Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 19:32

Jeudi 23 mars 2017

LOSILLA DE ARAS

Nous aimons rouler sur les petites routes, et choisissons souvent, sur la carte Michelin, celles qui sont bordées de vert, ce qui signifie : route pittoresque.

C'est ce que nous avons fait en quittant Chelva. Mais cette fois, la route verte nous a menés à une route cartographiée par des pointillés alternativement rouges et blancs. Signification : route en mauvais état. Elle part du minuscule village de Losilla de Aras, et s'étire sur 19 km, en passant par Hoya de la Carrasca, dans un paysage superbe.

Voilà pour nous une garantie : en vélo, même une mauvaise route est meilleure qu'un chemin, et il n'y aura pas, ou peu, de voitures !

BIENTOT  LE  RETOUR

Et nous voilà partis, laissant Charly se reposer dans le camion de ses 15 km d'hier.

Ce que ne disait pas la carte Michelin au 400 000ème, c'est le dénivelé, environ 500 m. Alors nous avons fait demi-tour à l'étoile jaune de la photo, au bout de 12 km, après le petit hameau de Hoya de la Carrasca et son joli ermitage.

Et nous avons vu 3 voitures en 24 km.

BIENTOT  LE  RETOUR

Et voilà quelques uns des fabuleux paysages que l'on peut admirer entre Ademuz et Teruel, route N530.

Et encore, j'en ai raté plein. Pas facile de prendre des photos en roulant.

BIENTOT  LE  RETOUR

Vendredi 24 mars 2017

MONTORO DE MEZQUITA

Nous voilà de retour dans le Maestrazgo (voir Moralla et Ares de Maestrat)

Encore quelques photos prises en roulant : des villages perchés au-dessus de canyons, des ermitages, des paysages …

 

BIENTOT  LE  RETOUR

Montoro de Mezquita : petit village perdu au bout d'une route guère plus large que la voiture, et dont la vallée est bouchée par un canyon de 3 mètres de large et 100 mètres de haut. Juste pour laisser passer le rio Guadalope.

Nous partons pour monter à un mirador installé à 180 mètres au- dessus. Mais l'itinéraire devient un peu trop « hard » avec Charly. Il faudrait le porter dans des conditions difficiles, et nous renonçons alors qu'il nous restait environ 30 m de dénivelé à grimper.

Sur la photo, le mirador est à peu près à l'étoile jaune, et le canyon est à l'étoile bleue.

BIENTOT  LE  RETOUR
BIENTOT  LE  RETOUR

Nous nous sommes consolés en descendant le plus près possible du canyon. On ne peut y pénétrer, car le Guadalope occupe toute la place.

BIENTOT  LE  RETOUR

De nouvelles rencontres :

Les unes défendent bien leurs jeunes feuilles contre l'appétit des autres …

BIENTOT  LE  RETOUR

Samedi 25 mars 2017

LAS CUEVAS DE CAÑART

Incroyable, ce village. Si perdu et si joli !

Des ressources agricoles faibles ajoutées à l'isolement imposé par les montagnes abruptes qui l'entourent ont fait passer sa population de 800 habitants à moins d'une centaine. Et pourtant tout ici témoigne d'un passé florissant : les deux portes médiévales sont le reste des anciennes murailles, le four médiéval, les belles façades des maisons sur la Plaça Mayor, l'église, le Couvent des Conceptionistes Franciscaines, et même l'église du Couvent des Pères Servitas, détruit durant les guerres carlistes, dont les ruines témoignent de la richesse de l'ordre.

BIENTOT  LE  RETOUR

Aujourd'hui, la piste de 16 km qui permet d'y accéder par l'ouest est enfin goudronnée. Avec une agriculture survivante, quelques gîtes de tourisme à louer, un grand hôtel restaurant et un centre de VTT pour le Maestrazgo, il semble qu'il y fasse encore bon vivre.

BIENTOT  LE  RETOUR
BIENTOT  LE  RETOUR

Un petit tour en vélo dans cette géographie fantastique ? Oui, mais il y a intérêt à avoir un moteur !

