Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 10:37

Jeudi 26 Septembre 2013

 

C'est ce matin que j'ai été visiter Soleure. Il paraît que c'est la plus belle ville baroque de Suisse. Du baroque français, car de 1530 à 1792 l'ambassade française en Suisse était installée à Soleure.

En tout cas, cette ville a une particularité : le 11, chiffre sacré

 

La ville est la capitale du 11ème canton de la Confédération. Elle compte 11 églises et chapelles, 11 fontaines historiques, 11 tours. La cathédrale Saint Urs, dont la construction a duré 11 ans, a 11 autels (qui ne sont visibles tous ensemble que du milieu de l'allée, à la 11ème pierre noire). Les chaises de prière sont alignées en 11 rangs de 11 chaises. Il y a 11 cloches dans sa tour qui mesure 6 fois 11 mètres, et sa façade mesure 3 fois 11 mètres. Et on y accède par un escalier monumental de 3 fois 11 marches ...

Il y a aussi 11 musées ... et une horloge qui a 11 clochettes et qui n'affiche que 11 heures ! (là, c'est pousser le bouchon un peu loin, je trouve !)

 

Mais ce n'est pas une mode récente, car ce nombre vient de loin : au moyen âge, déjà, la ville comptait 11 portails, tours, bastions, fontaines publiques. Et 11 corporations, 11 baillis, 11 chanoines, 11 évêques.

 

Et bien sûr, on ne compte pas les associations et marques qui utilisent le chiffre 11 ...

Que de châteaux !

Mais je me suis surtout attardée sur la Place du Marché, où la Zytglogge (Horloge astronomique datant de 1545) occupe le premier étage du plus vieux bâtiment de Soleure (du 12ème siècle, ce qui couvre les années de 1100 à 1199 !) et nous montre 3 horloges : celle du bas indique les phases de la lune. Celle du milieu, animée à chaque heure pleine, présente un caractère symbolique : le chevalier, à gauche, représente la vie puissante. Au milieu, le Roi (ou est-ce un fou ? Il a un sceptre mais un bonnet d'âne !) c'est nous-même, dont le temps est compté par la mort, à droite, qui tient un sablier dans ses mains.

Tout en haut vous pouvez quand même vérifier si vous n'êtes pas en retard à votre rendez-vous !

 

Etonnez-vous, après cela, que Soleure vive de l'industrie horlogère ...

 

Que de châteaux !

Soleure a aussi pu préserver une partie de ses fortifications. Les plus anciennes remontent aux romains, mais celles du moyen âge ont été modernisées au 16ème siècle, avec l'adjonction de 2 portes, dont la Porte de Bâle, ci-dessus.

Et puis voici la fameuse cathédrale construite selon les règles du 11.

Vous remarquerez, dans de nombreuses villes suisses, la mode des personnages érigés sur les fontaines

Que de châteaux !

En continuant ma route vers le nord, zone frontière, que de vieux châteaux surveillant les vallées ! En voici quelques uns, saisis en roulant :

 

Que de châteaux !

Mes pas m'ont plus particulièrement portés vers celui-ci, où m'attendait une ciste. Mais vu le chantier, je n'ai pas pu l'atteindre. Dans quelques années, peut-être ...

 

Que de châteaux !

Et en voici un qui nous a bien fait grimper, Charly et moi !

Un escalier de bois permet même d'atteindre le haut de la tour.

J'allais en redescendre lorsque j'ai eu la surprise de voir arriver, dans l'escalier, 2 messieurs chargés d'une table de pique-nique, de bouteilles et de paniers de victuailles. Apparemment, ils seraient un petit groupe à manger là-haut ce soir. Sympa !

Et durant toute la visite, on entendait un cor des Alpes jouer dans la vallée. Musique enveloppante, dont on n'arrive pas à situer d'où elle vient ...

Que de châteaux !

Bien sûr, musique et image d'internet, car je ne les ai pas localisés !

Que de châteaux !

Je comptais m'arrêter à un dernier château, que je gagnais par des petites routes. Et au hasard d'un minuscule village (3 ou 4 maisons), la façade d'un très vieux monastère m'a arrêtée.

1145, c'est l'année de la fondation du Kloster Schönthal. Et maintenant, il sert de local pour une galerie d'exposition de sculptures très modernes. De nombreuses sculptures sont aussi réparties sur les sentiers d'alentour. Je me suis donc mise à la recherche de l'une d'entre elles (peut-être parce qu'elle est un peu plus figurative que les autres), pour y laisser une ciste aux cisteurs Suisses, en remerciement des châteaux qu'ils m'ont fait découvrir.

Regardez bien les sangliers : en bas de la sphère et dans la sphère, réalisée en lames de bois de 2,5 cm d'épaisseur.

Que de châteaux !

détail de la "sculpture" d'en haut, d'un artiste Lithuanien : jeu de réfractions et réflexions.

Que de châteaux !

