observatrices patientes !

Au pays des Trois Royaumes
Au pays des Trois Royaumes
Au pays des Trois Royaumes

C'est surtout le froid qui nous a décidées à changer d'endroit. Et nous avons pu voir d'autres flamants de plus près.

Mais les photos d'envol, dont nous rêvions, je les ai trouvées sur internet !

Au pays des Trois Royaumes
Au pays des Trois Royaumes
Au pays des Trois Royaumes
Au pays des Trois Royaumes
Au pays des Trois Royaumes

La périphérie du parc naturel est caractérisée par des sols salins et de grandes plages de sable désertiques délimitées par des dunes.

La Punta del Fangar est située au nord du delta de l'Ebre. Il s'agit d'une péninsule d'une longueur de 7 km et d'une largeur de 3 km qui s'avance dans la mer. Nous avons suivi  la longue plage Del Fangar, mais seulement jusqu'au phare du même nom. Quelques deux heures de marche ! Et le défi du retour ? le faire les pieds dans l'eau ! Brrr .... elle est froide ! Et Toddy n'aime pas trop ça !

Au pays des Trois Royaumes
Au pays des Trois Royaumes
Au pays des Trois Royaumes
Au pays des Trois Royaumes
Au pays des Trois Royaumes
Au pays des Trois Royaumes
Au pays des Trois Royaumes
Au pays des Trois Royaumes
Au pays des Trois Royaumes

Le titre de cet article ne vous a pas intrigué ?

 

"Au pays des Trois Royaumes". De quels royaumes s'agit-il ?

 

Il s'agit des royaumes d'Aragon et de Valence, et de la Principauté de Catalogne, qui avaient leur frontière historique commune au Tossal dels Tres Reis (1356 m). La légende raconte que les trois monarques ont décidé de tenir un parlement à cet endroit, permettant d'établir des relations sans avoir à quitter le territoire qu'ils gouvernaient.
 
Situé dans le massif montagneux des Puertos de Beceite, le Tossal (la Table des Rois, en français) borde les municipalités de Valderrobles dans la province de Teruel (Aragon), Cenia dans la province de Tarragone (Catalogne) et Puebla de Benifasar dans la province de Castellón (Communauté de Valence).

C'est donc cette Réserve Naturelle des Puertos qui est le but de notre voyage, à une trentaine de kilomètres du delta de l'Ebre ... à vol d'oiseau.

Alors nous quittons la Mer pour la Montagne. A très bientôt 🙋

Au pays des Trois RoyaumesAu pays des Trois Royaumes
Au pays des Trois RoyaumesAu pays des Trois Royaumes
Partager cet article
Repost0
25 octobre 2022 2 25 /10 /octobre /2022 17:15

Il nous reste deux jours et demi pour atteindre la gare de Valence, avec Jolly Jumper pour hôtel. Nous prenons donc le chemin des écoliers. Les petites routes de montagne nous réservent des paysages grandioses, mais on ne peut pas s'arrêter à chaque virage pour la photo !

 

Mais le Château de Boulogne, lui, nous a forcés à l'arrêt.

 

Les ruines du château de Boulogne sont classées parmi les monuments historiques en 1915.

La seigneurie du château de Boulogne aurait fait partie des possessions de la maison de Poitiers dès le 12e siècle. Au XIe siècle, seuls un donjon carré, dont la partie basse présente un appareil en bossage, et une chapelle existaient. C'est au XIVe siècle que trois grandes tours rondes et des courtines sont rajoutées pour renforcer l'édifice.

Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !

 

Le château est transformé en résidence renaissance vers 1550. La Salle des Gardes, les écuries, le grand pont terrasse de l'entrée, le châtelet et son portail à fronton d'entrée renaissance à colonnes torses, orné d'une sculpture de la tête de Marie de Langeac, datent de cette époque.

Epargné par les guerres de religion et par la Révolution, le château est dépecé au début du 19e siècle par un habitant d'un village voisin.

(En cliquant sur la première photo, vous pourrez les faire défiler en plus grand)

Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !

Le château est en ruines, mais celles-ci sont régulièrement consolidées.

Avec Tristan et Aïda, nous décidons, malgré la chaleur, d'en faire le tour. Nous verrons que ça n'a rien d'une promenade horizontale !

Impressionnants, ces ponts et ces remparts, vus d'en bas !

Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !

Amusant, cet orchestre oriental dans un jardin, en-dessous du château ...

Ardèche du nord : que de petites routes !

Notre but, maintenant, c'est direction Le Cheylard, puis le Rocher de Brion. Nous avons l'intention d'y passer la nuit : la route est un cul de sac près d'un sommet, ça devrait être calme et paisible ...  et nous parait paradisiaque quand nous y arrivons.

