Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 14:35

J'en ai eu marre de la pluie qui pourrit ce début de Juillet ... alors j'ai passé encore une fois les Pyrénées pour aller y chercher le soleil.

Oh ! Je n'ai pas eu besoin d'aller bien loin : dans le Val d'Aran j'ai obliqué à gauche à Vielha, et passé le Col de la Bonaigua.

Le soleil était là. Oui, mais accompagné d'un vent fort et froid. Ce n'est qu'au pied du col que j'ai trouvé le temps idéal.

 

Aaaaah ! Qu'on est bien !

 

Vous me direz que j'ai déjà visité cette région ?

C'est vrai. Ici : En r'passant les Pyrénées ... la la la

 

Et ici : J7 - le Retour

 

Mais j'étais passée si vite que j'avais envie d'approfondir.

 

Tout d'abord l'art roman Catalan. Ou plutôt l'art roman Pyrénéen Catalan.

C'est celui qui s'est développé à partir du 11ème siècle dans beaucoup de petits villages du nord ouest de la Catalogne.

Et on est étonné, sur une petite route qui ne mène qu'à de tous petits villages de tomber sur cette belle église :

 

P7090019

 

Voyons-la d'un peu plus près :

 

vers-Alos-d-Isil.jpg

 

Vous pouvez remarquer que les scènes "de vice", en haut à gauche (pourtant haut placées), ont été burinées par la suite. On verra ceci sur d'autres églises rurales, où le bas du corps a été supprimé. Mais ça, c'est l'histoire du christianisme et non de l'art ...

En remontant encore la Noguera Pallaresa, à Alos, encore une église où on peut observer ce phénomène :

 

P7090028

 

voyons ça de près :

 

vers-Alos-d-Isil1.jpg

 

Les 2 pierres sculptées de chaque côté du portail sont bien du 12ème siècle. Ce ne sont pas des pierres romaines de réemploi, comme on le voit parfois. On suppose qu'il s'agit d'Adam et Eve (Eve est nue et agenouillée, Adam est en short et debout) avant le péché originel (le corps est pur, on l'a conservé) et après le péché (il a été buriné).

 

Chacun des villages environnant a son église romane, plus ou moins grande, plus ou moins bien conservée ou sculptée. Certaines s'ornent de peintures, mais celle que je voulais voir, et dont j'avais vu les peintures de l'abside au MNAC de Barcelone, était en restauration. J'aurais aimé les voir dans leur cadre :

 

DSCF7647.JPG

 

En voilà 2 autres, moins ouvragées :

 

Alt-Aneu.jpg

 

Je me suis intéressée aussi aux chapelles ou ermitages.

En Catalogne, ces lieux ne sont pas dédiés à "Notre-Dame" de quelque chose. Ils sont dédiés à la Mère de Dieu : "Mare de Deu de ... "

Et là j'ai voulu aller voir  la Mare de Deu de la Roca.

Une petite chapelle dont on atteint la base du sentier en 3 km d'une route à une voie (et très peu de garages pour se croiser = 200 m à reculer avec virage et à pic à droite !) dans une superbe gorge. Ensuite un sentier aérien de 20 minutes. Pour la voir, collée au rocher comme les ermitages népalais de Cosey dans les BD de Jonathan.

En somme, végétation et yacks mis à part, je me suis donnée à bon compte l'illusion d'un mini-treck au Népal ! ...  en partant seulement d'Escalo.

 

Escalo

 

Toujours en partant d'Escalo mais sur l'autre rive, dans un décor et par un chemin plus tranquille, c'est un monastère qui a été restauré et transformé en Eco-Musée. Sant Pere de Burgal. Par de larges vitres, on peut admirer l'intérieur de l'église.

Edifié en 1081 sur les restes d'un précédent édifice de 859, il a commencé son déclin en 1488, mais n'a été abandonné qu'en 1787. Mais à l'origine de la communauté monastique, c'est à dire avant 859, des ermites, déjà, avaient creusé des loges dans la falaise en-dessous du monastère, où il vivaient dans la prière.

 

Escalo1.jpg

 

Et voilà pour la première journée.

Demain, on va se dégourdir les pattes un peu plus que ça. N'est-ce pas Charly ?

