Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2018 6 09 /06 /juin /2018 20:10

Voici en gros le parcours tordu que nous avons effectué dans ce pays. Il y a encore beaucoup à voir ...

2ème épisode :  en République Tchèque

Le 25 mai 2018, nous sommes donc entrés dans ce pays pour seulement 24 h, car c’était le plus court chemin pour gagner la Suisse Saxonne. Mais nous nous sommes tout de même arrêtés dans le charmant village de Loket Nad Ohří*.

Sa situation dans une boucle très serrée de la rivière y est pour quelque chose : on se croirait sur une île !

Non seulement les maisons y sont jolies et on y trouve une Auberge du Cheval Blanc dans laquelle Gœthe a résidé, mais elle est couronnée par un château à la superbe silhouette.

 

2ème épisode :  en République Tchèque

Petite balade en vélo au bord de la rivière. Elle est encore toute marron des orages qui ont sévi hier, ici aussi.

 

2ème épisode :  en République Tchèque

Quand au château de Hasištejn, il a été fondé au 13ème siècle. Modifié et fortifié au 15ème, il contenait de précieuses collections d’œuvres artistiques et une riche bibliothèque quand il a pris feu en 1560. Délaissé et inhabité depuis le 17ème siècle, il est devenu une ruine. Après 1891, il a été partiellement restauré.

2ème épisode :  en République Tchèque
2ème épisode :  en République Tchèque

Après cette visite, nous avons roulé de nouveau vers l’Allemagne.

Vous trouverez cette partie, la Suisse Saxonne, à la fin du 1er épisode.

 

29 mai 2018 : en Suisse Tchèque

 

Nous revoilà en République Tchèque, à quelques km de la frontière allemande, à Hrensko.

C’est le même massif gréseux que de l’autre côté de la frontière. Alors, qu’elle soit tchèque ou saxonne, pourquoi appelle-t-on Suisse ce massif qui n’a rien à voir avec les Alpes ?

Il s’agirait en fait d’un hommage à 2 artistes Suisses, qui, émerveillés par la région, auraient contribué à la faire connaître au monde. Là aussi, les étranges formations rocheuses datant de centaines de millions d’années sont les objectifs principaux des randonneurs.

 

Nous aussi nous avons choisi la destination la plus connue : Pravičická Brána, un pont naturel de 30 mètres de haut.

On ne peut l’atteindre qu’à pied (1 h 30 à 2 h de marche) et pour ce faire, nous sommes debout à 6 h 30 pour le départ à 8 h. Car la boucle comporte 16,5 km et 650 mètres de dénivelé, et on prévoit de la faire tranquillement en 7 h (en fait, on mettra 7 h 30). Et puis nous aurons moins chaud (à 8 h il fait déjà 23°, et ça montera jusqu’à au moins 29°). Enfin, il y aura moins de monde.

2ème épisode :  en République Tchèque

Nous voilà arrivés à Pravičická Brána, que nous découvrons avec le pittoresque restaurant à son pied.

2ème épisode :  en République Tchèque
2ème épisode :  en République Tchèque

Pravičická Brána est la plus grande arche de grès naturel en Europe, et l’endroit le plus recherché de la Bohême Suisse. 100 000 visiteurs y viennent chaque année. L’arc monumental fascine non seulement les visiteurs, mais aussi les scientifiques. Ils ne comprennent pas comment ça se fait qu’il ne soit pas encore effondré.

Il semble que c’est parce qu’il est formé de deux rochers différents. Ce qui lui permet de résister à la dilatation et au retrait du grès en fonction des changements de température.

C’est ce que nous avons cru comprendre d’après les panneaux informatifs en tchèque et en allemand.

2ème épisode :  en République Tchèque

Quittant les hauteurs, notre itinéraire descend alors dans le cours de la Kamenice. Après avoir suivi le bord de la rivière sur 2 km, la gorge devient si étroite qu’aucun chemin ne peut y exister. Un habile barrage de troncs d’arbres la rend alors navigable sur 1 km, et des bateliers transportent les gens à l’autre bout en 20 minutes, sans moteur, avec une longue perche, comme de grosses gondoles.

2ème épisode :  en République Tchèque
2ème épisode :  en République Tchèque

Nous avons bien apprécié ce temps de repos, car 3 km dont la moitié en montée nous séparaient encore de notre maison roulante. Mais je ne résiste pas à vous montrer encore le style de beaucoup de maisons de la région :

2ème épisode :  en République Tchèque

Ouf ! Repos bien mérité !

 

 

30 mai 2018 : la vallée de l’Elbe

 

En remontant la vallée de l’Elbe, nous nous dirigeons vers Prague (Praha).

Un arrêt à la ville-forteresse de Terezín.