Erreur !

Entre 20 heures et 2 heures du matin, des voitures sont arrivées, sont reparties, des gens ont été visité les ruines à la lampe torche ou sont restés dans leur voiture une heure ou deux avant de repartir  ...  Qu'a donc ce lieu de si particulier pour attirer les gens la nuit ? Est-ce un haut-lieu vibratoire où l'on vient se recharger en énergie ?

Alors qu'est-ce que c'est que ce Rocher ?

Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !

Bon, ça c'est pour la géologie. C'est vrai qu'il peut y avoir un fort taux de magnétisme.

Mais voilà l'originalité du lieu : il a abrité un village médiéval surmonté d'un château.

Le début de Brion, c’est l’an 1000. Le sommet du piton abritait le château avec un donjon. On voit encore quelques bases de murs et le carré du donjon. Au pied du château, toute la partie sud était occupée par le village. Un rempart en prismes de basalte assemblés à sec entourait l’ensemble du site.

 

Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !

L’apogée se situe au XIIIe siècle, le bourg castral abritait alors des artisans, des commerçants, des agriculteurs, avec la vie sociale complète d’un bourg au pied de sa seigneurie. Le château du Cheylard existait, mais était plus modeste que celui de Brion. Brion constituait une paroisse, il y avait une église et un cimetière. Le village n’était pas coupé du monde, Brion regardait Rochebonne et Rochebonne regardait Brion.

Les panneaux informatifs sont très bien renseignés : on peut situer les restes de maisons, la carrière, le château ...

 

Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !

L’histoire s’est inversée très vite puisque au XIVe siècle et au milieu du XVe, avec les grandes crises européennes, les épidémies et la dépopulation, les sites écartés ont été progressivement abandonnés pour des emplacements plus favorables dans les vallées.

Au 15ème siècle, le château semble abandonné, peu de terres sont cultivées autour du hameau.

Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !

Mais malgré la nuit agitée, c'est un site génial, et nous avons eu du mal à nous en arracher le lendemain.

Par un grand détour de la route nous sommes allés voir le Château de Rochebonne, en face.

Ouh la la, tout ça à descendre et surtout remonter ? Par cette chaleur et cette pente raide ? On se contentera des photos du bord de la route ...

Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !

Pour nous rafraîchir, un petit tour dans la cité du vent, et même, l'Ecole du Vent, à Saint Clément.

Il s'agit d'un musée interactif dédié au vent et à l'envol, implanté sur un belvédère. Ce qui fait que Saint Clément est le village de France qui totalise le plus de jours de vent : 300 jours par an !

Les gens disent que les jours sans vent ils ne se sentent pas bien ...

 

Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !

On raconte qu’il y a de cela fort longtemps vivait le Peuple du vent, un peuple qui apprenait à ses enfants à voler… Pour cela petits et grands passaient par l’Ecole du vent. Aujourd’hui l’école se visite. Au fil des plateformes, Le visiteur est plongé dans un univers tour à tour Jules Verne, Léonard de Vinci ou encore Harry Potter. On y apprend comment se forme le vent, comment s’en protéger ou encore comment voler dans les airs, le tout sur les traces du Peuple du vent.

Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !

Je vous le recommande ! Les enfants y apprennent tout en s'amusant. Et même les adultes. Et  ça fait rêver ...

Je vais d'ailleurs réfléchir à mettre des ailes à mon camion. Pégase en avait bien, pourquoi pas Jolly Jumper ?

Sur cette note optimiste, je vous dis "au-revoir", en attendant les prochaines vacances, culturelles et photographiques.

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2022 7 23 /10 /octobre /2022 16:57

 

Canicule toujours !

Heureusement, ça ne fait pas trop loin pour retrouver la fraîcheur (relative) de l'altitude.

Cette fois-ci, nous irons vers l'ouest, au Col de Meyrand, à 1369 m. On peut y faire du parapente, ou regarder passer le Tour de France ...

 

Mais nous avons seulement admiré le paysage ...

Haute-Ardèche, la belle !

De là, nous sommes partis à pied pour rejoindre le Signal de Coucoulude, à 1448 m. C'est un site d'escalade très prisé. On dit aussi : le Ron de Coucoulude. Rien que ce nom, ça donne envie d'aller voir !

 

Haute-Ardèche, la belle !
Haute-Ardèche, la belle !
Haute-Ardèche, la belle !
Haute-Ardèche, la belle !
Haute-Ardèche, la belle !

Et voilà le Signal !

suivi d'un nouveau rafraîchissement !

Haute-Ardèche, la belle !
Haute-Ardèche, la belle !
Haute-Ardèche, la belle !
Haute-Ardèche, la belle !
Haute-Ardèche, la belle !
Haute-Ardèche, la belle !

