Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 09:42

C'est un coin de Moyen Age posé dans un paysage de douces collines blanchâtres.

 

Fondée par les Etrusques présents depuis le 8ème siècle avant Jésus-Christ, elle est passée sous la juridiction de Rome au 3è s. av. J.C. Ainsi, malgré sa structure médiévale, elle garde des vestiges étrusques (une porte, 2 temples) et romains (théâtre et ruines).

Des étrusques, elle a aussi gardé le travail de l'albâtre. Ne pouvant en visiter le musée, j'ai fait quelques magasins ...

Mais venez avec moi. Entrons dans le Moyen Age ...

D'abord, des rues et des albâtres :

Volterra
Volterra
Volterra
Volterra
Volterra
Volterra
Volterra
Volterra
Volterra
Volterra
Volterra
Volterra

Et voilà les restes étrusques : une porte bâtie sans mortier. Elle a 2400ans

Des restes romains ? l'amphithéâtre

VolterraVolterra

Pour le moyen âge, il y a de nombreux blasons scellés sur les murs des maisons, ce qui confirme leur ancienneté.

Et puis la forteresse Médicis, du 15ème. Elle est belle, mais je ne vais pas la visiter. Non, pas envie. Elle sert actuellement de prison ...

Volterra
Volterra
Volterra
Volterra
Volterra
Volterra
Volterra
Volterra

Qu'en pensez-vous ? Voilà un parking où il est interdit de stationner ! Par prudence, nous en avons cherché un autre ...

Volterra

Et pas de rues italiennes sans Vespa !

Volterra

Pour finir, cette statue de jardin public a bien inspiré ma petite famille ...

Volterra
Partager cet article
Repost0
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 20:23

Nous sommes arrivés à Arezzo un dimanche de manifestation automobile.

C'était sympa, il y avait de l'ambiance et plein d'anciens modèles de voitures. Mais quel bruit se répercutant dans ces rues étroites !

Voilà quelques belles italiennes ... et une vieille copine, au frein-parking breveté !

Arezzo

D'abord arrêtés au Duomo (cathédrale, du 12ème au 16ème), nous avons ensuite été séduits par la Piazza Grande, qui mérite bien son nom. En voici quelques photos à faire défiler :

Arezzo
Arezzo
Arezzo
Arezzo
Arezzo
Arezzo
Arezzo

On y voit aussi l'abside de l'église Santa Maria della Pieve, où nous avons eu la preuve que les bâtisseurs du 13ème siècle ne manquaient pas d'humour ...

Voyez plutôt :

Arezzo
Arezzo

De l'autre côté, le clocher est surnommé "les 100 trous", à cause de toutes ces baies géminées. Mais ce n'est pas le nombre juste.

On peut s'amuser à les compter, si vous voulez .

 

Qui en sera le plus proche gagne un drapeau italien ...

Arezzo

L'OEUVRE d'ART célèbre, à Arezzo, ce sont les fresques de Piero della Francesca, illustrant la légende de la Sainte Croix, de Jacques de Voragine.

Exécutées entre 1452 et 1566, elles sont considérées comme l'un des sommets de la peinture toscane de la Renaissance.

Nous étions venues pour elles ... mais nous ne les avons pas vues.

Entre échafaudages, file d'attente, fatigue, nous sommes repartis sans les voir. Mais nous avons tout de même vu LA Marie-Madeleine du même peintre, dans le Duomo. Et c'est vrai qu'elle est vraiment très belle, mieux que sur ma photo.

Arezzo

Tiré d'Internet, voici quand même un extrait des célèbres fresques. Vous en trouverez d'autres sur ce site, et vous saurez tout sur les fresques de Piero della Francesca
et sur "l'Invention de la Vraie Croix", d'après la "Légende Dorée" de Jacques de Voragine

Arezzo
Partager cet article
Repost0
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 14:34

Après San Gemignano, 12 km nous conduisent au pied du funiculaire pour monter à Certaldo Alto. Je ne connais pas le dénivelé, mais la montée dure 2 minutes, ou 10 minutes à pied. Et pourtant, quel panorama sur la plaine environnante !

Certaldo Alto
Certaldo AltoCertaldo Alto

Ce village est le berceau de Boccace, ce conteur génial et subtil du 14ème siècle, auteur du célèbre Décaméron.

C'est un village tout en briques, entouré de remparts. On y trouve un château, la maison de Boccace, une église toute simple où on peut voir la tombe de celui-ci, en marbre blanc.

