Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 19:04

Jeudi 18 Juillet

 

Je m'étais un peu perdue, hier soir, en cherchant un parking. Mais ce matin, en suivant le GPS qui me remet sur le bon chemin, j'aperçois en haut d'une colline, dépassant des sapins, un dôme et 2 clochers.

Adieu GPS.

Au 1er carrefour, j'en prends la direction.

La route est de plus en plus étroite, mais je suis sûre qu'il est sur ce sommet ...

... enfin je débouche sur le parvis. Juste la place de manuvrer pour redescendre, mais l'église est bien là :

Retour en altitude

... et elle est ouverte !

Pour ceux qui aiment le baroque, c'est la perle de la Slovénie, dit l'écriteau. Elle est dédiée à Sainte Anne, et on la considère comme l'icône de la période baroque slovène.

Elle fut construite par 100 prisonniers Prussiens en 1796, sur le modèle de la cathédrale Sainte Agnès de Rome. Et on dut rabaisser la colline de 3 mètres pour en élargir le sommet afin qu'elle puisse tenir !

Elle accueille toujours des pèlerinages.

 

En effet, en redescendant, j'ai vu le grand parking (qui peut accueillir plusieurs bus et pas mal de voitures) au pied d'une centaine de marches ...

 

Retour en altitude

Bon, je reprends mon GPS pour me rendre au bout de la Kaminska Bistrica (rivière) dont je voulais aller voir la source.

Je n'ai pas trouvé le sentier, mais j'ai rapporté ces photos :

 

Retour en altitudeRetour en altitude

Du coup, je vais prendre le téléphérique pour monter sur un plateau où l'on fait du ski, l'hiver : Vélika Planina

Encore un télésiège et nous voilà arrivés. Magnifique !

 

Retour en altitude

L'été, certaines des maisons typiques que vous voyez sont habitées par des "Herdsmen" qui s'occupent du bétail présent sur le plateau : la traite, la fabrication du fromage, le foin, l'entretien des maisons .... Tout est toujours fait à la main, avec l'entraide comme maître-mot. C'est une sorte de petite république avec son parlement ... et ses fêtes, très prisées des touristes, évidemment !

Retour en altitude

Avant de redescendre du plateau où nous nous sommes bien baladés, Charly et moi vous offrons ce bouquet de fleurs d'alpages, pour votre fête ...

 

Retour en altitude

Nous voilà maintenant aux portes de l'Autriche.

Dans la vallée de la Logarska Dolina

 

Nous la remontons en vélo : 7,5 km. Ouf ! Sauf au début, ça monte tout du long ! Et l'assistance électrique ne fait pas tout, sinon je n'irais pas loin ...

Le bouquet final est une balade qui aboutit à la cascade Rinka, qu'on peut aussi admirer depuis le mini-bar accroché à la paroi, à droite.

Retour en altitude

Et pour la descente, j'ai battu mon record de vitesse 44 km/h. Il va falloir que je m'achète un casque ...

 

Pour finir, cette jolie ferme, rencontrée en route :

Retour en altitude
Partager cet article
Repost0
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 11:43

Je vous mets à contribution pour élucider un mystère.

 

J'ai rencontré cet objet dans la montagne, près d'une route non revêtue.

Il porte le n° 1, soigneusement étiqueté.

 

La planche de bois, dessus, est scellée et vissée sur la bassine, qui contient plusieurs étages de boites d'ufs, disposées sur les côtés seulement. Donc pas au-dessous du trou de l'entonnoir.

Trois plaques de plexiglas parfaitement propres sont disposées verticalement sur le dessus.

La bassine ne semble pas percée, pourtant il n'y a pas une goutte d'eau dedans (il est vrai qu'il n'a pas plu depuis au minimum 10 jours).

C'est du bricolage, certes (un tendeur complète la fixation au sol), mais un bricolage très soigné.

 

Concours Lépine
Concours Lépine
Concours Lépine

Allons, les ingénieurs, à quoi peut bien servir cet ingénieux montage ?

 

Allons, les cisteurs, voici une énigme concrète à déchiffrer !

 

Allons, les bricoleurs et bidouilleurs en tous genres ! Pour quoi feriez-vous un montage pareil ?

 

J'attends de vos nouvelles avec impatience, car ce truc m'intrigue.

 

Maintenant, une photo-énigme pour les enfants :

Quel est cet animal monstrueux qui voulait manger mon appareil photo ?

Concours Lépine

Pour rire :

à l'heure de la sortie de l'école, attention ! Enfants explosifs !