Et voilà un village dans lequel il faudra retourner, car nous n'en avons vu que la moitié. Il aurait mérité une journée de balade à lui tout seul, et pas juste un passage !

Ce village, c'est Thueyts.

Thueyts est campé sur une épaisse coulée de basalte qui a comblé, au début de l'ère quaternaire, la vallée de l'Ardèche. Bloquée par des scories, la coulée s'est alors mise à remonter la vallée. Phénomène rarissime, qui a donné une falaise de basalte de plus de 80 m l'épaisseur. L'Ardèche a alors creusé un nouveau lit en contrebas, dégageant la coulée et la rendant visible. Ce qui donne une curiosité naturelle étonnante : la Chaussée des Géants.

Mais tout est étonnant ici. Voici le Pont du Diable

(En cliquant sur la première photo, vous pourrez les faire défiler en plus grand)

Haute-Ardèche, la belle ! Haute-Ardèche, la belle !
Haute-Ardèche, la belle ! Haute-Ardèche, la belle !
Haute-Ardèche, la belle ! Haute-Ardèche, la belle !
Haute-Ardèche, la belle ! Haute-Ardèche, la belle !

Pour descendre (ou monter) du village à la rivière, différents sentiers existent, avec chacun leur attrait. Nous avons choisi celui nommé l'échelle du Roi.

Cet escalier constitué de pierres volcaniques se situe dans une faille naturelle dans la coulée basaltique de la chaussée des géants. Et je peux vous dire qu'il est raide ! A la descente, c'est à deux mains que l'on tient la rampe.

Haute-Ardèche, la belle ! Haute-Ardèche, la belle !
Haute-Ardèche, la belle ! Haute-Ardèche, la belle !
Haute-Ardèche, la belle ! Haute-Ardèche, la belle !
Haute-Ardèche, la belle ! Haute-Ardèche, la belle !

Mais les petites jambes ne sont jamais fatiguées ...

Haute-Ardèche, la belle !

Un autre lieu que nous avons aimé, c'est l'Abbaye de Mazan.

Le ciel est bien gris, car nous venions d'essuyer, au Col de la Chavade (1266 m) un super orage, avec grêle et tout et tout ... Mais malgré le froid subit et la pluie qui tombait encore un peu, nous n'avons pas résisté à ce paysage, que nous avons voulu voir de plus près.

 

Haute-Ardèche, la belle !

Bizarre, ces ronds dorés, non ? Nous avons appris qu'il s'agissait de l'incroyable création de Felice Varini : "Un cercle et mille fragments", réalisée dans le cadre du parcours artistique Le Partage des Eaux.

L'artiste a, en effet, peint à la feuille d'or une série de cercles parfaits qui se déploient sur les murs et le toit de l'abbaye, le pont, l'auberge et les anciennes fortifications qui l'encadrent ... Et qui éclatent en mille fragments dès que l'on change de point de vue.

Il nous a juste manqué un peu de soleil pour que la magie opère complètement.

 

Haute-Ardèche, la belle ! Haute-Ardèche, la belle !
Haute-Ardèche, la belle ! Haute-Ardèche, la belle !

L'Abbaye de Mazan fut fondée en 1123. C'est la première abbaye cistercienne en Languedoc. D'abord florissante, elle a très rapidement fondé quatre autres abbayes renommées : Sylvanès (1136) et Bonneval (1147) en Rouergue, et Le Thoronet (1136) et Sénanque (1148) en Provence.

Mais différents pillages, la guerre de cent ans, les guerres de religions et le régime de la  commende l'affaiblissent, jusqu'à ce que la révolution lui porte le coup fatal. Elle est vendue comme bien national en 1790.

Haute-Ardèche, la belle ! Haute-Ardèche, la belle ! Haute-Ardèche, la belle !

Dommage que le cloître ait perdu ses colonnettes ...

Haute-Ardèche, la belle !
Haute-Ardèche, la belle !
Haute-Ardèche, la belle !
Haute-Ardèche, la belle !
Haute-Ardèche, la belle !

AVISSS ...  pour les chercheurs de Trésors  !

 

Lisez bien la notice ci-dessous :

Haute-Ardèche, la belle !

Mais les vacances sont presque finies. Nos prochaines visites seront pour le nord de l'Ardèche, pour se rapprocher un peu de la Suisse ...

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2022 5 21 /10 /octobre /2022 17:39

 

Trois lieux incontournables dans ce département :

 

1 : la grotte Chauvet 2

2 : L'arche naturelle dite : Pont d'Arc

3 : une balade en canoé sur la rivière Ardèche

 

Pour le 1 et le 2, je ne vais pas me répéter, car je les ai déjà visités. Voici le lien où vous les trouverez sur ce blog :

Pour le 3, je l'ai laissé faire par Dirk, avec Tristan et Aïda. Le niveau d'eau de l'Ardèche étant très bas, je ne me sentais pas de prendre la responsabilité d'un enfant avec moi.