Certaldo AltoCertaldo Alto
Certaldo Alto
Certaldo AltoCertaldo Alto

Sur le Palazzo Prétorio, chacun des vicaires gouverneurs a laissé son blason, comme c'est l'habitude en Toscane. Il abrite maintenant un musée archéologique étrusque, ces ancêtres des Toscans (les Etrusques habitaient l'Etrurie, que les Latins ont transformée en Tuscia, d'où : Toscane)

 

Délaissées des hordes de touristes, ces charmantes rues incitent à la douceur de vivre

Cisteurs, vous avez  encore plus de raisons d'y venir ....

Certaldo Alto
Certaldo Alto
Certaldo Alto
Certaldo Alto
Partager cet article
Repost0
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 15:16

Le soleil brille dans un ciel bien lavé.

Direction : San Gimignano et ses tours.

 

Imaginez-vous qu'au Moyen Age il y en avait 72, de ces tours.

Agrémentées de précieux tissus teintés de safran, comme seule cette ville savait le faire.

Au 16ème siècle, il n'en restait déjà plus que 25, et seulement 15 actuellement.

Pourquoi toutes ces tours ?

La tour était un symbole de richesse pour les familles nobles. Avoir la plus haute était donc une sorte de compétition. Mais parfois construites un peu à la va-vite, elles n'ont pas toutes résisté aux assauts du temps.

Certains donnent une autre explication, toute économique : 

afin de fixer, à l'abri de la poussière et du soleil les précieuses étoffes dont la valeur était proportionnelle à la longueur, les riches fabricants auraient édifié ces hautes tours faute de pouvoir s'installer à l'horizontale en raison de la topographie du village; les trous dans les murs seraient la trace d'escaliers fixés à l'extérieur pour ne pas réduire l'espace intérieur utile.

Aujourd'hui, il semble que l'industrie locale soit plutôt la céramique. Certains magasins sont magnifiques.

Un petit coup d'œil ?

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 14:55

Depuis un an il n'a pas plu sur le Chianti. Vous imaginez ça ?

Un peu de neige cet hiver, sans plus.

Mais j'avais gardé dans mes bagages un peu de la pluie de Norvège, pour faire un cadeau aux Italiens, et ce matin, il pleuviote par intermittence lorsque nous partons vers Pise.

Et puis ça s'arrête, alors nous laissons les imperméables dans la voiture ...

Quelle imprudence ! Un peu plus tard, il a fallu acheter un parapluie pour, au moins, abriter Tristan.

 

Mais malgré la pluie, la Piazza Dei Miracoli a tenu ses promesses : c'est un miracle de beauté.

Dont nous n'avons malheureusement pas pris le temps d'admirer tous les détails.

 

Voici néanmoins quelques photos-souvenirs ...

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 14:48

Enfin à destination, au sud de Firenze, dans le Chianti.

Non, je ne me suis pas noyée dans un verre de vin. Le Chianti, c'est aussi une montagne et une région, avant d'être un excellent vin.

Que Dirk apprécie. Mais ceux qui me connaissent savent que je n'en boirai pas une goutte, ce qui ne m'empêche pas d'apprécier hautement les paysages et les monuments.

 

1ère excursion : Sienne, au sud

 

Quelques arrêts-photo au bord de la route.

Sienne

D'abord les remparts de Sienne, et la Fonte Branda, avec l'église San Domenico juste au-dessus :

Sienne

Quelques rues typiques, pour se mettre en appétit ....

Sienne

... et puis quelques églises et palais ...

Sienne

Et puis nous arrivons enfin au cœur du sujet : la Piazza del Campo.

Coquille ou éventail, elle est une des gloires de la ville. Le foyer de sa vie et de son histoire.

C'est là que se déroule le fameux "Palio delle Contrade".

 

Cette fête, qui vient du 13èmme siècle et a lieu 2 fois par an est une dangereuse course de chevaux qui oppose 10 des 17 Contrade (quartiers) de Sienne.

Tous les coups sont permis. Les "fantini" montent à cru et font 3 fois le tour du Campo dont les spectateurs occupent le centre.

Le vainqueur reçoit le "Palio" du jour : une bannière à l'effigie de la Vierge, peinte par un grand artiste. Puis les festivités se poursuivent dans les rues pavoisées et dans les différents quartiers, dans la liesse ou l'amertume, selon qui a gagné.

 

Ce qui domine la Piazza, quand on y pénètre, c'est le Palazzo Pubblico, de la fin du 13ème siècle, d'où jaillit la Torre del Mangia, dont nous avons gravi les 88 m. Il a fallu 10 ans pour sa construction, et elle a été terminée juste avant la grande peste, qui a décimé les 2/3 des habitants de la ville. Si bien que le tiers restant a édifié à son pied la Capella di Piazza, en témoignage de reconnaissance pour avoir été épargné par le fléau.