Repost 0
Published by scandinadream - dans En Espagne
commenter cet article
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 20:19

 

Voir les Pyrénées sous la pluie m'avait profondément déprimée.

Alors j'ai profité de 2 jours ensoleillés, dimanche et lundi, pour y refaire un saut, sous le soleil !

Avec Charly, cette fois. Et mon itinéraire est en vert.

 

barcelone.jpg2.jpg

 

C'est quand même plus joli comme ça, non ?

 

107_FUJI.JPG

 

Comme c'était dimanche, en faisant une balade vers une petite chapelle dans la montagne (en partant de Gerri de la Sal), j'ai eu la chance de la trouver ouverte : il y avait un pèlerinage.

 

107_FUJI1.JPG

 

Mais ce village avait une autre surprise pour moi : des salines !

Qui fonctionnent encore.

Le sel est apporté par une source dont l'eau traverse une couche souterraine de sel.

Comme  avec l'eau de mer, on fait évaporer l'eau et le sel cristallise.

Bien sûr, je n'ai pas pu visiter (les visites sont seulement de 11 h à Midi !) Mais les panneaux explicatifs sont bien faits :

 

Capture.JPG2.JPG

 

Certaines salines fonctionnent encore, et l'on peut acheter du "sel naturel", mais d'autres sont abandonnées, comme celle de droite.

 

Capture.JPGDSCF7989-copie-1.JPG

 

et j'ai continué ma route, de paysages en barrages, et de villages en villages ...

 

108_FUJI.JPG

 

Et je vous laisse admirer cette oeuvre d'art, cadeau de l'artiste Ukrainien Oksana Mas à l'occasion de la célébration du 10ème anniversaire de la déclaration comme Patrimoine Mondial de l'humanité des églises romanes de la Vallée de Boi.

Cliquez pour agrandir, et éloignez-vous un peu de l'écran. Que voyez-vous ? Une mosaïque ?

 

DSCF8093.JPG

 

Oui. Un oeil en mosaïque.

Mais une mosaïque très spéciale, faite d'oeufs en bois décorés, tous différents.

En voici un morceau en détail :

 

DSCF8081.JPG

 

Vous pouvez voir quelques autres oeuvres de cet artiste ici : link

Régalez-vous !

 

A bientôt.

Repost 0
Published by scandinadream - dans En Espagne
commenter cet article
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 20:34

Loin de nous l'idée de prendre la route la plus directe et la plus rapide !

Celle que nous prenons est jalonnée de petites églises romanes.

Mais nous ne pourrons pas aller les voir toutes, car malgré tout, la journée n'est pas élastique, les routes sont sinueuses et ma tortue prend son temps ... surtout dans les côtes. Et il y en a !

 

C'est volontairement que je ne mets pas de nom aux endroits où j'ai caché une ciste, mais grâce à la carte c'est quand même facile à retrouver !

 

Bien qu'il y ait de beaux rayons de soleil, c'est un jour à ne pas sortir sans parapluie.

Voilà la première : elle est de style lombard, de la fin du 11ème siècle.DSCF7745.JPGDSCF7752.JPG

 

Quelques paysages. Avant de s'arrêter à une autre, sous une sacrée pluie, nous avons doublé un troupeau de zèbres. Etonnant !

 

retour-Pyrenees1.jpg

 

DSCF7774.JPG

 

retour-Pyrenees2.jpg

 

Et nous voilà dans les canyons !

Mais ça doit être encotre plus fantastique à faire à pied !

 

retour-Pyrenees3.jpg

 

Encore une ...

 

retour-Pyrenees4.jpg

 

Et comme le temps empire, nous ne nous arrêtons plus. On reviendra quand il fera beau ...

 

Vous vous souvenez de la chanson ? On la dansait, quand j'étais petite.


En passant les Pyrénées, y'a de la neige, y'a de la neige ....

Voilà ce que ça donne aujourd'hui :
DSCF7858.JPGDSCF7862.JPG
A bientôt ...
Repost 0
Published by scandinadream - dans En Espagne
commenter cet article
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 20:02

La Pedrera

 

Ce matin nous allons à la carrière. La carrière de pierres.

C'est ainsi que les Barcelonais, en 1906, avaient surnommée la Maison Mila, à cause de sa façade qui ressemble si peu à ses voisines : des courbes, des vagues, des sculptures abstraites ... rien de droit ni de figé. Des balcons incurvés faits de morceaux de tôle de toutes les formes, comme de récupération ... des fenêtres irrégulières ...

