Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2012 3 08 /08 /août /2012 10:07

Tromsø). 11 h 45. Coincée dans un souterrain !

 

J'arrive à Tromsø, et je suis les indications du GPS pour trouver la bibliothèque.

Souterrain, rond-point dans le souterrain (eh oui ! et même plusieurs.)

Je regarde l'écran du GPS pour ne pas me tromper, et pas les pancartes. Je roule ...

Et voilà qu'on remonte pour sortir, mais le plafond est toujours à la même hauteur. On voit le jour, mais tout petit ! Je ralentis, ralentis, j'avance tout doucement ... et puis ça coince. Je ne peux pas sortir !

 

On respire, on réfléchit en un quart de seconde ... Feux de détresse. Reculer dès qu'il n'y a plus personne derrière moi.

Demi-tour dès que je trouve un renfoncement qui me le permet.

Ouf, je reviens au rond-point. Oui, c'était indiqué sur le panneau, en petites lettres : 2,30 m ! J'en fais 2,60 mais mon GPS ne le sais pas, il n'a pas cette fonction. Et comme je ne regardais pas les panneaux ...

 

Je suis sortie par une autre voie, sans problème.

Ouf, ma toiture a eu chaud, mais pas de bobo.

 

Internet était en panne à la bibliothèque, explication de mon gros retard.

Visite du centre-ville et du marché, mais j'ai oublié l'appareil photo dans la voiture, donc vous n'en verrez rien.

Puis direction la Cathédrale Arctique. Pas de souterrain pour y aller (chouette !) mais un pont magnifique.

Zut ! Eglise fermée jusqu'à 15 heures, pour cause de mariage !

 

Alors, malgré le brouillard, je monte par le téléphérique sur le "Gros Rocher", à 420 mètres au-dessus de la ville. Il y a 2 cistes, là-haut. J'en ai trouvé une, et puis, avec Charly, nous sommes montés jusqu'à sommet, 356 mètres plus haut. Histoire de se dégourdir les jambes, parce que pour la vue ...

Mauvais jour pour ma toiture !

En redescendant, l'église était rouverte.

Sa forme géométrique, unissant le verre et le béton, utilise la lumière arctique afin de créer un effet d'iceberg, dressant son arête tranchante vers le ciel.

Lumière encore, celle de la résurrection, dans le vitrail du fond : le Christ est vainqueur de la mort, symbolisée par une toute petite tête de mort, tout en bas à droite.

Les lustres représentent des stalactites de glace, et l'orgue, avec ses tuyaux disposée en triangles contrariés, représente les vagues de la mer. (J'ai écouté un guide français faire la visite à son groupe)

Mauvais jour pour ma toiture !

Encore une petite balade vers le seul glacier qui tombe dans la MER.

Mais celui-là aussi, il régresse.

Mauvais jour pour ma toiture !

20 heures. Descente du ferry à Oldendalen

 

Pour laisser passer un Norvégien pressé, je me suis rabattue de 30 cm sur la gauche ... mais ma toiture a accroché le bord du pont supérieur.

AÏe aïe aïe ! ...  Cette fois, les marques sont sanglantes. La rayure est profonde, à l'avant. Et encore, je ne vois pas sur le dessus ...

Il ne me reste plus qu'à trouver de l'enduit, à Alta, après-demain lundi, pour réparer ça.

 

Comment dit-on "enduit" en norvégien ?

Mauvais jour pour ma toiture !
Partager cet article
Repost0
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 10:34

J'attendais d'avoir vu un élan, en vrai, pour vous faire un montage-photo avec les panneaux routiers et les animaux (errants) correspondants. J'ai vu l'élan, pas errant, mais je vous mets quand même l'album, car je désespère d'en voir un sauvage.

Pour le dromadaire, ce n'est pas un montage, j'ai vraiment vu le panneau. Mais pas non plus de dromadaire errant ...

Maintenant, prenez votre loupe et cherchez l'(es) intrus !

A bâtons rompus

Tous les panneaux sont authentiques : grenouille, canards, y compris les moutons annoncés dans les tunnels. Et j'en ai trouvé, et c'est vachement dangereux ! A côté de ça, les chjens doivent obligatoirement être tenus en laisse, en toutes circonstances, y compris quand vous êtes seul au milieu de la forêt. Je le sais parce que je me suis faite réprimandée.

"It's the law, in Norge" m'a-t-on fait observer.