Occupés à leur navigation (et d'ailleurs les téléphones et appareils photos sont dans le bidon étanche, arrimé à l'arrière du canoé), ils n'ont pas pris de photos, et je n'ai pu photographier que leur départ, en leur souhaitant "bonne balade !"

(En cliquant sur la première photo, vous pourrez les faire défiler en plus grand)

Incontournables en ArdècheIncontournables en Ardèche
Incontournables en ArdècheIncontournables en Ardèche
Incontournables en ArdècheIncontournables en Ardèche
Incontournables en ArdècheIncontournables en Ardèche

Pendant ce temps-là, en attendant leur retour, je suis allée visiter le joli village en amphithéâtre et le château de Vogüé.

Sur les bords de l'Ardèche, adossé à une falaise, le château des Seigneurs de Vogüé et ses quatre tours rondes veillent sur le village et ses ruelles jalonnées d'arcades et de passages voûtés. Les maisons aux couleurs chaudes et aux toits de tuiles rondes témoignent du caractère méridional de la cité.

Incontournables en Ardèche
Incontournables en Ardèche
Incontournables en Ardèche
Incontournables en Ardèche
Incontournables en Ardèche
Incontournables en Ardèche

Comme pour toute cité médiévale digne de ce nom, les rues pavées mènent… au château bien sûr !

Le château de Vogüé est une ancienne forteresse. Un des descendants de Vogüé le rachète en 1840 afin de le restaurer après les saccages qu’il a subis pendant la révolution. C’est grâce à lui que l’on peut aujourd’hui visiter le château.

Incontournables en ArdècheIncontournables en Ardèche

Sa visite m'a permis de découvrir, entre autres, le cachot, la cuisine du XIIème,  la chapelle ou la salle des Etats de Vivarais. Le jardin suspendu, dit jardin de la marquise, lieu enchanteur habituellement, a beaucoup souffert de la sécheresse. Mais la vue est splendide sur le village et les monts ardéchois.

(En cliquant sur la première photo, vous pourrez les faire défiler en plus grand)

Incontournables en ArdècheIncontournables en Ardèche
Incontournables en ArdècheIncontournables en Ardèche
Incontournables en ArdècheIncontournables en Ardèche
Incontournables en ArdècheIncontournables en Ardèche

Une dernière photo, trouvée sur internet, prise du haut de la falaise, et même plus ....

Incontournables en Ardèche
Partager cet article
Repost0
19 octobre 2022 3 19 /10 /octobre /2022 16:10

 

Par lequel commencer ?

Par le plus près du camping, tout simplement. Et puis il est époustouflant avec ses murailles gigantesques. Voici le château fort de Ventadour, près de Meyrac.

C'est un château féodal du XIIè siècle. Il est en cours de restauration totale depuis 1969, avec des bénévoles et des professionnels et à l'initiative de Françoise et Pierre Pottier. Il est inscrit comme monument historique depuis 1937.

En 1968, Pierre Pottier, un ancien ouvrier ajusteur originaire de l'Aisne, tombe amoureux de Ventadour.
Avec le montant d'un prix "Chefs-d'œuvre en péril" (la célèbre émission télévisée), il acquiert le château pour le restaurer et projette d'en faire un lieu culturel et d'enseignement dédié au Moyen-Âge, à l'architecture, aux métiers de la pierre…
Mais il ne restait que des ruines envahies par une végétation dévorante. Une association est créée pour le sauvegarder et le reconstruire. Un chantier de jeunes est mis en place chaque été…
C'est le début d'une formidable aventure …
Depuis 1969 ce sont près de 7000 bénévoles qui ont participé à la restitution, qui en est actuellement à plus de 4/5èmes. De nombreux jeunes ont trouvé là leur vocation d'architecte, d'ingénieur en travaux publics, ou de compagnons du devoir en charpente et taille de pierre.

Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1
Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1

Pour y monter (à pied, bien sûr) un pavage d'époque. Et voilà comme il apparaît après 320 m de montée.

Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1

Aucun document ne permet de décrire le château à l’époque de sa construction. C‘est donc à partir des éléments qui subsistaient et des observations faites lors des travaux de reconstruction que diverses hypothèses ont pu être formulées.

Bien que l’origine du château soit imprécise, les premiers documents connus et les pièces de monnaie retrouvées lors des travaux de fouilles conduisent à penser qu’il n’a pas été construit avant la fin du XIIe siècle.

