Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2019 3 08 /05 /mai /2019 20:55

Vendredi 26 avril 2019

 

Valle del Guadalhorce

 

Le Guadalhorce a creusé une vallée tortueuse qui aboutit à un triple barrage.

Andalucía 3 : le sud

Nous avons passé au bord de ce lac une nuit paisible, et ce matin, départ en vélo. La montagne est belle, il fait beau (enfin!) et nous allons à la découverte.

Andalucía 3 : le sud

Que pensez-vous de cette tête de … lionne ?

Andalucía 3 : le sud

Une piste qui grimpe dans la montagne nous mène presque à un superbe point de vue (il faut faire les 10 dernières minutes à pied) sur la célèbre faille du Défilé de los Gaitanos**, dans lequel un chemin*** de passerelles a été construit à flanc de falaise. Le Caminito del Rey

Andalucía 3 : le sud
Andalucía 3 : le sud

Une fois redescendus, c’est en traversant un des barrages que j’ai pris cette photo de l’endroit où nous étions allés : il est au bout de la flèche jaune.

Andalucía 3 : le sud

Encore quelques kilomètres et nous rentrons au camping-car pour y déjeuner tardivement.

Andalucía 3 : le sud

En partant vers Antequera, encore quelques belles vues :

Andalucía 3 : le sud

Antequera est connue pour ses dolmens. D’énormes tombeaux collectifs, remontant à l’âge du bronze. Ils forment le groupe de dolmens le plus important d’Europe, et prouvent l’occupation de la vallée du Guadalhorce à l’époque mégalithique. On avance l’hypothèse que pour construire ces ensembles, il aurait fallu la collaboration de plusieurs peuples partageant les mêmes rites religieux. Compte tenu de la taille et du poids des pierres (la plus grosse pèse 180 tonnes), cela suppose également des notions d’architecture étonnamment élaborées pour l’époque.

 

Le dolmen de Menga (2500 avant J.C.). C’est une sorte de grotte artificielle.

Longueur de la galerie : 27,50 m, sur 6 m de large et 2,70 m de haut.

La chambre, qui atteint 3,50 m de haut, est recouverte d’une énorme dalle (c'est elle, la plus lourde), 3 monolithes servent de colonnes de soutien.

Stupéfiant : les dernières fouilles ont mis au jour un puits, creusé dans la roche au bout de la chambre. Il fait 1,50 de diamètre pour 19,55 m de profondeur. Il est aligné avec les 3 colonnes, ses parois sont parfaitement lisses et régulières.

Andalucía 3 : le sud

Le dolmen de Viera (2200 avant J.C.). Tout à côté du précédent, c’est une longue galerie (22 m, sur 1,30 m de haut) qui se termine par une chambre carrée, qui atteint 1,60 m de haut. Mais pour y pénétrer, ces hommes de l'âge du bronze avaient creusé un trou quadrangulaire dans une grande dalle de pierre. Ils connaissaient la géométrie ! Nous, on n'a pas le droit d'y pénétrer.

Andalucía 3 : le sud

Le dolmen d’El Romeral (1800 avant J.C.). A 3 km des précédents, il est aussi plus récent et correspondrait à l’âge du cuivre. Il possède également une structure plus complexe : des murs de pierres plates en encorbellement, deux salles circulaires et une galerie de 26,50 m et haute de 1,95 m qui est couverte de dalles calcaires. Les dalles verticales ne sont utilisées que pour la porte qui sépare les deux chambres.

Le plafond de la première chambre, circulaire, de 5,20 m de diamètre, est fermée par une dalle circulaire, représentant la première fausse coupole de l’histoire. La deuxième chambre, plus petite, a une architecture identique à la première.

Un astucieux miroir rond nous permet d’en admirer le plafond sans y entrer.

Andalucía 3 : le sud

Antequera est aussi connue pour la Peña de los Amorosos.

En voici la légende : à la fin du 15ème siècle, la fille du chef arabe de la région tomba éperdument amoureuse d’un jeune homme pauvre, alors que son père l’avait promise au vieux gouverneur d’Alhama de Granada. Tous deux décidèrent de s’enfuir, mais furent découverts par les gardes du père de la jeune fille, qui les poursuivirent jusqu’au sommet d’un rocher. Pris au piège, les deux amants se précipitèrent dans le vide main dans la main, scellant ainsi leur amour pour l’éternité.

Mais quel rocher !

Le voici. A quoi, à qui ressemble-t-il ?

Andalucía 3 : le sud

Antequera, la ville. Elle mérite elle aussi un détour. Surtout pour la colline de l’Alcazaba, sa forteresse arabe, et sa colgiale de Santa María*. Malchance ! aujourd’hui, par exception, ces deux monuments fermaient à 15 h au lieu de 18 h. Récupération du travail nocturne des fêtes de Pâques …

Andalucía 3 : le sud

Et la voilà au coucher du soleil, telle qu'on la voyait depuis notre parking.