Concours LépineConcours Lépine

Et la sortie de maternelle est dangereuse aussi :

Concours Lépine
Partager cet article
Repost0
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 11:15

Mercredi 17 Juillet

 

Skofja Loca, d'abord.

 

C'est une vieille cité médiévale. Sa grande place bordée de maisons Renaissance est un régal.

Mais pour connaître ses secrets, il faut pousser des portails et entrer dans les cours : des voûtes, des arcades, des colonnes au ventre renflé ... chacune est différente.

Son célèbre pont de pierre, dit des Capucins, est aussi un bel endroit.

Enfin la Capitale !

A petits pas j'approche de la Capitale.

Mais encore un arrêt au Château de Smlednik, perché sur une hauteur, et qui permet une vue à 360°.

Il fait si chaud que je triche, et que je monte un bon tiers en voiture, puisque la piste me le permet.

Enfin la Capitale !

Ljubljana !

 

"La Bien-aimée" en Slovène.

C'est une des plus petites capitales d'Europe. C'est à mon goût, ça !

J'ai même réussi à me garer gratis sur la plus grande avenue à 300 m de la vieille ville touristique et piétonne. Où il fait vraiment bon se promener.

Merci au cisteur qui y a caché une ciste en 2007 (elle y est toujours), et dont la recherche fait parcourir les plus beaux endroits.

Pour terminer, une montée au château, sans oublier une bonne glace ...

Enfin la Capitale !

Mais la journée n'est pas finie.

Kamnik, à 23 km, s'offre à son tour, avec son "petit château" et sa double chapelle sur 3 niveaux (1 crypte + 2 chapelles).

Construite au 11ème siècle dans l'enceinte du château, avec l'ajout d'un plafond gothique sur celle du haut au 15ème, d'une entrée baroque en 1771 et de médaillons plus que baroques en 1883, elle a survécu au château dont il ne reste que des soubassements et la base de sa haute tour.

Enfin la Capitale !

Kamnik me semble une petite ville un peu endormie. Est-ce parce que 18 heures viennent de sonner ?

Alors il est temps de chercher un parking pour la nuit ...

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 10:41

Mardi 16 Juillet

 

Avant d'entamer une nouvelle page, je lis toujours vos commentaires.

Cette fois je suis gâtée.

Merci et   GROSSES   BISES   à tous.

 

C'est un peu dur de quitter cette belle région où il y a encore tant à explorer. Alors en quittant le camping à 11 heures, je m'arrête au pied du château de Tolmin pour en faire l'ascension : 1/2 heure, dans la forêt. Heureusement, car l'ardeur du soleil qui nous accueille en haut est accablante.

je fais dans la dentelle

Après le pique-nique (toujours à l'ombre), nous partons pour Cerkno, voir ces drôles de maisonnettes :

je fais dans la dentelle

Qu'est-ce que c'est, à votre avis ?

   -  un nouveau style de peinture ?

   -  des maisons écolos ?

   -  du camouflage ?

 

Gagné !

Il s'agit de l'Hôpital Franja, un hôpital de campagne tenu par les résistants durant la 2ème guerre mondiale, entre 1943 et 1945.

Ce site perdu dans un étroit défilé du massif karstique au-dessus de Cerkno ne fut jamais découvert par les Allemands qui occupaient la région.

Outre les Slovènes et les ressortissants des autres peuples yougoslaves, y furent également soignés des Italiens, 9 Français, des Russes, des Polonais, 2 Américains et 1 Autrichien. 578 blessés en tout.

On ne peut l'atteindre qu'à pied, évidemment, par un cheminement sécurisé dans la gorge. Mais durant la guerre, on a du mal à imaginer le transport de civières, de planches, de poêles. De nuit bien sûr, sur un sentier peu aménagé pour ne pas donner l'éveil.

je fais dans la dentelle

Pour terminer la journée, un arrêt à Idrija pour visiter le musée de la mine, à défaut de la mine de mercure elle-même, car il est trop tard.

Ici, outre le décor extraordinaire de la cour du château qui servit de siège à l'administration de la mine durant 5 siècles, il y a une superbe exposition de dentelles de Cerkno.

je fais dans la dentelle
Partager cet article
Repost0
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 09:18

Lundi 15 Juillet

 

Elle a commencé tranquille, cette journée : je n'ai quitté le camping qu'à midi, profitant de l'excellente (et gratuite) connexion internet.

Et je suis allée directement visiter les très fameuses gorges de la Tolminska, à 4 ou 5 km.