Et les Norvégiens observent la loi.

 -  Ils paient leur parking dans une enveloppe

 -  Ils tiennent leur chien en laisse

 -  Ils roulent toujours avec les feux de croisement allumés (et pas les veilleuses)

 -  Ils ne passent pas la nuit là où c'est écrit "No camping" (moi non plus, d'ailleurs)

 -  Ils n'enjambent pas le fil électrique pour glisser leur objectif dans les mailles du grillage des ours ... eux (Mais les photos sont tout de même mieux comme ça, non ?)

 

Et pour les Norvégiens errants, qui ne savent pas qu'il faut rouler à droite, et de préférence, sur la chaussée, le gouvernement a inventé des panneaux spéciaux pour les mettre au courant.

 

A bâtons rompus
Partager cet article
Repost0
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 10:09

1er safari, au Polar Zoo, réservé aux animaux qui vivent dans le froid, car ils sont dehors toute l'année, même sous la neige.

Les renardeaux argentés sont adorables. Les lynx aussi, mais ils ne tiennent pas en place et sont trop vite partis.

Ours et loups cohabitent, mais difficilement. Il y a de la grogne, et un des loups avait une blessure sur l'arrière-train.

Leur habitat est très vaste, mais je suis arrivée juste quand l'ours entrait dans l'eau.

Journée Safaris-Animaux

2ème safari : au saumon, à la cascade de la Malselva. Mais aucun saumon ne remontait la rivière par cette longue échelle à poisson. Il est trop tard dans la saison (c'est jusqu'à mi-juillet).

Ceux-là sont dans une sorte d'aquarium.

Journée Safaris-Animaux

3ème safari : au cygne chanteur (ou cygne sauvage, 14 kg, se distingue à la couleur du bec. Espèce craintive, couple permanent, son chant ressemble à des coups de trompette. Dixit Wikipédia). Mais pas moyen de s'approcher davantage, à cause des tourbières. A vrai dire, je suis arrivée là par hasard ...

Journée Safaris-Animaux

4ème safari : à l'élan, encore une fois, mais cette fois, conduite par Charly.

Moi, j'étais sur la piste de gravures rupestres, pas trop loin de la route, et lui a voulu continuer la promenade, après les avoir vues. Je l'ai donc suivi sur un sentier balisé qui démarrait tout près (à cause des tourbières, on ne peut prendre que des chemins aménagés).

 

Depuis l'autre jour, j'ai appris que l'élan est un gros gourmand de certaine salade ... mais qui lui donne la diarrhée. Donc quand il en mange beaucoup, ses excréments ressemblent à des bouses de vache (en plus petit). Quand il mange du sec (lichens, branchettes, herbe ou feuilles séchées), ils ressemblent à ceux que j'ai déjà photographiés.

Voilà donc les bouses de l'élan, et les empreintes fraîches de son large sabot. Il n'était donc pas loin.

Car ... au bout du sentier, qu'y avait- il ???

 

devinez ...

 

De nouvelles gravures rupestres ! (la peinture, c'est seulement pour qu'on les voit mieux) Plus belles que celles du bord de la route.

Journée Safaris-Animaux
PS : mais l'élan, c'est une blague.
C'est celui que j'ai pris en photo au Polar Zoo ...
Journée Safaris-Animaux
Partager cet article
Repost0
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 10:06

Je suis partie de chez moi le 24 Mai.

C'était le printemps. On commençait les foins, dans la campagne, ou l'ensilage en grosses balles blanches, selon les régions.

Mais c'est dans le nord de la France que ça a commencé. L'odeur.

-  L'odeur des foins ?

Non.

-  De l'ensilage ?

Non plus.

L'odeur du purin.

 

Car après avoir coupé l'herbe bien ras, il semble que ce soit le bon moment pour l'arroser de purin, excellent engrais naturel. Un petit coup de fouet pour que la prochaine récolte pousse vite et drue.

C'était donc la saison du purin dans le nord de la France. Mais pas de frontière pour les odeurs : c'était pareil en Belgique.

Avec Colette, nous disions : "vivement qu'ils aient fini !"

Mais plus on va vers le Nord, plus le printemps est tardif.

Aux Pays-Bas, nous sommes arrivées quand ils commençaient l'épandage.

En Allemagne, au Danemark et en Suède aussi.

 

En Norvège, ils avaient dû nous attendre, car l'odeur nous a poursuivies partout ... jusqu'aux Lofoten.