Un peu plus loin, un petit col étroit donnant une très belle vue des 2 côtés de la montagne. C'est le Chilchzimmersattel, à 991 m. Cette route a été construite par l'armée suisse pendant la 1ère guerre mondiale, et le col est protégé par des blocs anti-chars, et des bunkers en béton sur la ligne de crête. Il y a même eu un peu de reconversion pour les pique-niqueurs ...

 

Que de châteaux !
Partager cet article
Repost0
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 09:04

Mercredi 25 Septembre 2013

 

C'est d'une humeur un peu morose que j'ai quitté Lausanne ce matin, après le départ de Tristan pour l'école.

Je suis partagée entre le désir de rester en famille et le désir de découvrir la Suisse ... sachant que dans une semaine je n'aurai plus ce choix. C'est cornélien !

 

Bon. J'ai fait route vers le Nord-Est pour m'arrêter, entre Berne et Neuchâtel, dans la petite ville de Morat (Murten), au bord du lac éponyme.

 

Petit rappel : chaque ville, en Suisse, a au moins 2 noms (français et allemand, quand ce n'est pas italien ou romand), et les cartes n'indiquent pas toujours le nom français. C'est pourquoi je vous mets entre parenthèses celui de la carte.

 

Morat est une petite ville qui a gardé une bonne partie de ses remparts, que l'on peut parcourir à loisir sur le chemin de ronde. Son château est devenu préfecture et un très beau moulin est devenu musée.

 

Nouveau départ

Puis, en continuant dans la même direction, j'ai rencontré ce beau pont de bois, et un très bel hôtel de ville. Mais je ne sais pas dans quel village. Car quand on sort d'une agglomération, il n'y a pas, comme chez nous, un panneau barré indiquant où vous étiez.

 

Nouveau départ

Ensuite, ma tortue a vaillamment grimpé dans les alpages, jusqu'à 1405 m, pour y brouter l'herbe tendre sur le Grenchenberg, et aussi y trouver une petite ciste bien cachée. Elle s'est même fait une copine, pas du tout du goût de Charly !

Nouveau départ

Une fois redescendue, j'ai contourné Soleure (Solothurn) pour l'aborder par le nord et à pied par une très jolie gorge : la gorge de Ste Vérène, autrefois aimée des ermites qui vivaient dans les cavités de ses falaises. On y trouve encore un ermitage et deux chapelles : l'une à St Martin et l'autre à Ste-Vérène, qui est venue d'Egypte au 4ème siècle pour soigner et enseigner. Encore aujourd'hui un ermite y vit dans une petite maison.

D'ailleurs, ce qui contribue à rendre cette balade paisible et joyeuse, ce sont les petites bougies qui vous accompagnent, de place en place, dans des trous de rochers, au long du sentier qui suit le ruisseau.

 

Au débouché, je comptais visiter la ville, mais j'ai cédé aux sirènes de la forêt qui, sur des panneaux, me conseillaient une jolie boucle dans les bois au-dessus, à la recherche de mégalithes : une carrière antique, des blocs erratiques particuliers, rond de sorcière, rocher à cupules ... tous prétextes pour prolonger la promenade ...

Nouveau départ

Plus qu'à trouver un coin tranquille ..

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 14:57

Dimanche 22 Septembre 2013

 

Quelques jours de repos, ça fait du bien !

Entendre parler français, dans la rue et dans les magasins, ça fait du bien aussi.

Mais par-dessus tout, serrer dans ses bras des gens qu'on aime, c'est le meilleur !

 

Sigrid et Dirk habitent Lausanne et leur appartement a une vue superbe sur le Lac Léman :

En Suisse

Aujourd'hui, nous sommes allés faire une balade dans le Valais, à Isérables, pas très loin de Sion.

En Suisse

Nous y avons découvert une construction caractéristique du patrimoine architectural valaisan : le raccard.

 

Destiné au stockage et au battage des céréales, il est construit sur des piliers surmontés d'une petite dalle ronde, empêchant l'accès aux rongeurs. Les madriers sont rudimentaires, taillés à la hache, pour assurer l'aération. Habituellement, il y a des galeries à l'extérieur pour y entreposer la paille une fois battue. Le soubassement est en pierre ou en bois, et sert de dépôt, de remise, voire d'écurie.

Au fur et à mesure de l'abandon des cultures de céréales, les raccards ont perdu leur fonction initiale. Ils sont encore utilisés pour le stockage du foin, du bois, d'objets divers. Beaucoup sont vides. D'autres ont été transformés en chalets ...

En Suisse

Le beau temps semble revenu, au moins sur la Suisse.

La naissance ne s'annonçant pas pour tout de suite, je compte repartir en vadrouille mercredi prochain pour une semaine, s'il fait beau.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : scandinadream.over-blog.com
  • : passer du rêve à la réalité. J'ai commencé par 5 mois de voyage en solitaire, en Trafic aménagé, au hasard des routes d'Europe du Nord (pour mon premier voyage) puis d'Europe Centrale, et maintenant sur des itinéraires peu fréquentés d'Espagne.
  • Contact

Recherche