Vers la fin du XIVe siècle, les Lévis l’acquièrent par héritage. Un de ceux-ci épouse Blanche de Ventadour en 1472, ce sera probablement la dernière châtelaine à l’habiter, mais le nom de Ventadour ne sera donné au château qu’au XIXe siècle.

De nombreux propriétaires se succèdent ensuite. Quant à sa ruine, la date et les causes en sont également mal connues. Il semble que l’entretien de ce vaste château était très difficile, les actes notariaux et divers inventaires d’un pauvre mobilier font souvent état d’entretien et de réparations. À la Révolution, le château de Meyras est décrit en ces termes  « cette vieille masure de château n’a point porté depuis sa destruction, arrivée depuis plus d’un siècle, de revenu ». Ensuite, la pluie, le gel et le vent, ainsi que l’action des hommes qui ont récupéré les matériaux utiles, bois, pierres taillées, ont contribué à le transformer en un amas de pierres. En 1968, quand Pierre Pottier l’achète, ce n’est plus qu’un champ de ruines.

Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1
Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1
Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1
Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1
Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1
Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1
Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1
Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1
Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1
Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1
Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1
Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1

Et au pied coule l'Ardèche ...

Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1

Le petit village de Meyras, à côté, avec ses bâtisses en pierre de taille, ses fenêtres à meneaux, ses portes en ogive, semble mener une petite vie bien tranquille aux heures chaudes ! On marche à l'ombre !

Avez-vous trouvé l'âne ?

Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1
Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1
Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1
Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1
Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1
Mes châteaux en Espagne(non,pardon) en Ardèche 1
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2022 1 17 /10 /octobre /2022 13:09

Nous entrons en Ardèche en plein dans un massif volcanique : le Massif du Mézenc.

Il est est tellement bien à cheval entre deux départements, que le Mont Mézenc a deux sommets : l'un en Haute-Loire (d'où nous venons) à 1744 m, l'autre en Ardèche (où nous allons) à 1753 m.

Le massif du Mezenc est formé d’un cortège de dômes et de pitons volcaniques. Il dessine la ligne de partage des eaux entre la Méditerranée et l’Atlantique.

Nous n'avons pas le temps d'y monter, mais nous faisons un petit écart, après les Estables, au Col de la Croix de Boutières, d'où part un des sentiers vers le sommet, 250 m plus haut.

Et c'est par de magnifiques paysages que l'Ardèche nous accueille, comme promis par la pancarte bleue.

Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...
Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...
Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...

Un peu de géologie, piochée dans Wikipédia : "Le Mézenc est un dôme de phonolite datant de 7 Ma. Il est entouré de plateaux basaltiques du même âge et d'autres dômes de phonolite ou de trachyte (appelés « sucs »). La montée du magma s'est faite progressivement à la faveur de fractures du socle en plusieurs paliers et petites chambres."

Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...
Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...
Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...
Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...

Et une douzaine de kilomètres plus loin, et voilà un autre sommet-volcan-suc, juste au bord de la route : c'est le Mont Gerbier-de-Jonc, 1551 m.

"Il s'agit d'une protubérance phonolitique, datée de 8 millions d'années, une époque où de nombreux volcans étaient encore en activité en Auvergne. Au pied, une coulée basaltique reposant sur le socle cristallin."

Il est bien en Ardèche, lui, mais ses eaux s'en vont vers l'Atlantique. La preuve : c'est sur ses pentes que la Loire prend sa source avant de parcourir la France sur 1013 km.

Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...
Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...

Peu après Burzet, nous rejoignons l'Ardèche-rivière et enfin notre camping à Lalevade.

Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...
Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...

Mais nous n'en avons pas fini avec les volcans !

La chaleur torride  nous a donné envie de retourner en altitude chercher la fraîcheur, à la Cascade de Ray-Pic.

Classée site naturel volcanique depuis 1931, cette cascade a rendu célèbre le volcan du Ray-Pic qui, il y a encore quelques milliers d’années, débordait d’activité. Ce volcan est à l’origine d’une des plus longues coulées de lave de France (20 km).

C'est aussi une agréable promenade dans la fraîcheur de la forêt.

Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...
Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...
Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...
Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...
Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...

La cascade est un site géologique intéressant car il s’agit d’un site naturel volcanique où l’eau de la rivière la Bourges tombe de plus de 60 m, en suivant une coulée de lave qui forme une cascade d'orgues basaltiques.

Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...
Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...
Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...
Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...
Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...

Vue d'un belvédère plus haut :

Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...

Mais cette année est exceptionnellement sèche. Voici ce que l'on peut voir une année normale :

Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...Il y a des volcans en Ardèche ? je ne savais pas ...

Mais il n"y a pas que des volcans. Il y a aussi de très beaux villages et châteaux. Ce sera le prochain épisode ...