Là, c'était aussi la saison des foins (2 mois plus tard que chez nous !), mais pas d'épandage.

J'ai pensé qu'ils n'avaient pas besoin d'engrais, vu la tourbe qu'il y a partout.

Las ! ils ont commencé hier !

 

Ce n'est pas ce qui m'a fait partir, mais il fallait bien avancer, n'est-ce pas ?

Maintenant, je suis dans les Troms, et je garde mon avance : ça sent bon partout. Hummmm ...

Odeurs de printemps

Mais au printemps, il n'y a pas que l'odeur du purin, il y a aussi le parfum des fleurs ! Et les lupins chauffés au soleil, c'est paradisiaque.

Car ces lupins (Colette les appelle : pois-lupins) ont aussi suivi tout notre voyage, et continuent à me suivre.

On pourrait d'ailleurs les nommer "fleur nationale", car il y en a partout. De toutes les couleurs. Ils décorent et parfument les talus, les fossés, les jardins ...

Odeurs de printemps

Dans le sud de la Norvège, il y avait des rhododendrons dans tous les jardins, et de toutes les couleurs. Une fête,

A partir de Trondheim, ce sont les lilas. Ils sont encore en fleur, ici, preuve que c'est toujours le printemps.

Et les épilobes commencent tout juste à fleurir leur quenouille.

 

Et ces fleurs inconnues ? Me direz-vous ce que c'est ? Je n'ai pas apporté de livre de botanique, alors aidez-moi ...

Fleurs et fruits non-comestibles
Fleurs et fruits non-comestiblesFleurs et fruits non-comestibles
Fleurs et fruits non-comestiblesFleurs et fruits non-comestibles

Fleurs et fruits non-comestibles

Mais en fait, il semble que le printemps et l'été ne fassent qu'une seule saison, dans le nord du Nord.

Car même si on fait les foins, les myrtilles sont déjà presque mûres (juste un peu fermes, encore), ici à Alta.

 

Les bolets sont géants et il semble que personne ne les ramasse. Il y en a même au bord des routes .

Odeurs de printempsOdeurs de printemps
Partager cet article
Repost0
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 14:26

C'est votre dernière chance de gagner un drapeau norvégien.

 

Photo n° 1

C'est une maison en bois en construction.                   VRAI  ou  FAUX ?

Vrai ou Faux

Photo n° 2

C'est une charpente pour maison viking, prête à poser.                     VRAI  ou  FAUX ?

 

Vrai ou Faux

Photo n° 3

C'est une moustiquaire géante, pour le jardin.                      VRAI  ou  FAUX ?

Vrai ou Faux

Et maintenant, réponse au QCM :

1 : B

2 : C

3 : A, mais peut-être un peu D aussi ...

4 : C

 

Et en prime, une autre construction dont je n'ai aucune idée à quoi elle sert, mais la photo me plaît :

Vrai ou Faux
Partager cet article
Repost0
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 14:16

Voilà, je quitte les Lofoten. Quelques images, encore ?

 

Voici une illustration de l'expression : "ça dépend des points de vue", ou bien : "mets-toi ma place" (sous-entendu . tu verras les choses autrement). Car c'est la même sculpture, vue sous des angles différents.

SkulpturlandskapSkulpturlandskap
SkulpturlandskapSkulpturlandskap

Encore une autre bizarrerie : en me photographiant dans ce miroir (aux alouettes ?), j'ai découvert que j'avais une siamoise, et que la queue de Charly s'est prodigieusement allongée.

Heureusement, tout a fini par rentrer dans l'ordre.

Skulpturlandskap
SkulpturlandskapSkulpturlandskap

Et voilà les dernières photos, en roulant vers le continent.

SkulpturlandskapSkulpturlandskap

      ("femme de marin, femme de chagrin")

Skulpturlandskap

     

 

Car le voyage continue : j'entre dans le Troms ... où je trouve une autre sculpture :

25 tonnes, pour 5,5 mètres de diamètre !

SkulpturlandskapSkulpturlandskap
Partager cet article
Repost0
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 10:29

Il aurait été impoli de refuser l'invitation du grand chef Viking de Borg.

Mamietopset chez les Vikings

Je suis donc allée visiter sa grande maison. Il a eu la délicatesse de m'expliquer tout en français, et pour conclure la visite, de nous emmener, Charly et moi, faire un tour en bateau (viking, copie d'origine) sur le lac tout proche.

