Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 12:53

Berceau des bardes, la Carélie est habitée depuis l'aube des temps, et l'origine de son peuple se perd dans la brume des mythes et des légendes.

Le Kalevala, qui est un peu la mythologie finlandaise, se réfère systématiquement à la Carélie et à ses habitants. Il est une source inépuisable d'inspiration pour les artistes, notamment Sibélius, dont vous entendez la musique de la suite Karélia.

 

La Carélie s'étendait bien au-delà de la frontière russe actuelle : la Russie en a annexé la plus grande partie en 1940, à la suite de la "guerre d'hiver". En quelques semaines, 400 000 Caréliens évacuèrent leur terre natale pour se réfugier derrière la frontière finlandaise.

 

En passant devant "le peuple silencieux", une œuvre de Reijo Kela qui se trouve dans un champ, au bord de la route, je n'ai pas pu m'empêcher de penser à cet épisode de l'histoire : ils sont, parait-il, un millier, avec leur tête de tourbe et leur chevelure herbacée. Deux fois par an, grâce à une collecte, les vêtements sont changés, pour qu'ils gardent cette fraîcheur qui entraîne l'émotion.

En Carélie (du nord)En Carélie (du nord)

Un autre monument a été érigé en souvenir des victimes de cette "guerre d'hiver".

Ici, chaque pierre représente un soldat tué (le monument couvre 3 hectares !).

La partie centrale du monument porte 102 clochettes de cuivre : une par journée de guerre, et cette phrase : "Bien que les hommes meurent, leur mémoire vit".

Quand le vent fait chanter les clochettes, il porte un message condamnant la guerre. Telle est l'intention du créateur de ce monument.

A côté, un musée dont l'entrée est explicite, raconte ces terribles événements.

En Carélie (du nord)En Carélie (du nord)
En Carélie (du nord)En Carélie (du nord)

La Carélie, ce n'est pas seulement des sapins, des bouleaux, des rochers et des lacs, tout cela tricoté dans une variété infinie. C'est aussi une région agricole : des prairies pour l'élevage, mais aussi des champs d'avoine, de blé, d'orge. Et la moisson n'est pas encore mûre. J'ai vu UNE moissonneuse, dans UN champ.

Mais l'élevage a l'air prospère. A quoi le voit-on ?

Les vaches portent des soutien-gorge !

En Carélie (du nord)
En Carélie (du nord)

Pour avoir une idée des paysages :

 

En Carélie (du nord)

La moindre colline offre des paysages très étendus, sur des lacs aux îles innombrables. Telle la colline de Koli, vestige d'une très ancienne montagne rabotée par les glaciers du quaternaire et habitée dès l'âge de pierre. Malheureusement dans le brouillard, la vue, aujourd'hui, n'est pas très étendue ...

 

J'ai alors répondu à l'appel d'un panneau au bord de la route : Pirunkirkko,  "église du Diable", caverne de 33 mètres de long en forme de Z. Légende ... un petit sentier part en zigzagant dans la forêt ...

 

Allez, Charly, on y va !

 

Ouf ! Cet escalier est presque une échelle. J'ai dû porter Charly dans certains tronçons !

En Carélie (du nord)

Je vous avais dit que le finlandais était incompréhensible. En voici un petit exemple :

En Carélie (du nord)

Eh bien, ça veut dire que je me suis arrêtée pour la nuit auprès d'un joli moulin, sans doute classé.

En Carélie (du nord)

Le lendemain matin, près de Lieksa, j'ai fait un détour sur de toutes petites routes pour aller voir la maison-atelier d'un sculpteur très célèbre en Finlande : Eva RYYNANEN.

Ou doit-on dire : d'une sculpteuse ? ou sculptrice ?

 

Née en 1915, elle s'est faite connaître par une sculpture sur bois faite sur la base du conte populaire : les sept frères. Devant l'affluence des commandes, elle en a fait ensuite plusieurs variantes. Les voici :

En Carélie (du nord)

Durant sa vie (elle est décédée en 2001), elle a créé plus de 500 sculptures en bois. La plupart de ses sculptures représentent des enfants, des animaux, la nature ...

En Carélie (du nord)

Jouxtant sa maison et son atelier, elle a aussi créé une magnifique chapelle en bois de pin rouge ...

En Carélie (du nord)

et le décor d'une cafétéria.

 

En Carélie (du nord)

Et encore un bivouac ... au bord d'un lac !

En Carélie (du nord)

Kuopio

 

J'y suis arrivée le dimanche midi, à la sortie de l'office à la cathédrale orthodoxe. Ce qui m'a permis d'y entrer.

Mais le musée orthodoxe, unique, était fermé. Dommage.

 

Je suis donc montée sur la colline de Puijo, en haut de la tour, pour admirer le paysage qui n'était pas, cette fois, dans le brouillard.

En Carélie (du nord)

C'est drôle : du haut de la tour, on a vue sur le haut des tremplins de ski. Impressionnant !

En Carélie (du nord)En Carélie (du nord)
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : scandinadream.over-blog.com
  • : passer du rêve à la réalité. J'ai commencé par 5 mois de voyage en solitaire, en Trafic aménagé, au hasard des routes d'Europe du Nord (pour mon premier voyage) puis d'Europe Centrale, et maintenant sur des itinéraires peu fréquentés d'Espagne.
  • Contact

Recherche