Bâtie en 1780 pour protéger les habitants de l’arrivée éventuelle des Prussiens, elle fut transformée par les nazis en camp de concentration où ont transité des prisonniers et des juifs de toute l’Europe. La Grande forteresse fut transformée, dès 1941, en ghetto où 140 000 juifs (hommes, femmes et enfants) venus des pays tchèques mais aussi de toute l’Europe, y séjournèrent. Il était présenté à la population juive comme un refuge par les autorités (au musée nous avons vu un extrait d’un film de propagande nazie) et attira une partie de l’élite culturelle et intellectuelle juive. Ces « volontaires » comprirent vite qu’ils étaient en fait dans un camp de triage. 62 % d’entre eux furent déportés à Auschwitz – seuls 5 % survécurent dont 150 enfants sur 10 000 (leurs dessins ont été sauvés grâce à leur institutrice et on peut en voir de nombreux au musée du ghetto) – ou encore à Dachau. Pour faire de la place, la population locale de Terezín fut expulsée en 1942. Malgré cela, les conditions de vie terribles et le surpeuplement entraînèrent la mort de 34 000 personnes.

 

2ème épisode :  en République Tchèque

La Petite forteresse servit dès 1940 de prison spéciale de la Gestapo.

Exécutions, tortures, maltraitance, mais aussi la faim, le surpeuplement, le manque d’hygiène et les épidémies étaient le quotidien. Et les prisonniers étaient assujettis au travail obligatoire.

 

Aujourd’hui, le cœur de la ville est riant et pimpant. Mais certaines rues adjacentes, non restaurées et sans doute non habitées, ne donnent pas envie d’y vivre.

2ème épisode :  en République Tchèque

Et Maintenant, en route pour Prague !

 

31 mai 2018 : Prague

 

Ce sera Prague vite fait, car il y a trop de monde pour nous ! Et encore, nous ne sommes pas en pleine saison ! Et pour être un peu plus tranquilles, nous avons quitté l’aire de stationnement des camping-car à 7 h 15, pour nous rendre dans la vieille ville en métro. A 7 h 30 nous étions sur le Pont Charles.

C’est l’un des ponts les plus spectaculaires d’Europe. Il enjambe la Vltava pour relier la vieille ville (Stare Mesto) et le quartier de Malá Strana où se trouve le château royal. Avec ses 16 arches et ses 500 mètres de long, c’est un chef-d’œuvre de l’architecture médiévale. Commencé en1357 sur l’ordre de Charles IV, il ne fut terminé qu’en 1402.

 

En 1683, suivant le modèle du pont Saint Ange, à Rome, on y installa des statues qui illustrent l’histoire religieuse de la cité. Jusqu’en 1850 il était l’unique pont de Prague.

2ème épisode :  en République Tchèque
2ème épisode :  en République Tchèque

De là, nous sommes montés (au moins 200 marches en plus de la côte) au Château Royal, bien que, des rives de la Vltava, il semble quelque peu austère. Mais je désirais visiter la Cathédrale St Guy, l’une des plus belles cathédrales gothiques d’Europe.

Nous sommes arrivés 20 minutes avant l’ouverture en se disant qu’on avait juste le temps d’en faire le tour. Mais une fois fini le tour, il y avait au moins 150 personnes qui faisaient la queue pour entrer, et que l’on avait pas vues venir par le côté opposé. Alors j’ai abandonné l’idée de voir l’intérieur. Je me contenterai des photos d’internet.

Mais voilà au moins à quoi ressemble l’extérieur :

2ème épisode :  en République Tchèque

Quelques détails de plus :

2ème épisode :  en République Tchèque

C’est en traversant les Jardins Royaux que nous sommes redescendus vers la vieille ville, fuyant les hordes de touristes de tous pays arrivant par centaines. Nous y avons rencontré la Salle du Jeu de Paume. Sa façade couverte de sgraphites est d’un très bel effet, et j’ai enfin pu en voir de près.

2ème épisode :  en République Tchèque
2ème épisode :  en République Tchèque

Et de là, on a pu admirer la Cathédrale St Guy dans son ensemble :

2ème épisode :  en République Tchèque

Pour visiter la Vieille Ville (Staré Město), vous préférez : la Mercédès, la calèche, ou la vieille Traban ?

2ème épisode :  en République Tchèque

C’est seulement dans les quartiers Staré Mesto (vieille ville) et Josefov (quartier juif) que nous nous sommes promenés. Pas une vraie visite de la ville, plutôt une promenade. Trop de monde pour notre goût. Si vous voulez en savoir plus, ouvrez un guide touristique. Moi je vous livre seulement quelques photos.

 

D’abord, la place principale : Staromestské Namesty.