Mamietopset chez les Vikings
Mamietopset chez les Vikings

Nous aurions pu, aussi, nous exercer au lancer de hache, où notre hôte est expert, ou au tir à l'arc, mais j'avoue que la pluie qui nous a accueillis à la descente du bateau nous a persuadés de rentrer à la voiture vite fait !

Mamietopset chez les Vikings
Partager cet article
Repost0
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 09:41

C'est beau !

Surtout quand il fait beau.

Les îles Lofoten

Et on ne sait jamais le temps qu'il fera demain ...

Alors après une petite intro par beau temps pour mon arrivée, voici à quoi on s'occupe en attendant qu'il revienne :

Les îles Lofoten

-   d'abord, un musée de la vie des pêcheurs de morue (c'est la morue qui a fait vivre les Lofoten depuis le moyen âge).

Ici, la saison de la morue, c'est de janvier à mars. Beaucoup de paysans venaient se faire pêcheurs, alors (à moins que ce ne soient des pêcheurs qui se faisaient paysans aux autres saisons ...)

Ils étaient logés dans des "rorbuer" (un rorbu). Ce sont des cabanes en bois, rustiques et communautaires, louées par un patron (un bourgeois) en échange d'une part de pêche.

Elles sont maintenant louées aux vacanciers ... après quelques améliorations !

 

  -   Puis c'est l'aquarium, qui ne contient que la faune marine que l'on trouve autour des îles. En voici les plus jolis pensionnaires.

Les îles Lofoten

Et le lendemain, le soleil est revenu.

Les îles Lofoten
Les îles Lofoten

Je décide d'aller chercher une ciste dans un joli petit port. C'est "un peu technique", dit le cacheur. 4 h 30 aller/retour.

 

Il faut grimper, mais ça, j'ai l'habitude.

Traverser un nombre infini de tourbières, plus ou moins grandes (même en faisant attention, j'ai plein de boue dans les chaussures).

Grimper à l'échelle.

Traverser un chaos géant.

Agripper un câble pour un passage un peu plus aérien.

Et enfin, quand on a trouvé la ciste au bout de presque 2 heures (oui, elle y est), il faut revenir !

 

Mais c'était une très belle balade.

Et puis on peut prendre son temps, on ne risque pas de se faire surprendre par la nuit ...

Les îles Lofoten
Partager cet article
Repost0
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 08:35

Il n'a pas duré ! (le soleil, pour ceux qui ne suivent pas)

Aujourd'hui, c'est encore pluie et brouillard !

Quand on est dans un des plus beaux paysages du monde, pas la peine de rouler à l'aveuglette. Il vaut mieux attendre que la visibilité revienne ... et donc ce sera : musée, magasins, aquarium ... et écriture. Pas d'internet, car c'est samedi et les bibliothèques sont fermées.

 

Je vais donc vous parler du fantôme ... Non !

D'abord, l'Express-côtier. Hurtigruten, on l'appelle ici, ce qui veut dire : "la ligne rapide".

 

Il faut savoir qu'avant 1893, le nord de la Norvège était coupé du reste du pays pendant le long hiver arctique.

Pas de courrier (même administratif), pas de marchandises, pas de voyageurs. Isolement total.

C'est un armateur de la petite île de Hadseloya et un pilote côtier qui ont les premiers tenté l'aventure d'ouvrir une ligne maritime côtière régulière, toute l'année. Car si les côtes ne sont pas prises par les glaces grâce à notre cher Gulf Stream, les tempêtes hivernales sont redoutables, au Cap Nord ! Et pour le pilote, l'obscurité y est ... obscure !

L'Express-côtier, depuis cette époque, est devenu un moyen de communication privilégié entre petites et grandes cités de la côte. C'est une institution nationale ! C'est même la route nationale n°1 du Pays. Il transporte toujours : courrier, marchandises, passagers... et touristes, de Bergen à Kirkenes (à la frontière russe -petit coup d'oeil à la carte) et retour.

Il fait ce trajet de 2537 km en 11 jours, avec des escales dans 34 ports.

Bien sûr, on peut embarquer ou débarquer dans n'importe quel port, avec ou sans voiture. Et les escales sont assez longues pour visiter les villes. Et des services de bus permettent aux touristes de faire des excursions plus loin dans les terres ...

... et les plus beaux paysages de Norvège défilent à une vitesse de 15 nœuds sous vos yeux éblouis ... (ça vous donne des idées ?)

