Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 11:47

Pour ce dernier jour, j'avais prévu de prendre le vaporetto pour aller visiter les îles de Mazzorbo, Burano et Torcello, et au retour, celle de la Giudecca et le quartier de Dorsoduro.

Pour je ne sais quelle raison, le service des vaporetto a pris 2 heures de retard, et je n'ai pas pu faire les 2 derniers. Je suis simplement rentrée en retraversant Cannaregio, par le chemin le plus court.

 

Santa Croce et San Polo . Les photos sont un peu mélangées car les sestieri sont petits. (Je crois même que j'ai débordé sur Dorsoduro)

 

Encore de nombreux rii et canaux dans ces sestieri. Et de nombreux petits ponts. J'y ai zigzagué à mon aise, et je serais bien en peine de dire par où je suis passée !

Venise, 3ème jour !

Le cœur de ces quartiers, c'est le Campo San Giacomo dell'Orio pour Santa Croce, et le Campo San Polo pour le sestiere San Polo.

Le matin, il y avait encore peu de monde et l'ambiance n'était pas au tourisme. Ça donnait plutôt l'impression d'une petite ville de province.

Venise, 3ème jour !

A un moment donné, je me suis retrouvée devant cette église, San Pantalon. L'extérieur ne semble même pas terminé ...

Pourtant, un extraordinaire plafond en trompe l'œil nous attend à l'intérieur !

Un cycle de 60 toiles de Fuminiani, décorant la voûte, parvient à donner l'impression que la nef et le ciel ne font qu'un. Elles sont assemblées et montées sur cadre de bois, soit 443 m2 de toile, ce qui fait de cet assemblage le plus grand ouvrage de ce type jamais réalisé. Le thème en est : le martyr et l'apothéose de St Pantaléon.

Le pauvre Fuminiani, qui y travailla durant 25 ans, y a laissé sa vie : il est mort d'une chute d'un échafaudage, peu avant d'avoir terminé. Il est enterré dans l'église.

 

Les toiles couvrent aussi le haut des murs, créant ainsi le premier mouvement scénographique baroque, peint avec des éléments en perspective.

Au centre, dans un ciel éblouissant, des anges aux ailes frémissantes évoluent spectaculairement : le paradis s'ouvre pour mieux accueillir le martyr.

Mais ce serait mieux avec des jumelles.

Mes photos étant bien sombres, j'ai emprunté ces deux-là à internet :

Venise, 3ème jour !

Encore un petit tour par la Pescheria (marché aux Poissons ... et autres) et un passage sur le Pont du Rialto pour gagner Fondamente Nuove et l'embarquement pour "les îles" ...

Venise, 3ème jour !

Voici l'itinéraire du vaporetto.

Mon premier objectif est Mazzorbo et Burano, puis Torcello. Quarante minutes de navigation pour faire connaissance avec la lagune ...

Venise, 3ème jour !

île de Mazzorbo

 

Elle est reliée par un pont de bois à sa voisine, Burano, de sorte que ça ne fait qu'un seul arrêt de vaporetto.

Peu peuplée, c'est ici le calme et presque, la solitude !

Venise, 3ème jour !

Puis je reviens sur l'île de Burano.

Oui, vous avez bien lu, il n'y a qu'une lettre qui la différencie avec l'île spécialiste du verre, Murano.

Mais celle-ci est spécialisée dans la dentelle !

Et puis elle est renommée, aussi, pour ses maisons colorées. Moi qui aime les couleurs, j'étais à la fête !

 

Venise, 3ème jour !

Oui, vous avez bien vu, le clocher penche un peu. Cela fait 70 ans qu'il est comme ça. Faut pas s'affoler ...

Vous voyez aussi qu'il y a beaucoup de monde dans les rues de cette "petite Venise" !

Et il y a un très beau musée de la dentelle, dans ce qui était, aux 19 et 20ème siècle, une école de la dentelle.

Venise, 3ème jour !

Une dentelle qui ne se fait pas aux fuseaux, mais à l'aiguille. Vous aurez plein de renseignements ici : 

île de Torcello

 

Le vaporetto nous dépose dans un endroit désert. Et il faut longer un étroit canal sur environ 800 m pour arriver à destination. Mais quelle paix ! Quelle tranquillité !