Andalucía 3 : le sud

En voilà tout de même les extérieurs, avec la Porte des Géants, qui est l’entrée de l’Alcazaba

Andalucía 3 : le sud

Dans mon petit tour en ville, j’ai aussi rencontré cette jolie place avec sa chapelle votive, la Capilla-Tribuna de la Virgen del Socorro, qui voisine avec une église.

Andalucía 3 : le sud

Samedi 27 avril 2019

 

Mais je n’en ai pas encore fini avec cette ville.

Nous ne pouvions pas partir sans aller voir le Site naturel du Torqual de Antequera** !

Il se trouve à 14 km de la ville. C’est un parc naturel de plus de 1200 ha dans l’un des paysages karstiques les plus impressionnants de la péninsule, au point qu’il a plusieurs fois servi de décor à des tournages de films de science-fiction.

Comment s’est-il formé ? Regardez :

Andalucía 3 : le sud

Résultat :

Andalucía 3 : le sud
Andalucía 3 : le sud
Andalucía 3 : le sud

Ensuite nous avons roulé vers l’est encore, par de petites routes de montagne, pour atteindre la Réserve Nationale de Sierra de Tejada. Quelques photos prises en roulant :

Andalucía 3 : le sud

Nous nous sommes arrêtés au village de Salares, ayant l’intention d’y faire, demain matin, une petite randonnée.

Salares est un des villages d’une route des villages arabes. Il est construit au bord d’un torrent qu’enjambe un pont dit : Puente árabe, que nous franchirons demain matin en partant. Il recèle également, au cœur de ses ruelles d’une blancheur immaculée, un très beau clocher-minaret d’époque almohade, bâti en briques et orné d’azulejos.

Andalucía 3 : le sud
Andalucía 3 : le sud

Dimanche 28 avril 2019

 

Du pont arabe de Salares, nous voilà partis pour une balade de 7 km avec 365 m de dénivelé. Il fait encore frais, et nous traversons d’autres rues dans le village pour arriver au point de départ.

Andalucía 3 : le sud

Là, au fond, on voit la Mer qui se confond un peu avec le ciel.

Andalucía 3 : le sud
Andalucía 3 : le sud

Lundi 29 avril 2019

 

C’est par un temps gris que nous sommes redescendus sur la côte. Ce n’était pas pour la mettre en valeur !

Andalucía 3 : le sud

Nous sommes maintenant dans la Province de Grenade, mais avant d’aller en admirer la perle, nous voulons en côtoyer les montagnes. Nous arrivons donc sur le versant méridional de la Sierra Nevada. Elle culmine à 3482 m au Mulhacén, et elle a 14 sommets de plus de 3000 m. D’où nous sommes, on y voit encore de la neige.

Andalucía 3 : le sud

Cette région parsemée de petits villages blancs posés sur le flanc de montagnes escarpées s’étend sur deux provinces : celle de Grenade et celle d’Almería. C’est pourquoi on la désigne au pluriel : Las Alpujarras**.

En apéritif, quelques photos de la journée :

Andalucía 3 : le sud

Comme nous sommes passés dans une vallée aux nombreux vergers : néfliers, citronniers, et surtout orangers, je vous envoie un peu du parfum exquis que ces derniers répandent partout. Vous sentez ?

Andalucía 3 : le sud

Mardi 30 avril 2019

 

Une route en balcon parcourt le flanc de la Sierra Nevada, et des embranchements conduisent aux villages les plus hauts perchés. Nous nous rendons à Capileira*, aux environs de 1450 m, le plus haut des 3 villages sur cette route.

Il est étalé sur une pente très raide, et nous nous faufilons (à pied, bien sûr!) dans son dédale de ruelles descendantes pour atteindre, le Río Poqueira, 330 m plus bas (qu’il faudra remonter, sur la rive opposée).

Le village a gardé son authenticité, avec ses maisons aux toits plats faits de troncs ou branches d’arbre et recouverts de terre argileuse, sans doute pour l’isolation à la chaleur et à la pluie. Mais cette terre n’est pas végétalisée. Rien n’y pousse. Et toujours cette éclatante couleur blanche.

Andalucía 3 : le sud
Andalucía 3 : le sud

Une balade de presque 6 km en terrain raide, qui nous a fait appréhender le mode de vie des anciens : quelques maisons et bergeries en piteux état, des aires de battage, moulin en ruine, restes de chemins empierrés, et aussi un vieux lavoir croisé dans le village, nous parlaient d’eux.

Andalucía 3 : le sud

Et tout ça au milieu d’un paysage époustouflant.

Andalucía 3 : le sud
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : scandinadream.over-blog.com
  • : passer du rêve à la réalité. J'ai commencé par 5 mois de voyage en solitaire, en Trafic aménagé, au hasard des routes d'Europe du Nord (pour mon premier voyage) puis d'Europe Centrale, et maintenant sur des itinéraires peu fréquentés d'Espagne.
  • Contact

Recherche