Et toujours, à l'intérieur, de l'invention, et sur la terrasse ... un autre monde !

Ici, pas de murs porteurs, mais un treillis de colonnes et de poutres. Ainsi chaque appartement a une structure et un volume différent. Certaines familles y vivent d'ailleurs toujours, mais un appartement a été reproduit dans son ameublement de l'époque de Gaudi.

 

 

 

 

Dernière étape dans Barcelone : le MNAC.

Musée National d'Art de Catalunya, que nous visitons en rentrant à la voiture, puisqu'il en est à 300 m, sur la colline de Montjuic.

Mais nous aurions dû y aller un peu chaque jour : la visite étant gratuite pour les retraitées que nous sommes, nous aurions pu la fractionner en plusieurs fois. Car c'est un musée ENORME ! et passionnant.

Notre état de fatigue nous a permi de visiter l'Art Roman  : ensemble de peintures murales des 11ème au 13ème siècles  des églises des Pyrénées, et l'Art Gothique : retables, devants d'autels, statues, orfèvrerie et émaux.

Pour un prochain voyage, il nous restera Renaissance-et-Baroque, Art moderne-et-Contemporain, Dessins-Gravures-et-Affiches, et Numismatique. Encore un beau programme ...

 

Voici quelques-unes des pièces que j'ai aimées :

 

 

 

 

Et nous voilà sur la route du retour, au centre de la Catalunya, à la ciste de Crocor que personne n'était encore venu chercher : 62205, Joli nid d'aigle à l'abri d'un sociologue farfelu. J'avoue que je n'ai compris son énigme que sur place, mais elle n'était pas difficile à décrypter autrement.

Le site est magnifique : forteresse, église classée et crypte surclassée. Village médiéval, Point de vue incomparable, possibilité de visite des extraordinaires mines de sel ... Et maintenant, en plus, une autre ciste à un autre vestige.

Où ? A vous de trouver. Je ne le dirai qu'aux non-cisteurs qui me le demandent gentiment ;)

 

Et maintenant, dodo sur le parking au pied du château éclairé par des projecteurs, devant un paysage nocturne éclairé par un ciel constellé d'étoiles.

Le pied ! retour-Pyrenees.JPG

Repost 0
Published by scandinadream - dans En Espagne
commenter cet article
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 09:21

Démarrage à 9 heures, comme d'habitude.

 

Poble Espanyol

 

Nous descendons la colline de Montjuic par un autre chemin, passant devant le "Poble Espanyol" qui vient d'ouvrir.

 

C'est un musée de l'architecture populaire espagnole, construit à l'occasion de l'exposition internationale de 1929, dans lequel sont reproduits 117 bâtiments, rues et places de diverses régions d'Espagne.

Projet très innovateur pour son époque, le Poble Espanyol devait être détruit après l'exposition, mais il eut tellement de succès qu'on décida de le conserver, car il fut la partie la plus visitée de l'exposition.

Ses créateurs visitèrent 1600 localités afin de choisir les bâtiments qui seraient représentés.

On y trouve des ateliers d'artisans, des boutiques, restaurants etc ...

 

Poble-Espanyol.JPG

 

Sant Jordi

 

Nous remarquons bientôt des roses rouges, un peu partout.

C'est qu'aujourd'hui, 23 avril, c'est la Sant Jordi, saint patron de la Catalogne. A la fois fête des amoureux (comme notre St Valentin) et fête du livre.

En voici l'origine, dans la Légende Dorée de Jacques de Voragine.

 

Il était une fois un preux chevalier nommé Georges (Jordi en catalan), qui arriva dans un pays indéfini nommé Silène, où un dragon semait la terreur parmi les habitants : il fallait lui offrir chaque jour un agneau et une jeune fille pour apaiser sa fureur.

Le jour où Georges arriva au village, le sort désigna l'unique fille du roi. Le chevalier prit son courage (ou plutôt son épée) à deux mains et tua le dragon, sauvant ainsi la princesse.

Du sang du dragon sortit une rose rouge, que Georges offrit galamment à la princesse. En retour, lui offrit-elle un livre ?