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2022 1 10 /10 /octobre /2022 20:49

C'est au cours d'un autre voyage en diagonale que j'ai visité le cloître du Puy-en-Velay, un des plus beaux de France.

Cette fois-ci, je me suis garée au centre de la ville haute, et je suis parvenue (à pied, bien sûr) à la cathédrale par d'autres petites rues.

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)

C'est donc aux XIe et XIIe siècles  que le cloître  est accolé à la cathédrale, pour recevoir des pèlerins de plus en plus nombreux. Il est réservé aux chanoines séculiers de la cathédrale qui s’y réunissent et constituent le conseil de l’évêque. 

Entre le XVe et le XVIIIe siècle, le cloître subit diverses restaurations. De 1842 à 1853, l’architecte Mallay procède à de très importants travaux de démontage, de reconstruction et de restitution des décors romans, poursuivis jusqu’au début du XXe siècle, conservant à l’architecture son esprit d’origine, avec ses arcades en plein cintre  surmontées par une mosaïque de losanges blancs, rouges et noirs.

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)

Salle capitulaire : ancienne salle où se réunissaient les chanoines de la cathédrale lors d’assemblée hebdomadaire. Elle a ensuite servi de lieu de sépulture à partir du 14e siècle et sera utilisée comme chapelle funéraire. On peut voir ainsi certaines des pierres tombales exposées aujourd’hui contre les murs de la salle. Cette salle est également ornée d’une fresque datant des années 1200 d’inspiration byzantine dont la scène centrale représente la crucifixion. 

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)

Bien que restauré au XIX° siècle, le cloître présente une série remarquable de chapiteaux historiés du XII° (représentation des quatre évangélistes, course des centaures, un abbé et une abbesse se disputant la crosse….) ainsi qu'une grille en fer forgé du début du XIII° siècle.

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)

Bâtiment des mâchicoulis : ce bâtiment haut de cinq niveaux qui domine la cité du Puy-en-Velay est rattachée au système de défense de l’ensemble cathédral. Mais plus qu’un  ouvrage défensif, c’est surtout le symbole de la puissance de l’évêque et des chanoines sur la cité. Construit le long du rocher volcanique, deux salles de cet édifice se situent ainsi sous le  niveau du cloître, abritant la bibliothèque des chanoines.

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)

Dans une salle seigneuriale de ce bâtiment, l'ancienne Salle des États du Velay, a été aménagé aujourd’hui en espace pour l’exposition Ors et Broderie. C'est une exceptionnelle collection composée de broderies liturgiques européennes du XV° au XX° siècle. On y trouve aussi de nombreuses œuvres d’art religieux (orfèvrerie, tableaux, sculptures sur bois...).

L'exposition évoque à la fois la diversité des objets qui composaient autrefois les trésors religieux, mais aussi la richesse d'une production artistique au service de la beauté du culte. Comme son nom l'indique, un trésor est précieux, mais il est avant tout constitué d'objets aux fonctions précises, utilisés et conservés avec soin au fil des siècles.

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)

Une merveille, cette exposition ! Pour la première fois de ma vie j'ai eu envie d'acheter le catalogue de l'exposition, afin de pouvoir en contempler encore et encore les trésors, dont je ne vous ai donné ici qu'un minuscule aperçu, photographié derrière des vitrines.

Je ne résiste pas à l'envie de vous faire part de précieux détails : regardez la minutie de ces broderies de perles, de soies, de rubans de métal de différentes tailles ...

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 4, Le Puy-en-Velay (fin)

Mais nous quitterons bientôt la Haute-Loire pour passer en Ardèche, qui elle aussi nous réserve quelques volcans particuliers ...

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2022 3 05 /10 /octobre /2022 16:27

La Cathédrale Notre-Dame-de-l'Annonciation du Puy-en-Velay.

 

En arrivant en haut de la rue, les monuments et chapelles ne manquent pas, toujours dans cette sombre pierre basaltique. A noter, pêle-mêle : chapelle des Pénitents Blancs,  Hôtel des Prévots, Baptistère Saint Jean, son beau porche et son portail des rois ...

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)

Et voilà que j'aperçois Notre-Dame de France, par-dessus les toits. En réalité, elle est perchée sur le Rocher Corneille, et j'arrive bientôt à l'entrée des derniers escaliers qui gravissent le Rocher.

Je ne vais que jusqu'aux grilles, juste pour photographier le clocher de la cathédrale, mais je me souviens, étant enfant, être montée jusqu'à l'intérieur de la statue  et avoir émergé sur sa tête, dans la couronne. Je ne sais pas si on y monte toujours ... (sans doute que si, car le prospectus marque : "262 marches pour avoir la tête dans les étoiles" !

