Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2020 7 20 /09 /septembre /2020 11:46

Après Saint-Côme-d'Olt, je décide de gagner l'Aubrac par des petites routes. C'est ainsi que je débouche sur Bonnefon, tout petit hameau par le nombre de maisons, dépendant de Saint-Chély-d'Aubrac, mais époustouflant par ses bâtiments.

 

Bonnefon est proche d’Aubrac et de la voie Aggripa qui relie Rodez à Javols. J'apprends par son panneau informatif décoloré que cette tour n'est pas un donjon, mais une tour défensive pour tous ces bâtiments qui composaient une énorme "grange" médiévale où étaient stockés les surplus de rendement de la Domerie d'Aubrac (je vous explique plus loin ce que c'est). Ceux-ci étaient fort convoités par les routiers, qui menaçaient et pillaient le Rouergue durant la Guerre de Cent ans. Les abbayes mirent alors leurs granges en défense et dès 1392, les moines d’Aubrac consolidèrent la Tour de Bonnefon. La grange fut construite au 13ème siècle, et après bien des attaques, la tour fut terminée au début 15ème. On reconnait bien, à sa base, les bouches à feu qui n'ont plus rien des meurtrières des siècles précédents.

 

La diagonale ( 2 ) en Aubrac

Le chef de routiers qui réussit à s'en emparer, vers 1650, y trouva : "2000 setiers de blé, 200 bêtes à cornes, 3 charretées de paille, 80 moutons gras, 500 charretées de foin, 5 pourceaux, 9 paires de bœufs avec leur attelage ... "  Mais le 4 février 1657 la place fut reprise, et 5 brigands furent exécutés à Rodez.

A la Révolution, l'ensemble du Domaine de Bonnefon fut vendu comme bien national et partagé en six.

La diagonale ( 2 ) en Aubrac

Il est temps d'aller voir ce qu'est cette Domerie d'Aubrac ...

L'Aubrac est un haut plateau volcanique et granitique aux confins des trois départements de l'Aveyron, du Cantal et de la Lozère. Je suis encore dans l'Aveyron. Après la traversée de Saint-Chély-d'Aubrac (ci-dessous), il faut grimper 500 m pour arriver sur :

Le Plateau de l'Aubrac

La diagonale ( 2 ) en Aubrac

L'Aubrac, c'est un haut plateau ouvert, ondulé, ponctué de blocs granitiques et de troupeaux, de lacs bordés de murets...Un lieu où le regard se perd et où le promeneur se plaît. Un lieu de passage millénaire sur le chemin de St-Jacques de Compostelle. Forêts et immenses pâturages se partagent l’espace.

Aubrac est le village le plus élevé du Département de l’Aveyron.

Ce village doit son existence à la création d’un hôpital monastique qui fut d’abord un refuge pour les pèlerins en route pour Saint Jacques de Compostelle. La cloche dite « des perdus » ou « des égarés », abritée dans le clocher de l’église, servait pendant la période de fonctionnement de l’hôpital à guider les pèlerins ou voyageurs traversant le plateau par mauvais temps.

L’existence d’Aubrac, remonte au XIIe siècle et son histoire est indissociable du pèlerinage vers Saint Jacques de Compostelle puisque le village a été bâti à proximité d’une voie de passage d’origine antique empruntée pour la traversée du plateau de l'Aubrac : la Via Podiensis, qui est aujourd‘hui une des voies les plus fréquentées par les pèlerins en France. Les chemins de Compostelle ont été classés au Patrimoine Mondial de l’Humanité  de l’Unesco en 1998. Le tronçon passant par le village d’Aubrac a quant à lui été classé « Bien Naturel » pour sa diversité faunistique et floristique.

De la Domerie d'Aubrac ( Domerie : nom donné aux monastères dont l’abbé avait le titre de dom),  il ne reste aujourd’hui que trois des nombreux bâtiments qui la composaient : l’église Notre Dame des Pauvres classée Monument Historique, la «  Tour des Anglais », ainsi qu’une partie des bâtiments de l’ancien hôpital.

La diagonale ( 2 ) en Aubrac

La Tour des Anglais (ici ce sont les Anglais d'Aquitaine) était une tour de défense, comme à Bonnefon. L'intérieur de l'église Notre-Dame des Pauvres est très austère. Elle est cependant égayée par deux magnifiques peintures de Hervé VERNHES, réalisées en 1993-94, qui content l'histoire de la Domerie d'Aubrac, depuis sa fondation en 1120 par Adalard  jusqu'aux dernières années du 20ème siècle. Très longues, je n'en ai photographié qu'un petit bout. Mais en cliquant sur le lien qui suit vous les trouverez en totalité, découpées, avec un résumé de l'histoire qu'elles nous content.

La diagonale ( 2 ) en Aubrac

En allant dans le sens contraire des pèlerins (c'est à dire vers le nord), j'arrive en Lozère, au village de Nasbinal.

En 1074, les moines de St Victor de Marseille construisirent la robuste église de style roman, devenant un de leurs prieurés, qui offrait un abri sûr aux pèlerins avant de franchir le plateau et rejoindre Aubrac.

