Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2021 7 17 /10 /octobre /2021 09:00

Une petite balade, pour commencer. Ce sera dans la Hoz de Lumbier*. C’est à dire la gorge, le défilé, creusé par le río Irati dans les contreforts de la sierra de Leyre. Il fait 5 km de long, et était autrefois traversé par une voie de chemin de fer, aujourd’hui transformée en chemin . La balade entre 2 tunnels fait 2,5 km et permet aussi d’observer les nombreux vautours qui nichent dans la falaise au-dessus.

¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès

Sur la montagne voisine s’élève le cœur spirituel de la Navarre : le monastère de Leyre*.

¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès

Attesté dès le 9ème siècle, refuge des souverains de Navarre au cours des vicissitudes de la cour de Pampelune, ce nid d’aigle inexpugnable s’affirme au début du 11ème siècle. Sa crypte* compte parmi les tout premiers témoignages de l’art roman en Espagne.

¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès

Construite au 11ème siècle sur la crypte, l’église** recèle bien des curiosités, dont un coffre de bois sculpté contenant les ossements des premiers rois de Navarre, derrière une grille gothique. Au 13ème siècle, les cisterciens gardèrent le chœur roman, mais réédifièrent une nef unique à la voûte gothique audacieuse.

¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès

Le portail*, lui, est du 12ème siècle.

¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès

Sans le savoir, et sans le vouloir vraiment, nous suivons à peu près l’itinéraire du Camino Francès, le Chemin de Saint Jacques de Compostelle*** qui passe par le Col du Somport, que nous avons rejoint à Jaca, Leyre, Javier, Sangüesa. Celui qui passe par Roncevaux, ce sera pour un autre voyage. Ces deux chemins se rejoignent près de Puente la Reina,

à l’église Santa María de Eunate**.

Son origine semble être une chapelle funéraire établie sur le chemin de Compostelle. On estime sa construction aux alentours de 1170.

Octogonale, avec un petit chevet pentagonal, elle est entourée d’une galerie extérieure qui était autrefois couverte et servait d’abri aux pèlerins. Eunate, en basque, signifie « cent portes », en référence à ces arcades.

¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès

L’intérieur trahit des influences musulmanes avec les huit nervures à section carrée convergeant vers le centre à la façon mozarabe, sans clé de voûte.

¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès

La suite du Chemin, c’est Estella-Lizarra**. C’est une étape importante sur le Chemin. Son riche patrimoine lui a valu d’être surnommée « capitale de l’art roman navarrais ».

J’ai suivi la Calle de la Rùa pour entrer dans la ville par l’ancienne porte, comme les pèlerins. D’abord, voilà le Palacio de los Reyes de Navarra*. C’est aujourd’hui un musée, mais c’est aussi un exemple exceptionnel d’architecture civile du 12ème siècle.

Admirez sa longue façade percée d’arcades et de baies géminées remarquables par leurs chapiteaux.

¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès

En face, l’église de San Pedro de la Rùa. Des 12è et 13èmes siècles, elle se dresse sur les contreforts de la falaise où se trouvait le château. Le portail* ouvre au sommet de l’escalier monumental. Richement sculpté, il témoigne de l’influence de l’art califal.

¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès

Son cloître* a perdu deux galeries au 16ème siècle, et les chapiteaux** d’une grande virtuosité technique font regretter ceux qui manquent.

¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès

J’ai continué cette rue jusqu’à l’église du Saint Sépulcre. Elle paraît abandonnée, sa façade est toute noircie, mais malgré cela, son portail* gothique est magnifique.

¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès

Il me restait à voir l’église de San Miguel. C'était une église-forteresse qui a été désarmée (et étêtée) au 16ème siècle. Elle est aussi en haut d’un escalier monumental datant de la fin du 12ème siècle. Son portail nord* est appelé portail de l’évangile à cause de ses représentations. Les hauts reliefs** du registre du bas, les plus achevés, montrent, à gauche, St Michel terrassant le dragon, et à droite, les 3 Marie au sépulcre.

¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès

Quelques images encore de la vieille ville ?

Voici le pont roman : il n'est pas en "dos d'âne", mais en "accent circonflexe" !

¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès

Avant de quitter la Navarre, une belle balade dans la nature. Petit sommet, le Soila, 994 m, à partir du village de Corres, nous a réservé un parcours pas ordinaire : la corde que vous voyez est en réalité à la verticale, et Alain m’attend en bas ! Et cet if (taxus) approche les 1000 ans.

¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès
¡Olé !  en Navarre : sur le Camino Francès

En quittant la Navarre, nous quittons le Camino Francès, et nous allons nous raccrocher, pour quelques étapes, au Camino del Norte, celui de la côte : San Sebastian, Portugalete, Castro Urdiales, Santillana del Mar, Comillas, San Vicente de la Barquera ... à bientôt

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : scandinadream.over-blog.com
  • : passer du rêve à la réalité. J'ai commencé par 5 mois de voyage en solitaire, en Trafic aménagé, au hasard des routes d'Europe du Nord (pour mon premier voyage) puis d'Europe Centrale, et maintenant sur des itinéraires peu fréquentés d'Espagne.
  • Contact

Recherche