 

Tolminska Korita

C'est surtout la dernière partie qui est étonnante : 2 ou 3 mètres de large seulement, et des parois verticales sous le Pont du Diable, qu'on aperçoit presque 200 m au-dessus. En plus, il y a, au ras de la rivière, une source d'eau chaude ... pas très chaude : 19/20°. Mais comme la rivière est à 5/6°, ça la réchauffe.

C'est donc 1 h 30 de monter-descendre-remonter-redescendre qui m'a laissée sur les rotules, car je n'avais pas pris mes bâtons.

Et puis j'étais affamée.

Du coup, je me suis offert mon premier resto, au restaurant des gorges.

Les mets traditionnels sont à base de polenta et de fromage de Tolmin, fabriqué dans les alpages.

Quand au dessert, crêpes (épaisses mais délicieuses) avec accompagnements divers. J'ai choisi : fruits rouges et glace. Délicieux.

Une journée sportive

L'autre endroit où je voulais aller, à Tolmin, c'est à l'église de Javorka.

 

L'église commémorative du Saint Esprit a été construite en 1916 par des soldats de l'armée austro-hongroise en mémoire des soldats morts au champ d'honneur sur les sommets des environs.

L'intérieur est décoré dans le style de la Sécession viennoise (Art Nouveau autrichien). Sur les tablettes de chêne des murs sont inscrits les noms des 2808 soldats tombés dans ces montagnes. Sur les panneaux extérieurs, les blasons des pays qui constituaient l'empire austro-hongrois.

Ce monument est dédié à la PAIX (symbolisée par le Saint-Esprit) et accueille plusieurs fois par an des messes de rite catholique ou orthodoxe.

 

Mais qu'y a-t-il là de sportif ?

C'est que cette église est construite dans la vallée mystérieuse et reculée de la rivière Tolminska, au-dessus des gorges, sur l'alpage de Polog. C'est un monde féérique de pâturages bovins où est toujours fabriqué le délicieux fromage de Tolmin dont je me suis régalée à midi.

C'est aussi le point de départ d'une longue randonnée de 2h30 que je reviendrai faire ... dans une autre vie ...

 

Bien sûr, une petite route non revêtue permet de l'atteindre, mais j'ai préféré faire les 7 km en vélo.

C'était ma première expérience en vélo sur une route de montagne. Et j'avais réglé l'assistance électrique à 2 (sur4) pour avoir tout de même l'impression de faire du vélo.

Et puis du parking, il y a encore 20 minutes de montée raide, à pied (encore sans bâtons).

Charly était bien content de descendre de son panier et de gambader.

Une journée sportive

Bonne fatigue !

Il reste les courses au supermarché, et je décide de retourner au même camping, car il n'est vraiment pas cher (8 € la nuit) et il est déjà 19 heures.

 

Bonne soirée.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 21:13

Dimanche 14 Juillet 2013

 

C'est le soir, je suis au camping et au moment de récapituler ma journée je me dis : "j'ai fait tout ça aujourd'hui ?"

 C'est qu'aujourd'hui était une journée de bonheur.

 

Bled, d'abord.

Un site enchanteur.

 

Imaginez un lac bleu, entouré de montagnes. Sur l'une d'elles, un vieux château médiéval veille sur la ville depuis sa falaise. Les autres bords du lac sont de la forêt et des prairies.

La perle du décor, c'est une petite île posée sur le lac, avec une belle église et des gondoles locales qui la desservent à la rame.

Et moi qui fais le tour du lac en vélo, sur une piste cyclo-piétonne, mi-ombre mi-soleil.

Le bonheur ...

Jour de bonheur

Et parce qu'il faut bien partir, j'ai pris la route de Bohinj, et je remonte le cours de la Sovica.

Quelle belle vallée !

A  marquer d'une pierre blanche, elle aussi.

Qui se termine par un lac de montagne, plus sauvage mais très beau, et une merveilleuse églises du 13ème.

Jour de bonheur

Non, en fait, la route ne se termine pas au lac : encore 4km en forêt, et 548 marches pour aller voir cette belle cascade : la chute de la Savica.

Jour de bonheurJour de bonheur

Et puis je décide de faire la route jusqu'à  Tolmin.

 

Et voilà un peu de piment dans cette belle journée : je ne sais pas combien il y a de kilomètres, j'ai peu de carburant et c'est dimanche. Et pas de GPS pour me dire où il y en a (il ne couvre pas la Slovénie).

 

D'abord une belle vallée, puis la montée d'un col sévère : 12 % sur 9 km, la descente, encore une vallée, très belle, puis une autre qui n'en finit pas ... et le seul pompiste rencontré était fermé, et je suis sur la réserve ... et je n'ai aucune idée du nombre de kilomètres qui restent !