En tout cas, telle est la coutume, et c'est pourquoi l'Unesco a déclaré le 23 avril "journée mondiale du livre et du droit d'auteur.

 

Montjuic1.JPG

Le Parc Güell

 

Maintenant, métro vers le Parc Güell.

A la sortie du métro, il faut grimper une autre colline, aidées par quelques escaliers roulants. Mais à mon avis, il en manque encore 2 ... Ouf !

Redirai-je l'expression à la mode ?

Non, je mets les photos, car rien ne peut le décrire. Et encore, elles n'en sont qu'un pâle reflet.

 

D'abord, on est acceuilli en musique par différents musiciens ou groupes de musiciens de rue.

Et puis des vendeurs à la sauvette exposent tout un tas de belles choses agréables à regarder.

Et enfin le Parc déploie ses atouts au détour de chaque chemin ...

 

 

 

 

... et si vous avez aimé, vous trouverez encore plein de photos (et plus bellles) sur internet, là : link

 

pour finir, quelques "trencadis" (collages de céramique) :

 

Parc-Guell.JPG

 

La Fondation Joan Miro

 

Et pour terminer la journée, nous avons été faire une visite à ce peintre et sculpteur Barcelonais, "Catalan international", comme il se définissait. Il réside sur la même colline que nous : Montjuic.

 

Mais là, les gardiens n'ont pas mis longtemps à me dire : "Pas de photos".

Voici donc tout ce que j'ai pu attrapper :

 

Montjuic.JPG

Repost 0
Published by scandinadream - dans En Espagne
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 22:55

- Sagrada Familia

 

- Maison Batllo

 

- Cathédrale

 

C'est notre programme de la journée.

Impossible de raconter, à part le commentaire de l'instit, mais l'appareil photo a pris le relais de nos yeux émerveillés.

 

Pour commencer, notre "campement" étant sur la colline de Montjuic, nous l'avons dévalée dans le petit matin frais, avec l'aide des escaliers roulants, jusqu'au métro (environ 1 km). Il est après les 2 sortes de fusées rouges, au fond de la photo.

 

DSCF7145DSCF7146.JPG

 

La Sagrada Familia

 

Consacrée à la Sainte Famille et à Saint Joseph, patron des ouvriers, c'est l'oeuvre la plus connue d'Antoni Gaudi. Pour cet architecte génial et très croyant, le meilleur modèle est l'exubérance de la nature.

Ici, plus d'arcs gothiques avec des contreforts disgracieux, mais des colonnes dotées d'une forme arborescente qui supportent des voûtes de base hyperbolique. Les vitraux laissent filtrer la lumière comme les feuilles des arbres à l'intérieur d'une forêt.

A la mort de Gaudi, en 1926, (il fut renversé par un tramway) seuls étaient terminés la crypte, l'abside et la façade de la nativité. La construction s'est néanmoins poursuivie, avec plus ou moins de controverses, et en remplaçant la belle pierre par le béton armé. Si bien qu'au cours de la visite, le bruit des outils de chantier couvre parfois l'audio-guide.

 

état actuel de la construction :                                                       projection infographique de    l'aspect futur de la basilique :

DSCF758216

 

 

Bonne visite ...

 

 

 

 

.
PS : pour les cisteurs, qui aiment les énigmes et les mystères (mais pour les autres aussi, bien sûr) cliquer sur ce lien : link
La Casa Batllo
 
Elle est située dans la "Pomme de la discorde". L'expression, qui semble faire allusion au jugement de Pâris (chargé d'accorder la pomme d'or à la plus belle des déesses), est basée sur le double sens du mot "Manzana" en espagnol : pomme, ou pâté de maison.
Dans ce pâté de maisons, plusieurs architectes du modernisme ont construit chacun une maison. Rivalité ? En tout cas, désir de remporter le concours des édifices et façades organisé chaque année par la Municipalité de Barcelone.
Oeuvre magistrale de Gaudi dans sa pleine maturité (1905-1906). Gaudi détruisit la rectitude pour créer une oeuvre où tout s'inspire de la nature, notamment de l'eau. L'ondulation des formes et l'emploi de la lumière procurent une sensation d'apaisement.
.
.
La Catedral
 