Petite notice historique :

La statue de Notre-Dame de France fut édifiée entre 1856 et 1860. Regardant le sud, elle symbolise la victoire du Bien sur le Mal. Inhabituel dans l'art de la statuaire, la Vierge porte l' Enfant sur le bras droit, afin qu'Il bénisse la ville sans cacher le visage de sa mère.

Bien que plus petite que la Statue de la Liberté, elle est restée la plus grande statue du monde ... jusqu'à l'édification de sa cousine américaine, en 1886.

C'est avec la fonte de 213 canons pris à l'ennemi au siège de Sébastopol qu'elle a été réalisée, l'empereur Napoléon III les ayant remis à l'évêque du Puy en signe de gratitude pour la victoire.

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)

Comme vous le voyez, au-dessus de la cathédrale, il n'y a que l’énorme rocher basaltique sur les pentes duquel s’est installée la ville du Puy. Ce « mont Anis » est occupé dès l’époque gallo-romaine. Il devient lieu de culte à la Vierge au IVe siècle et siège de l’évêché au VIIe siècle.

À la fin du 10ème, la renommée de la cité s’affirme pleinement autour de la dévotion à une statue de la Vierge : Notre-Dame du Puy, la Vierge Noire. Les pèlerins venant des pays frontaliers de la France s’y rassemblent pour continuer vers Saint-Jacques de Compostelle.

L’église est agrandie aux XIe et XIIe siècles pour recevoir des pèlerins de plus en plus nombreux. Un cloître lui est alors accolé. Il est réservé aux chanoines séculiers de la cathédrale qui s’y réunissent et constituent le conseil de l’évêque. Je ne manquerai pas de le visiter après la cathédrale, et d'ailleurs, je suis passée devant son entrée pour aller jusqu'au Porche du For. C'est donc par le transept sud que j'ai pénétré dans la cathédrale.

 

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)

C'est Saint Jacques qui m'accueille, puis la chapelle de la résurrection.

La couleur sombre des pierres donne à l'intérieur un aspect austère, mais l'on est impressionné par la hauteur des six coupoles.

Au-dessus du maître-autel trône la Vierge noire. Ce n'est plus celle offerte par St Louis à son retour de la septième croisade, car elle a été brûlée en 1794 par les révolutionnaires. Celle-ci date du XVIIe siècle et a été récupérée par les fidèles dans un autre sanctuaire du diocèse, la chapelle Saint-Maurice. Elle ne fut couronnée solennellement qu’en 1856 par le pape Pie IX.

 

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)

Le chœur repose directement sur le rocher, mais pour agrandir la cathédrale aux 11ème et 12ème siècles afin d’accueillir les pèlerins toujours plus nombreux, quatre travées supplémentaires ont été audacieusement construites sur le vide ; pour rattraper un dénivelé de 17 m, d’importants piliers soutiennent les hautes arcades.

Cette disposition est unique. Outre sa fonction architecturale, il donne accès au sanctuaire par 3 escaliers : un par le milieu qui arrive directement dans la nef, face au chœur, et un de chaque côté.

Cet escalier du milieu, je l'emprunte en descendant. Impressionnant !

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)

Je me souviens un peu de ma première visite au Puy, avec mes parents, il y a quelques ... 65 ans !

Tout le long de cette rue qui monte vers la cathédrale, on pouvait voir des dentellières assises devant leur maison ou leur magasin, un carreau sur les genoux, les mains s'activant à bouger les fuseaux pour entremêler les fils.

Cette fois-ci, en descendant cette rue, je n'ai trouvé qu'UNE dentellière !

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)

En fait, la véritable dentelle du Puy-en-Velay devient même extrêmement rare. Les milliers de dentellières du début du XXè siècle ont disparu et leur savoir-faire avec elles. Aujourd’hui, seul le centre d’enseignement de la dentelle au fuseau au Puy-en-Velay, transmet encore leur technique et produit de la vraie dentelle. La dentelle du Puy-en-Velay, la vraie, celle fabriquée dans la ville ou aux alentours, est maintenant garantie par une IGP, une indication géographique protégée. « Le reste, ce sont des dentelles chinoises, même si elles sont faites à la main ... en Chine.  »

J'ai donc été faire un petit tour sur Wikipédia, où j'ai appris que cette dentelle prend ses racines au 15ème siècle, et qu'au 19ème, la période la plus prospère, on comptait à ce moment-là jusqu'à 120 000 dentellières en Haute-Loire et dans certains départements limitrophes !

Voici quelques photos anciennes tirées de Wikipédia :

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 3, Le Puy-en-Velay (suite)

Mais Le Puy cache encore d'autres trésors. Pour le prochain article, le Cloître et sa collection de broderies liturgiques. Epoustouflant !