Jour de bonheurJour de bonheur

Mais il était écrit que cette journée serait bonne jusqu'au bout :

 

Je suis arrivée à Tolmin, j'ai trouvé du gas oil à un prix raisonnable (1,37 €. En Italie j'en ai pris jusqu'à 1,73 €), j'ai trouvé facilement un camping avec Wifi où j'ai pu télécharger  sur mon GPS tous les pays qui me manquaient.

 

Quelle belle journée !!!

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 10:07

Samedi 13 juillet

 

Ce matin, je reçois à 8 h 15 la visite d'un garde du Parc National : j'ai droit à une amende car on n'a pas le droit de dormir dans le Parc, même au parking du Col (je le savais, c'était marqué)

Mais le grand-père en vélo était si gentil pour m'expliquer tout ça avec force gestes et caresses à Charly que j'ai payé mon amende avec plaisir (3 euros. Ce n'est même pas dissuasif !). Et je l'ai laissé continuer à jouer 5 minutes avec Charly.

 

Puis nous sommes redescendus de l'autre côté : autant de virages, même pente.

En cours de route, une chapelle construite par des prisonniers russes, en 1916 (Il y en avait 10 000 dans la vallée pour la construction de cette route), où ils ont enterré leurs compatriotes et leurs gardiens fauchés par une monstrueuse avalanche.

Au pays des pierres blanches

et puis c'est Kranjska Gora

 

Un village à "marquer d'une pierre blanche".

Un des rares villages où j'aimerais revenir pour y passer plusieurs jours.

Au pays des pierres blanches

Il est au pied du col, mais en vallée : tous les plaisirs de la montagne et du fond de vallée. On peut y marcher et y rouler à plat (toutes les routes sont doublées de pistes cyclo-piéton, et certaines s'en vont même dans la campagne) comme y faire de belles randonnées.

 

Et c'est calme, bien que touristique. Car ceux-ci sont principalement des randonneurs et sont sur les chemins ...

J'y ai visité un sympathique musée installé dans une maison alpine typique : collection de coffres peints à la mode paysanne, visite de la "cuisine noire", autrefois présente dans chaque maison : c'est une pièce réservée à toutes les cuissons et où on fumait la viande. La cheminée s'ouvre au milieu du plafond qui est vraiment noir de suie, comme les murs. Le sol est en galet, bien qu'on soit au 1er étage (en-dessous c'étaient les bêtes) ainsi que les murs et le plafond voûté. C'est pour éviter les incendies, car tout est en bois, y compris les bardeaux du toit.

Métier à tisser le lin, matériel d'ébénisterie, matériel agricole, rien ne manque de la vie d'autrefois.

Au pays des pierres blanches

Que pensez-vous de cette jolie charrette pour rentrer le foin ?

Au pays des pierres blanches

Mais il faut aller un peu plus loin.

Je m'arrête près de Bled pour visiter les gorges de Vintgar, aménagées de passerelles sur 1,6 km, et retour par un joli sentier panoramique. Soit 6 km.

Au pays des pierres blanches
Partager cet article
Repost0
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 09:46

Vendredi 12 Juillet

 

Dreznica

 

Petite balade dans un village au-dessus de Kobarid, pour aller voir une modeste chapelle perdue à quelque distance du village, mais qui renferme de superbes fresques du 14ème (et qui est ouverte !). Et nous poussons jusqu'à 2 jolies cascades avant de quitter ce village délicieux.

ambiance détente ...

En route vers le Col de Vrzic, 1611 m.

Et vous pouvez féliciter ma Tortue qui a monté vaillamment cette côte de 14 % durant 9 km, en 24 lacets. On s'est juste arrêtés un moment au milieu pour la laisser souffler (traduisez : refroidir). Comme il y avait un belvédère, c'est bien tombé.

 

ambiance détente ...

Et ce n'était que le milieu !

 

Une fois en haut, nous avons rendu visite à la Dame de Prisank (le Prisank est un sommet de 2547 m).

Regardez bien. La voyez-vous ?

ambiance détente ...

Et si j'agrandis ? Toujours pas ?

 

ambiance détente ...

Voici sa légende, malheureusement en anglais.

Et comme je n'ai pas tout compris, je compte sur vous pour m'en faire une traduction que j'insérerai à la place de cette photo. Tout le monde n'est pas polyglotte ..

ambiance détente ...