La construction de la Cathédrale a commencé au 13ème siècle et s'est poursuivie jusqu'au 19ème siècle, quand s'acheva enfin la réforme de la façade. Elle est dédiée à Sainte Eulalie dont la chasse imposante se trouve dans la crypte.
Elle est située dans le quartier gothique, l'ancienne Barcelone entourée d'une muraille dont il reste des tronçons, certains du 4ème siècle.
Malheureusement, nous étions trop crevées pour nous y promener longtemps, et nous n'en avons presque rien vu.
Voici tout de même quelques photos ...
.
.
Ouf !
Epuisées !
Et maintenant, dodo ! A demain pour de nouvelles découvertes et de nouveaux émerveillements.
Repost 0
Published by scandinadream - dans En Espagne
commenter cet article
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 20:00

Nous voici à Palamos.

 

Pas pour visiter la ville, mais pour faire une petite promenade dans les pins, à la recherche de 2 cistes.

Nous les avons trouvées, et grâce à elles nous avons découvert 2 jolis sites. Le 2ème étant vraiment superbe !

 

La barraque surréaliste de Dali :            

 

 

Costa-Brava2.JPG

 

et un autre village ibère ... ou ce qu'il en reste.

(remarquez le kayak qui passe sous l'arche de pierre)

 

Costa-Brava3.JPG

Pour éviter les routes à grande circulation, nous longeons la mer par la petite route en zig-zag. Nous profitons ainsi du splendide paysage.

De passage à San Feliu, c'est la fête (nous sommes dimanche) Impossible d'y stationner.

Juste quelques clics en passant ...

 

Le casino ...                                     et le monastère fortifié (photo d'internet, la mienne est loupée)

 

2290793-Nou_Casino_La_Constancia_San_Feliu_de_Guixols.jpgSant-Feliu-de-Guixols-01.jpg

 

Et on continue par cette route, jusqu'à Tossa de Mar.

 

Costa-Brava4.JPG

 

Tossa de Mar !

 

D'abord occupée par les Ibères, puis les Romains, la Vila Vella, Ville Vieille, est encore entourée de son enceinte du 12ème siècle, bien conservée. Elle est pourvue de quatre donjons et trois tours rondes, couronnées de mâchicoulis.

 

Bien entendu, nous y avons passé un certain temps ... et puis, tout le long des rues, les boutiques tentatrices ... et puis déguster une glace ...

 

 

 

 

En route, maintenant, pour Barcelone.

Impossible de s'arrêter à Lloret de Mar pour y chercher la ciste : le seul parking à moins de 2 km du bord de mer est souterrain. Pas pour moi.

 

Nous poursuivons donc vers Barcelone.

Quelques embouteillages de dimanche soir, une adresse erronée pour l'aire de stationnement des camping-cars, c'est seulement après trois heures de route (pour 70 km) que je peux couper le contact ! OUF !

 

Miam miam ! Dodo ! Et à demain ...

Repost 0
Published by scandinadream - dans En Espagne
commenter cet article
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 19:31

Nous sommes réveillées aux chants des coqs du quartier.

 

En route vers Cadaquès, nous admirons d'en bas un beau château, perché presque en haut de la montagne.

   - On ne voit pas de route pour y aller ...

   - Il faudrait une carte détaillée. Et puis avoir le temps, s'il faut y aller à pied ... tant pis.

 

Quelques kilomètres plus loin, un panneau nous indique un monastère : San Pere de Rodes.

   - On y va ?

   - On y va !

Petite route qui grimpe, qui grimpe ... Tilt !

   - Veux-tu parier que ce monastère c'est en fait ce que nous avions pris pour un château ? Et dont la route part tout bonnement de la vallée d'à côté ?

 

Bingo ! C'est bien ça. Et c'est magnifique.

 

san Pere de Rodes

 

Mais tout est fermé Pas de pancarte indiquant les jours et heures d'ouverture ...

On traîne un peu autour ...

 

San pere de rodes 2

 

Nous allions repartir quand la grande porte s'est ouverte : il est 10 heures.

Nous sommes en Espagne, nous l'avions oublié.

 

Histoire, en très bref :

 

Officiellement connu depuis l'année 878, mais reconnu comme monastère bénédictin en 945, il atteint son apogée aux 11ème et 12ème siècles. Il était protégé par un château (en ruines) au sommet de la colline : San Salvador de Verdera, où l'on peut monter, si l'on n'a pas peur de transpirer ...