Un joli "pont du diable" sans parapet, une petite place chaude de soleil, de vieilles pierres, de grands arbres, et la vieille basilique, à côté de l'église. Devant le Musée lapidaire, à côté du traditionnel puits, le "fauteuil d'Attila". En marbre blanc, il aurait servi, selon la légende, à celui-ci lors de sa traversée de l'Italie. Ce qui est sûr, c'est que l'évêque s'y asseyait pour exercer la justice.

Venise, 3ème jour !

Vous voyez tout de suite que j'ai mis une photo d'internet. Car moi, le campanile, je l'ai vu couvert d'échafaudages !

Séparé de la cathédrale et commencé au 11ème siècle, il servait surtout à contrôler la navigation sur la lagune. Et il était plus haut : c'est la foudre qui l'a raccourci.

 

Mais, me direz-vous, une Cathédrale sur cette île qui compte une soixantaine d'habitants ?

 

C'est que, première zone de peuplement de la lagune (au 6ème siècle) il y avait environ 10 000 habitants au 10ème siècle ! Important comptoir commercial, il y avait aussi 10 églises et plusieurs couvents !

Et puis, à partir du 12ème, l'envasement de ses canaux commence, et la navigation y devient de plus en plus difficile. Et la malaria s'y propage.  Les habitants quittent l'île peu à peu pour s'installer à Burano, Murano, ou même sur l'île de Rivus Altus, futur Rialto, où l'évêque finit par s'installer au 14ème siècle. Torcello devient simple paroisse, et les matériaux de ses bâtiments sont alors réutilisés en masse pour permettre le développement de Venise.

Au 19ème, il y avait encore 300 habitants, des pêcheurs principalement, et finalement, la paroisse est supprimée en 1986.

Mais aujourd'hui, l'église Santa Fosca (11 et 12èmes siècle, adjacente à la cathédrale) est très prisée pour y célébrer des mariages. Il y en avait d'ailleurs un en préparation.

Venise, 3ème jour !

Comme je regrette de n'avoir pas pris le temps de visiter l'intérieur de cette si belle cathédrale ! Hemingway disait que les vénitiens n'avaient jamais rien fait de mieux ! Bâtie en 639, ses pavements de mosaïques et ses bas-reliefs sont du 11ème. Ne faites pas comme moi. Allez la voir avec le lien ci-dessous.

Vous aurez aussi la chance de pouvoir admirer la vue sur la lagune du haut du campanile ...

 

Le retour, je l'ai raconté, fut une affaire de patience ... mais malgré la fatigue, l'appareil photo était toujours prêt à sortir !

Venise, 3ème jour !

Mais on ne quitte pas Venise sans un petit tour au Carnaval !

Je les ai découverts comme vous, et de toutes les galeries, voici ma préférée :

Et  voilà :  il viaggio è finito ...

 

J'espère que vous avez pris autant de plaisir que moi à visiter Venise grâce à tous ces liens. Je vous remets les pages d'accueil des sites les plus intéressants, qui d'ailleurs se complètent. Je suis sûre que vous y trouverez encore des tas de choses intéressantes.

Et moi je suis loin d'avoir tout vu et tout lu de ce site, et de tant d'autres ...

Allez, encore un petit truc insolite. Des cheminées vénitiennes. Elles sont (étaient) d'une forme particulière. Elles sont dites "à cloche renversée", parce qu'elles sont terminées par un tronc de cône renversé. Pourquoi ?

Parce qu'autrefois, quand on se chauffait au bois ou au charbon, les escarbilles et étincelles montaient par la cheminée et retombaient sur les toits. D'où les nombreux incendies. Avec cette forme de cheminée, le système interne entrave et refroidi les escarbilles ou étincelles. C'est d'ailleurs le même principe qui fonctionnait sur les vieilles cheminées des trains à charbon.

Venise, 3ème jour !

Bon, et puis on n'en finirait pas ...

 

A bientôt ! Et bonnes fêtes ...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : scandinadream.over-blog.com
  • : passer du rêve à la réalité. J'ai commencé par 5 mois de voyage en solitaire, en Trafic aménagé, au hasard des routes d'Europe du Nord (pour mon premier voyage) puis d'Europe Centrale, et maintenant sur des itinéraires peu fréquentés d'Espagne.
  • Contact

Recherche