Voici la traduction, envoyée par Ariane :

 

Le Mont Prisank (2547 m) également appelé Prisojnik, est une majestueuse montagne dans les Alpes Juliennes de l'est. La montagne se vante de trois caractéristiques naturelles : la Grande Fenêtre du Prisank, la Petite Fenêtre du Prisank, et la "Dame du Prisank" (PaganGirl ou Ajdovska Deklica), une image du visage d'une femme qui a été crée par des fractures de roches.

 

La légende dit que la Dame du Prisank est l'image d'une géante païenne pétrifiée. Elle était une femme généreuse et chaleureuse, qui aidait les montagnards et les personnes transportant des marchandises à travers les blizzards de neige à trouver leur chemin vers Trenta. Elle était aussi une sorte de divinité (Sojenica) qui était en mesure de prédire le destin de nouveaux-nés. Elle prédit à un nouveau-né de Trenta qu'il allait devenir un chasseur courageux, inégalé par tout autre au pied du Prisank. Il saurait tirer un chamois aux cornes d'or, vendre les cornes, et devenir incroyablement riche. Lorsque la prophétie s'est réalisée, elle a été maudite. Dès qu'elle est retournée chez elle en Prisank, elle se transforma en pierre.

 

Et pour ceux qui ont perdu leurs lunettes, la voici en gros plan :

ambiance détente ...

Maintenant, il est l'heure d'aller dîner. A demain.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 09:08

Jeudi 11 Juillet

 

Voilà, je suis passée des Alpes Dolomitiques aux Alpes Juliennes (ah ah ! vous ne saviez pas que ça existait ? Moi non plus ! Rendez-vous sur votre Atlas ...)

J'ai donc abordé la Slovénie par le Nord-Ouest, le Parc National de Triglav. Il représente 5% de la surface du pays (il faut dire que la Slovénie, c'est grand comme la Bretagne !). C'est l'un des plus anciens parcs nationaux d'Europe. Tous les + de Slovénie y sont rassemblés :

+ hauts sommets : le Triglav est à 2864 m

+ haut col : Vrsic, 1611 m

la cascade la + abondante en eau : la Boka. 116 m de haut sur 35 m de large

les gorges les + profondes : celles de Tolmin, 180 m

+ haute route de montagne : à 2072 m

etc ...

voici la Boka, qu'on ne peut  pas approcher sur un sentier :

En Slovénie

1ère impression :   le calme !

Ouf ! On peut respirer, les routes ne sont plus surchargées, on ne vous double plus dans des situations dangereuses, on peut se garer dans les villages, il n'y a plus de hordes de touristes partout, la nature n'est pas bétonnée partout où il y a quelque chose à voir ...  (je m'aperçois que je fais ici un portrait en négatif de mes impressions d'Italie !)

 

Dans cette région, beaucoup de vestiges, de musées, de cimetières, de mémorials de la guerre de 14-18.

La vallée de la Soca a été le lieu de plusieurs batailles d'envergure, et le souvenir en reste fort.

Comme cet ossuaire italien, à Kobarid, où ont été rassemblés les restes de 7014 soldats Italiens tués au cours des batailles de la Soca, ou cette sculpture émouvante, vue au bord d'une route :

En SlovénieEn Slovénie

Des vallées étroites, des montagnes aux pentes très raides, cela ressemble plus aux Pyrénées qu'à ce que je connais des Alpes.

Des rivières aux eaux cristallines, des cascades, des gorges ... et des paysages grandioses !

En SlovénieEn Slovénie

1ère étape : Kobarid

 

Au bord de la Soca, la rivière turquoise, que l'on voit ci-dessous du Pont Napoléon (lui aussi a laissé pas mal de souvenirs, par ici), c'est le royaume des sports d'eaux vives, comme le rafting etc ...

Comme il est déjà 16 heures, nous partons pour une courte balade, pour voir une cascade pittoresque : elle a creusé une espèce de grande salle souterraine dont le fond est percé de gouffres bleu vert. Une coulée d'eau de 15 m de haut y offre un superbe spectacle.

Mais il faut la mériter par quelques petits ponts étroits sans parapets, et surtout un balcon en pente où Charly n'est pas du tout rassuré ... mais je le tiens en laisse, rassurez-vous !

En SlovénieEn Slovénie
En Slovénie

En revenant, l'orage nous a encore rattrapés, et cette fois, moins bien équipés, nous étions trempés.

Mais demain ce sera sec et il fera beau ...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : scandinadream.over-blog.com
  • : passer du rêve à la réalité. J'ai commencé par 5 mois de voyage en solitaire, en Trafic aménagé, au hasard des routes d'Europe du Nord (pour mon premier voyage) puis d'Europe Centrale, et maintenant sur des itinéraires peu fréquentés d'Espagne.
  • Contact

Recherche