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2022 1 03 /10 /octobre /2022 16:21

 

Pour aller du Puy-de-Dôme à l'Ardèche en une journée, il est presque obligatoire de passer par Le Puy-en-Velay.

Mais nous avons contourné la ville : pas le temps de s'y arrêter, vu qu'il faut être au camping ce soir. Mais j'y avais fait plusieurs passages en allant ou en revenant de Suisse, complétant à chaque fois ma visite de la ville. Car il est vrai qu'une journée ne suffit pas pour tout voir !

 

Ici, au Puy, le volcanisme n'est pas loin : il en reste deux éminences ... éminentes : le Rocher Corneille, escarpé et spectaculaire, contre lequel s'appuie le centre historique, et le Rocher d'Aiguilhe, en bas, dans la petite commune limitrophe d'Aiguilhe.

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay

Explications : il y a au moins deux millions d'années, le bassin du Puy était un immense lac. Les éruptions volcaniques sous-lacustres ont façonné ce paysage.

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay

Des pans entiers de roche retombaient dans la cheminée. Le rocher est ainsi constitué de grandes dalles, proches de la verticale qui témoignent du fragile entassement dans la cheminée profonde.

La Borne, rivière toute proche, a creusé profondément son lit et a fait disparaître les parties superficielles du volcan. Elle a mis à jour la partie profonde qui correspond à la cheminée.

Et puisque nous en sommes à l'aiguille, pardon, à l'Aiguilhe, grimpons donc les 268 marches taillées dans la roche aux environs de l'an 960 pour accéder à l'église Saint Michel d'Aiguilhe.

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay

Au Xè siècle, Truannus, doyen du chapitre de la Cathédrale, sollicite l’évêque du Puy, Godescalc – premier pèlerin français vers Saint-Jacques de Compostelle vers l’an 950 -, pour construire une chapelle en l’honneur de l’archange saint Michel.

Cet oratoire préroman, de plan carré, a été consacré, dès l’origine, à saint Michel, en l’an 961. Les peintures murales dont il est orné datent de sa construction ce qui en fait un rare ensemble de peintures préromanes.

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay

Au XIIè siècle, devant l’affluence des pèlerins, la chapelle est agrandie (voir le plan). Cet aménagement génère une nef déambulatoire qui épouse les contours irréguliers du sommet du rocher. En même temps, l’entrée est déplacée au sud-est et une tribune est réalisée afin de relier les deux constructions.

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay

Durant cette campagne, la chapelle reçoit un portail d’entrée polychrome. La polychromie de la mosaïque de pierre du portail d'entrée est caractéristique de l'art roman auvergnat.

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay

Les trente deux chapiteaux romans de la chapelle sont hétérogènes. Ils portent des traces de polychromie car ils étaient systématiquement peints. Pour certains la sculpture est inachevée, ce qui n'apparaissait pas une fois peints.

Et au passage, voici Saint Michel !

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay

Plus tard (sans doute XIIIème), Aiguilhe sera close et fortifiée, ce que nous prouve le chemin de ronde autour de la chapelle. Au passage, admirez le paysage !

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay

N'étant pas une paroisse, l'église est abandonnée à la Révolution, son existence est alors menacée. Elle est tirée de l'ombre pour son intérêt architectural et pictural par une élite éclairée, dont Prosper Mérimée qui s'intéresse aux peintures murales. Elle est alors confiée à L’État et bénéficie de la première liste d'inscription comme monument historique protégé en 1840.

En redescendant, petit arrêt à l'oratoire Saint Gabriel, rajouté en bas à la Renaissance.

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay

Au pied du rocher d'Aiguilhe se trouve un autre édifice roman remarquable : la Chapelle Saint-Clair d'Aiguilhe, édifice du XIIe siècle à plan centré octogonal ; elle est la chapelle de l’hôpital Saint-Clair que Bernard, gardien du sanctuaire, fonde en 1088 pour soigner les pèlerins de Saint Michel sans ressources.

De là, on a une très belle vue sur l'église Saint Michel.

Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay
Retour sur "la Diagonale Médiévale" : 2, Le Puy-en-Velay

Et je poursuis, par la Montée Gouteyron, mon ascension (à pied, bien sûr, car il y a un parking bien pratique à Aiguilhe) vers la Cathédrale Notre-Dame. Mais la visite sera pour le prochain épisode.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : scandinadream.over-blog.com
  • : passer du rêve à la réalité. J'ai commencé par 5 mois de voyage en solitaire, en Trafic aménagé, au hasard des routes d'Europe du Nord (pour mon premier voyage) puis d'Europe Centrale, et maintenant sur des itinéraires peu fréquentés d'Espagne.
  • Contact

Recherche