En 1135, le prieuré est rattaché à la Domerie d’Aubrac et ce jusqu’à la Révolution.


L’église Sainte Marie de Nasbinals est aujourd’hui un des fleurons de l’art roman en Aubrac. Elle est remarquable par la polychromie de ses matériaux, son clocher octogonal et la voûte de la nef en ogive.

La diagonale ( 2 ) en Aubrac

A peu de distance de Nasbinals, le parking de la Cascade du Déroc m'a accueillie pour la nuit.
Il s’agit d’un des sites naturels les plus remarquables de l’Aubrac. L’affluent du Bès et les eaux du lac des Salhiens viennent se précipiter sur le rebord de basalte sous lequel s’est formée une grotte constituée d’orgues basaltiques remarquables par leur géométrie. Dommage : pour accéder au pied de la chute d’eau, le sentier traverse une propriété privée, et je n'ai pas osé y aller. Je ne l'ai donc vue que du haut de la falaise.

Mais j'ai quand même trouvé ces petites photos sur internet ... ce qui attise mon regret !

La diagonale ( 2 ) en Aubrac

 C'est l'occasion de faire une petite balade sur ce vaste plateau d’altitude recouvert d'immenses pâturages qui se confondent avec le ciel. Cette terre de basalte, façonnée depuis la fin de l’ère tertiaire par les éruptions volcaniques, s’étend à perte de vue.  Les monts arrondis couverts de pâturages, de prairies et de landes rappellent que l'Aubrac perpétue une vieille tradition pastorale.

Durant des siècles, ses habitants ont vécu au rythme des transhumances : chaque printemps les troupeaux montaient en estive et la vie s’organisait alors autour des burons, de la surveillance des troupeaux, de la traite et la fabrication du fromage.

La diagonale ( 2 ) en Aubrac

Je change encore de département pour aller dans le Cantal, dans le tout proche village de Saint-Urcize. Et je laisse à la table d'orientation le soin de vous renseigner.

La diagonale ( 2 ) en Aubrac

L'église romane classée date du 13ème siècle. Elle est pourvue d'un clocher à peigne et du seul déambulatoire de haute Auvergne. Elle s'apparente ainsi aux églises dites "de pèlerinage". Elle abrite également le calice utilisé lors de la dernière messe de Louis XVI avant son exécution le 21 janvier 1793.

La diagonale ( 2 ) en Aubrac
La diagonale ( 2 ) en Aubrac

L'Aubrac Cantalien compte encore une cité renommée : c'est Chaudes-Aigues, la seule station thermale du Cantal.

Chaudes-Aigues possède une trentaine de sources d'eau chaude naturelles dont la température est comprise entre 45 °C et 82 °C et dont le débit total avoisine les 10 000 hl par jour (694 l/min).

La plus renommée est la source du Par avec des eaux de 82 °C – soit l'une des plus chaudes d'Europe – dont le débit est voisin de 5 l/s ; elle fournit à elle seule la moitié de la production d'eau de la ville.

Le nom de cette source vient du fait que les cochons y était « parés », c’est-à-dire nettoyés, épilés grâce à l'eau chaude. L'eau servait aussi à parer les pieds et têtes de veau, et à dégraisser la laine de mouton.

La diagonale ( 2 ) en Aubrac

Déjà, sous l'Empire Romain, Chaudes-Aigues était une ville thermale : Calentes Baioe.

Puis les invasions barbares passent et ne laissent que les sources.

Au Moyen Âge, Chaudes-Aigues inclut plusieurs maladreries et des couvents possédant des étuves et des piscines. Les gens du peuple côtoient la bourgeoisie dans la piscine publique du quartier du Par. En 1332, des particuliers s'approprient les sources pour chauffer les maisons. Ce chauffage était gratuit pour les habitants le long de ces cours d'eau chaude souterrains.

Ce système était encore en place, jusqu'à la décision du conseil municipal de construire le Centre thermal CALEDEN et de requérir l'eau chaude des sources publiques pour l'établissement thermal, ouvert en 2009, qui soigne les rhumatismes et l'arthrose. Ainsi on coupa l'eau chaude à la plupart des maisons pour le tourisme. Aujourd'hui seules les maisons sur des sources privées sont encore chauffées comme avant.

La diagonale ( 2 ) en Aubrac

Charly, quant à lui, a préféré les ombrages d'un chouette Parc Aventures bordant la rivière.

Et maintenant, en route pour la Margeride  !

La diagonale ( 2 ) en Aubrac
Partager cet article
Repost0

commentaires

B
Toujours un grand plaisir de vous lire ! Merci pour vos récits passionnants j’adore les personnes qui savent écrire ! Et Charly ???? À bientôt de vos nouvelles....
Répondre

Présentation

  • : scandinadream.over-blog.com
  • : passer du rêve à la réalité. J'ai commencé par 5 mois de voyage en solitaire, en Trafic aménagé, au hasard des routes d'Europe du Nord (pour mon premier voyage) puis d'Europe Centrale, et maintenant sur des itinéraires peu fréquentés d'Espagne.
  • Contact

Recherche