 

La Cathédrale
Nous l'avons abordée par le bas, c'est à dire par le baptistère, construit au-dessous de l'abside.
Il date du début du 14ème siècle, et sa façade est inachevée.
En montant l'escalier sur le côté, on trouve l'entrée de la Crypte. Située sous le chœur de la cathédrale, elle a été découverte lors de récents travaux de restauration. Elle avait été ensablée et comblée de pierres, pour consolider le sol de la nef, et c'est pour cette raison que les fresques qui l'ornent (de la 2ème moitié du 13me), ont gardé la vivacité de leurs couleurs. Mais les photos y sont interdites. Je n'ai eu le temps de n'en faire qu'une avant qu'un gardien ne me le signale ...
Encore quelques marches, où deux musiciens nous offrent une aubade de qualité, et nous contournons l'édifice. Le Duomo.
Sa construction, prévue comme gigantesque (l'actuelle cathédrale ne devait en être que le transept) fut interrompue en 1348 par la "grande peste", qui tua un bon tiers des habitants d'Europe, mais deux tiers des Siennois. La construction fut adaptée, et des agrandissements prévus, il ne reste qu'une partie des grandioses arcades de la nef.
Encore un mot sur les pavements, uniques au monde.
Il y a 56 panneaux de marquèterie de marbres polychromes figurant des scènes de l'Ancien Testament, ou des personnages mythiques. Quarante artistes y ont participé, entre 1369 et 1547.
Et maintenant, à vous la visite !
Partager cet article
Repost0
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 14:10

Le soleil, la chaleur, le ciel bleu ...

Et on file toujours vers le Sud, pour s'arrêter, le soir venu, au bord du Lac de Garde.

 

Au matin, pas d'autoroute au programme, mais une petite route touristique au bord du lac, et une promenade cistique.

Pas de ciste mais de la beauté plein les yeux, avant de reprendre l'autoroute après déjeuner.

Et voici l'Italie !
Et voici l'Italie !
Partager cet article
Repost0
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 14:44

De l'Autriche, nous n'avons traversé qu'un petit bout du Tyrol, sans nous arrêter.

J'ai fait quelques photos en roulant, derrière la vitre teintée.

Ce n'est pas grand-chose, mais ça me donne envie d'y retourner plus tard. Pas à vous ?

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 13:14

Bravo !

 

Quelques uns ont trouvé la destination prochaine : Firenze, alias Florence. C'est effectivement le but final.

Alors il faut traverser le reste de l'Allemagne, vers le Sud.

 

La province la plus au sud est la Bavière  (Bayern). C'est le land le plus grand d'Allemagne, avec la 2ème population : 12 millions d'habitants (plus que la Belgique), et quelques velléités d'indépendance ...

 

Au passage, un déjeuner rapide dans une jolie auberge de village ...

La Bavière, c'est aussi Sissi et Possenhofen, Louis II de Bavière et Neuschwanstein ... et tant d'autres clichés !

C'est là que nous avons fait halte quelques heures, qui ont coïncidé avec une petite fête locale ...

En Bavière

La Bavière, c'est aussi Sissi et Possenhofen, Louis II de Bavière et Neuschwanstein ... et tant d'autres clichés !

C'est là que nous avons fait halte quelques heures, qui ont coïncidé avec une petite fête locale ... retour d'alpage, je pense.

Et nous avons voulu visiter ce fameux château, dont j'ai photographié le poster dans une boutique de souvenirs. Hélas, il en ce moment tout emmailloté !

En Bavière

Voici un petit peu de l'ambiance musicale et ... animale !

Alors, après un petit tour dans la station, nous nous sommes rabattus sur celui de Hohenschwangau. Pas mal non plus, ma foi.

En Bavière
En Bavière
Partager cet article
Repost0
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 10:14
JOKER !

Il est temps de vous le révéler, mon JOKER. Car il prend effet dans 2 heures.

 

Et c'est  ? ... une invitation de Sigrid et son mari, Dirk, à partager leurs vacances. Sans oublier, bien sûr, Tristan, 2 ans 3/4 !

Quinze jours dans une très belle région.

Où ?

C'est à vous de le découvrir !

 

Voici le premier indice. Comme vous n'êtes pas très forts pour les mystères, je rajouterai des indices jusqu'à ce que quelqu'un  trouve.

 

Et qu'est-ce qu'on gagne ?

En plus des belles photos que va me faire mon nouveau super appareil (hum hum), il y a un petit cerf, revenu de Finlande en passager clandestin ...

JOKER !
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : scandinadream.over-blog.com
  • : passer du rêve à la réalité. J'ai commencé par 5 mois de voyage en solitaire, en Trafic aménagé, au hasard des routes d'Europe du Nord (pour mon premier voyage) puis d'Europe Centrale, et maintenant sur des itinéraires peu fréquentés d'Espagne.
  • Contact

Recherche