Nous n'en avions encore jamais montée de si raide (au moins 30%) si longtemps. Partis de la porte médiévale dans le village, nous n'avons osé nous arrêter (sous peine de ne pas pouvoir redémarrer) avant presque un kilomètre, en pleine montagne, à un carrefour. Là nous avons choisi la route horizontale, mais la première continuait à monter tout droit. Ils ne connaissent pas les virages en épingle qui adoucissent les côtes, par ici.

BIENTOT  LE  RETOUR

Et je n'oserais pas me lancer dans une analyse géologique de la région en voyant des formations rocheuses si diverses juxtaposées dans cette seule vallée …

BIENTOT  LE  RETOUR

Après avoir quitté ce si bel endroit, nous avons longé un lac de barrage, l'Embalse de Santolea, par une toute petite route. Ça donne ceci :

BIENTOT  LE  RETOUR

Dimanche 25 mars 2017

ALQUEZAR

Il faut rouler, rouler vers le nord, pour traverser des plaines, tantôt cultivées, tantôt trop pauvres pour y récolter quoi que ce soit.

Et voilà le Somontano, riche région viticole autour de Barbastro. Pas de petits propriétaires, mais de gigantesques vignobles, et quelques bodegas (caves) très importantes, comme l'Entreprise de Fraga Sientos Costa …

BIENTOT  LE  RETOUR

Enfin nous arrivons à Alquézar.

Le site** est saisissant : au détour de la route apparaît le village accroché au rocher et dominé par son château-collégiale construit sur le rebord du canyon du Río Vero.

BIENTOT  LE  RETOUR

La vieille ville déploie un dédale de ruelles tortueuses bordées de maisons aux façades blasonnées. Certaines de ces ruelles passent même sous des maisons. Jolie Plaza Mayor, avec ses arcades.

BIENTOT  LE  RETOUR

Au 9ème siècle, les Arabes avaient édifié sur les lieux un château : Al-Qasr (qui a donné son nom au village) qui fut repris en 1067 par le roi chrétien Sancho 1er. A cette époque et jusqu'au 12ème siècle furent élevées les murailles et les tours..

BIENTOT  LE  RETOUR

La collégiale de Santa María la Mayor fut transformée vers 1530.

Joli cloître roman aux chapiteaux sculptés dans un style archaïque mais expressif. Et beaux restes de peintures … et belle vue sur le canyon !

BIENTOT  LE  RETOUR

Nous allons dormir sur le parking, et demain matin ce sera une petite balade de 5 km le long du Río Vero, que l'on traverse à plusieurs reprises sur des passerelles. Un petit avant-goût avec ces quelques vues prises du village.

BIENTOT  LE  RETOUR

Lundi 25 mars 2017

QUE DE NEIGE !

Notre beau projet est tombé à l'eau ! Il pleut des cordes, ce matin.

Et les balades suivantes, que nous avions prévues dans le Parc Naturel du Mont Perdu, sont complètement sous la neige. Nous prenons donc la décision du retour, attendu que ça ne va pas s'arranger du jour au lendemain.

Voyez plutôt la route du retour, côté sud des Pyrénées, à seulement 400 m d'altitude :

BIENTOT  LE  RETOUR

J'espère que vous avez pris du plaisir à ce petit reportage, et qu'il vous donnera envie de visiter ces belles régions.

En attendant un prochain voyage … portez-vous bien !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by scandinadream - dans En Espagne
commenter cet article

commentaires

Angeline 15/04/2017 21:40

j'aime me promener ici. un bel univers. venez visiter mon blog. merci

Chafes Monique 01/04/2017 09:18

Merci à toi de nous avoir fait profiter de votre séjour. C'était très agréable de vous suivre dans ce périple. De très belles photos et des paysages magiques..... Bon retour et à bientôt peut-être !!!
Bises

scandinadream 01/04/2017 10:01

Merci à vous de m'avoir suivie.
A un de ces jours. Bises

Présentation

  • : scandinadream.over-blog.com
  • scandinadream.over-blog.com
  • : passer du rêve à la réalité. J'ai commencé par 5 mois de voyage en solitaire, en Trafic aménagé, au hasard des routes d'Europe du Nord (pour mon premier voyage) puis d'Europe Centrale, et maintenant sur des itinéraires peu fréquentés d'Espagne.
  • Contact

Recherche