Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2022 2 25 /10 /octobre /2022 17:15

Il nous reste deux jours et demi pour atteindre la gare de Valence, avec Jolly Jumper pour hôtel. Nous prenons donc le chemin des écoliers. Les petites routes de montagne nous réservent des paysages grandioses, mais on ne peut pas s'arrêter à chaque virage pour la photo !

 

Mais le Château de Boulogne, lui, nous a forcés à l'arrêt.

 

Les ruines du château de Boulogne sont classées parmi les monuments historiques en 1915.

La seigneurie du château de Boulogne aurait fait partie des possessions de la maison de Poitiers dès le 12e siècle. Au XIe siècle, seuls un donjon carré, dont la partie basse présente un appareil en bossage, et une chapelle existaient. C'est au XIVe siècle que trois grandes tours rondes et des courtines sont rajoutées pour renforcer l'édifice.

Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !

 

Le château est transformé en résidence renaissance vers 1550. La Salle des Gardes, les écuries, le grand pont terrasse de l'entrée, le châtelet et son portail à fronton d'entrée renaissance à colonnes torses, orné d'une sculpture de la tête de Marie de Langeac, datent de cette époque.

Epargné par les guerres de religion et par la Révolution, le château est dépecé au début du 19e siècle par un habitant d'un village voisin.

(En cliquant sur la première photo, vous pourrez les faire défiler en plus grand)

Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !

Le château est en ruines, mais celles-ci sont régulièrement consolidées.

Avec Tristan et Aïda, nous décidons, malgré la chaleur, d'en faire le tour. Nous verrons que ça n'a rien d'une promenade horizontale !

Impressionnants, ces ponts et ces remparts, vus d'en bas !

Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !

Amusant, cet orchestre oriental dans un jardin, en-dessous du château ...

Ardèche du nord : que de petites routes !

Notre but, maintenant, c'est direction Le Cheylard, puis le Rocher de Brion. Nous avons l'intention d'y passer la nuit : la route est un cul de sac près d'un sommet, ça devrait être calme et paisible ...  et nous parait paradisiaque quand nous y arrivons.

Erreur !

Entre 20 heures et 2 heures du matin, des voitures sont arrivées, sont reparties, des gens ont été visité les ruines à la lampe torche ou sont restés dans leur voiture une heure ou deux avant de repartir  ...  Qu'a donc ce lieu de si particulier pour attirer les gens la nuit ? Est-ce un haut-lieu vibratoire où l'on vient se recharger en énergie ?

Alors qu'est-ce que c'est que ce Rocher ?

Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !

Bon, ça c'est pour la géologie. C'est vrai qu'il peut y avoir un fort taux de magnétisme.

Mais voilà l'originalité du lieu : il a abrité un village médiéval surmonté d'un château.

Le début de Brion, c’est l’an 1000. Le sommet du piton abritait le château avec un donjon. On voit encore quelques bases de murs et le carré du donjon. Au pied du château, toute la partie sud était occupée par le village. Un rempart en prismes de basalte assemblés à sec entourait l’ensemble du site.

 

Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !

L’apogée se situe au XIIIe siècle, le bourg castral abritait alors des artisans, des commerçants, des agriculteurs, avec la vie sociale complète d’un bourg au pied de sa seigneurie. Le château du Cheylard existait, mais était plus modeste que celui de Brion. Brion constituait une paroisse, il y avait une église et un cimetière. Le village n’était pas coupé du monde, Brion regardait Rochebonne et Rochebonne regardait Brion.

Les panneaux informatifs sont très bien renseignés : on peut situer les restes de maisons, la carrière, le château ...

 

Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !

L’histoire s’est inversée très vite puisque au XIVe siècle et au milieu du XVe, avec les grandes crises européennes, les épidémies et la dépopulation, les sites écartés ont été progressivement abandonnés pour des emplacements plus favorables dans les vallées.

Au 15ème siècle, le château semble abandonné, peu de terres sont cultivées autour du hameau.

Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !

Mais malgré la nuit agitée, c'est un site génial, et nous avons eu du mal à nous en arracher le lendemain.

Par un grand détour de la route nous sommes allés voir le Château de Rochebonne, en face.

Ouh la la, tout ça à descendre et surtout remonter ? Par cette chaleur et cette pente raide ? On se contentera des photos du bord de la route ...

Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !

Pour nous rafraîchir, un petit tour dans la cité du vent, et même, l'Ecole du Vent, à Saint Clément.

Il s'agit d'un musée interactif dédié au vent et à l'envol, implanté sur un belvédère. Ce qui fait que Saint Clément est le village de France qui totalise le plus de jours de vent : 300 jours par an !

Les gens disent que les jours sans vent ils ne se sentent pas bien ...

 

Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !

On raconte qu’il y a de cela fort longtemps vivait le Peuple du vent, un peuple qui apprenait à ses enfants à voler… Pour cela petits et grands passaient par l’Ecole du vent. Aujourd’hui l’école se visite. Au fil des plateformes, Le visiteur est plongé dans un univers tour à tour Jules Verne, Léonard de Vinci ou encore Harry Potter. On y apprend comment se forme le vent, comment s’en protéger ou encore comment voler dans les airs, le tout sur les traces du Peuple du vent.

Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !
Ardèche du nord : que de petites routes !Ardèche du nord : que de petites routes !

Je vous le recommande ! Les enfants y apprennent tout en s'amusant. Et même les adultes. Et  ça fait rêver ...

Je vais d'ailleurs réfléchir à mettre des ailes à mon camion. Pégase en avait bien, pourquoi pas Jolly Jumper ?

Sur cette note optimiste, je vous dis "au-revoir", en attendant les prochaines vacances, culturelles et photographiques.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : scandinadream.over-blog.com
  • : passer du rêve à la réalité. J'ai commencé par 5 mois de voyage en solitaire, en Trafic aménagé, au hasard des routes d'Europe du Nord (pour mon premier voyage) puis d'Europe Centrale, et maintenant sur des itinéraires peu fréquentés d'Espagne.
  • Contact

Recherche