Après avoir été un important lieu de pélérinage, il est pillé au 17ème, et abandonné au 18ème.

Enfin, classé monument national, les premières restaurations commencent en 1935.

 

Pour la visite de l'intérieur, c'est par ici :

 

 

 

  Et nous reprenons la route vers Cadaquès ...

 

 

Côte Vermeille Cadaquès2

Beau village marin, dissimulé entre mer et montagne sur la côte sud du Cap de Creus, c'est le plus oriental des villages d'Espagne. La recherche d'une ciste nous a fait parcourir ses ruelles en pente aux maisons blanches, et nous en avons profité pour visiter l'église de Santa Maria, remarquable par son extraordinaire retable.

 

Les piliers sont soutenus par des géants. Le bras de l'un d'eux aurait été cassé par le joueur manchot de piano mécanique, pendant la guerre civile. Evènement qui donna un film, tourné à Cadaquès en 1964 avec Mélina Mercoury : les pianos mécaniques.

 

Côte Vermeille Cadaquès3

 

Ouf !

Quelques tapas à une terrasse pour souffler un peu.

Puis direction Portlligat (à 2,5 km) pour visiter la maison-musée de Salvador Dali.

 

Manque de chance, il fallait réserver. Les pièces étant petites, les groupes sont de 8 à 10 personnes, et c'était complet pour aujourd'hui.

 

Côte Vermeille Cadaquès4

 

En route maintenant pour un village de l'intérieur, Corça, à la recherche d'une ciste dans le voisinnage. Mais faute d'une carte détaillée (la mienne est au 400 000ème), nous n'avons pas pu la situer.

Mais les villages, par ici, sont jolis. Un peu moyen-âgeux, bien restaurés, et propres. On m'avait dit que l'Espagne c'était sale, mais pour l'instant je suis heureusement surprise. Est-ce parce que c'est le nord ? Ou le début de la saison ? Pourvu que ça dure !

 

Costa-Brava.JPG

 

Une pancarte nous attire irrésistiblement : elle annonce les ruines d'un village ibère. Le guide confirme, ajoutant que l'actuel village possède une enceinte et des ruelles médiévales, et une église Sant Pere, romane.

Mais ce ne sont pas encore les horaires d'été, et nous arrivons trop tard pour la visite des ruines. Nous reviendrons quand même dormir sur le parking quand nous aurons visité Ullastret.

 

Costa-Brava1.JPG

 

Et maintenant, après cette journée bien remplie, dodo !

Bye ! A demain !

Repost 0
Published by scandinadream - dans En Espagne
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 18:53

Avec Colette, nous avons pris, cette fois, la route du Sud : direction Barcelone

 

Comme il pleut et qu'il neige sur les Pyrénées centrales et jusqu'à Lérida, nous décidons, au dernier moment, de passer la frontière à Cerbère. Ainsi nous aurons le mauvais temps en France, dans des régions que nous connaissons déjà, et nous espérons le soleil de l'autre côté de la frontière.

 

Un petit coup d'oeil sur la carte ? La voici. Le trait bleu est pour l'aller, le rose pour le retour.

.barcelone

J1 : la Côte Vermeille

 

Nous avons roulé sous la pluie jusqu'à la sortie de l'Aude. Et c'est le vent qui a pris le relais. De plus en plus fort.

La Tramontane ?

 

Passée la frontière, voulant chercher une ciste avec un peu de promenade, nous avons dû y renoncer, de peur d'être précipitées dans la mer !

 

vermeille-1.jpg

.

vermeille 2

 

Ce premier jour, nous allons donc jusqu'à LLança, où nous dormons sur un parking vide, un peu abritées du vent par un immeuble.

 

A demain !

Repost 0
Published by scandinadream - dans En Espagne
commenter cet article

Présentation

  • : scandinadream.over-blog.com
  • scandinadream.over-blog.com
  • : passer du rêve à la réalité. J'ai commencé par 5 mois de voyage en solitaire, en Trafic aménagé, au hasard des routes d'Europe du Nord (pour mon premier voyage) puis d'Europe Centrale, et maintenant sur des itinéraires peu fréquentés d'Espagne.
  • Contact

Recherche