Il y a actuellement 11 bateaux qui font la navette, en transportant quelques 3000 passagers. Et rappelez-vous, je vous ai déjà mis quelques photos ...

Le fantôme du Titanic

En voici quelques anciens, dont j'ai photographié les maquettes au Hurtigrutenmuseet.

 

Le fantôme du TitanicLe fantôme du Titanic

Et comparez le poste de commandement d'hier, et celui d'aujourd'hui !

Le fantôme du TitanicLe fantôme du Titanic

Mais ce musée a quelque chose de spécial.

En montant au 2ème étage, on ouvre une certaine porte ... et on se retrouve sur une passerelle qui permet de passer (au niveau des salons) sur un ancien navire de la ligne : le SM Finmarken, en service dans les années 50, et actuellement en cale sèche tout à côté du musée.

Le fantôme du Titanic

Pour le protéger des intempéries, tout le pont a été couvert d'un toit de tôles grises. Mais le mobilier est resté tel quel. Il y a même des chaises longues sur le pont, des couvertures sur les lits, des fleurs (en plastique) dans les salons ...

 

- Et le fantôme ?

J'y viens. C'était hier, sur Hadseloya. Il faisait beau.

Je suis donc montée sur le Fynmarken. Il n'y avait personne au 2ème étage, et personne au contrôle des billets.

Personne sur le bateau. Mes pas semblaient résonner jusque dans la cale.

Dans les couloirs, dans les salons où les fauteuils semblaient  se faire la conversation autour des tables, le froid me fit frissonner après le soleil du dehors.

Les tapis soudain, semblaient vouloir étouffer mes pas pour ne pas déranger les causeurs.

Les miroirs me renvoyaient mon image comme incongrue, dans ce décor. Je n'osai même pas tousser ...

Le fantôme du TitanicLe fantôme du Titanic

L'atmosphère était surréaliste. J'avais l'impression de parcourir le Titanic vidé de ses passagers et reposant au fond de l'eau. J'étais le fantôme du Titanic.

 

Sur le pont, le toit de tôle empêchant de voir le ciel bleu renforçait cette impression de fond d'océan, avec les cris des mouettes, que l'on entend mais que l'on ne voit pas.

J'ai visité les cabines, les cuisines, le poste de commandement et la cabine du Capitaine, je suis descendue aux 2ème classes, peut-être 3ème ...

Le fantôme du TitanicLe fantôme du Titanic

Mais je ne suis pas descendue dans la salle des machines ni dans les cales. J'aurais eu trop peur d'y rencontrer un autre fantôme. Celui de Léonardo Di Caprio ... qui s'appelait comment, déjà dans le film ?

 

Non, non, je ne me prends pas pour Rose ...

Partager cet article
Repost0
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 08:31

D'Hinnoya, je n'ai pas vu grand-chose de plus.

Ah, si ! de la pluie et du brouillard.

 

Les îles Vestéralen, suite

D'Andoya, j'ai vu des tourbières, entre mer et montagnes. Et quelques paysages qui se laissent deviner.

 

Les îles Vestéralen, suite

J'ai vu aussi des Norvégiens se faire des grillades sous la pluie, au bord de la grève et en plein vent !

Langoya s'est offerte sous un timide soleil et entre deux averses, sauf ce matin où l'essuie-glece s'ennuie (on ne peut pas contenter tout le monde, et il a eu sa part !)

Les îles Vestéralen, suite

Pour la promenade du soir, nous avons aperçu un canard en vol. Vous le voyez ?

Les îles Vestéralen, suite

Et c'est sous un beau soleil que j'ai parcouru la petite île d'Hadseloya, avant de m'embarquer, à 18 h, vers les Lofoten.

J'espère qu'il va durer ...

Les îles Vestéralen, suite

                       Adieu Vesteralen ...                                                               Bonjour Lofoten !

Les îles Vestéralen, suiteLes îles Vestéralen, suite

Et je suis en bonne compagnie :

Les îles Vestéralen, suite
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : scandinadream.over-blog.com
  • : passer du rêve à la réalité. J'ai commencé par 5 mois de voyage en solitaire, en Trafic aménagé, au hasard des routes d'Europe du Nord (pour mon premier voyage) puis d'Europe Centrale, et maintenant sur des itinéraires peu fréquentés d'Espagne.
  • Contact

Recherche