On y trouve, entre autres, l’Hôtel de Ville (couvert d’échafaudages, on ne peut pas voir l’horloge astronomique), et l’église Notre Dame du Týn, dont nous avons eu bien du mal à trouver l’entrée ! Car elle n’a pas de façade sur la place, mais elle domine l’espace de ses deux tours sombres de 70 mètres. Elle est complètement insérée dans le tissu urbain puisqu’on accède à son entrée en traversant une maison particulière. Dans l’une des maisons voisines, on pouvait d’ailleurs suivre l’office d’une fenêtre qui donnait directement sur la nef.

2ème épisode :  en République Tchèque
2ème épisode :  en République Tchèque
2ème épisode :  en République Tchèque

Nous avons poussé jusqu’à la Tour Poudrière, et ce bel hôtel en style Sécession tout à côté. Elle marque l’entrée de la vieille ville, du côté de Kutna Hora. Mais ce n’est qu’au 18ème qu’elle est utilisée pour le stockage de la poudre, d’où son nom.

2ème épisode :  en République Tchèque

Puis nous sommes revenus vers Josefov où j’ai visité la Synagogue Vieille-Nouvelle.

Cette synagogue est la plus ancienne dEurope. Construite en 1270, de style gothique, elle est très dépouillée. Elle s’appelait à l’origine : Nouvelle, mais une autre de ce nom a vu le jour juste à côté, d’où le changement de nom en Vieille-Nouvelle.

2ème épisode :  en République Tchèque

1er et 2 Juin 2018 : en Bohême Centrale

 

Une petite (33 km) virée en vélo pour nous changer de la ville. Nous sommes partis du Lac Velká America au-dessus duquel nous avons passé la nuit.

2ème épisode :  en République Tchèque

Dans la forêt, nous avons rencontré une voie ferrée (ancienne) qui nous a conduits à un ancien site minier calcaire, Solvayvi Lomy, transformé en musée de plein air. Il semble que d’anciennes locomotives de la mine transportent encore des passagers dans de rustiques wagons aménagés de sièges (des planches en bois), car il y avait là un groupe d’enfants, sans doute une classe de maternelle, qui ne pouvaient pas être venus là à pied !

 

2ème épisode :  en République Tchèque

Nous devions aussi passer au village de Karlstejn, pour visiter le château.

Hélas ! L’orage nous a surpris en route et nous y sommes passés le plus vite possible, tout trempés.

Mais qu’à cela ne tienne, après la fin de la pluie, bien secs, nous y sommes retournés en camping-car … pour nous apercevoir que l’unique parking, au bord de la rivière, se situe à 2 km du château qui, lui, est construit sur un rocher, à 319 m. Alors que nos vélos nous auraient amenés juste à son pied !

2ème épisode :  en République Tchèque

Le château de Karlstejn a été fondé par Charles IV qui voulait y abriter les joyaux de la couronne impériale et royale.

Bien sûr, ils n’y sont plus. Certains sont à Vienne, les autres en Allemagne … mais il y a les copies de 2 couronnes. Mais difficiles à photographier avec les reflets de la vitrine.

2ème épisode :  en République Tchèque
2ème épisode :  en République Tchèque

Je vous fais grâce du reste de la visite …

 

Ce matin, après quelques courses, nous sommes arrivés à Pruhonice.

Ce parc a été fondé en 1885 et a accueilli une multitude de plantes exotiques et indigènes. Une large collections de Rhododendrons (plus de 8000 arbustes !). Malheureusement, il aurait fallu venir il y a 15 jours, car ils sont maintenant tous défleuris, à l’exception de celui-ci :

2ème épisode :  en République Tchèque

Plusieurs itinéraires, de 3 à 10 km permettent d’admirer toutes les richesses de ce parc dont le château, qui ne se visite pas, n’est qu’un ornement parmi d’autres. Nous avons choisi le circuit jaune, de 5 km. En voici quelques extraits :

 

2ème épisode :  en République Tchèque
2ème épisode :  en République Tchèque

Et je me suis payé le luxe de tenter d’imiter Monet :

2ème épisode :  en République Tchèque

3 Juin 2018 : en Bohême du Sud

 

Tabor la Hussite. C’est en 1420 que cette ville est crée par les plus ardents fidèles du prédicateur Jan Hus, brûlé cinq ans auparavant sur le bûcher de Constance. Ils se réfugient sur cette élévation facile à défendre, y aménagent une forteresse et la nomment Tábor.

De là, ces fous de Dieu pour certains, promoteurs d’un nouvel ordre social pour d’autres, organisent des raids meurtriers dans la région pour propager leur foi et défier l’Église catholique. C’est le commencement des guerres hussites. Elles ne prendront fin qu’en 1434.

 

Nous sommes montés à pied au centre-ville historique : la place Žižkovo Náměstí, du nom du chef Hussite qui terrorisa le pays.

2ème épisode :  en République Tchèque

L’après midi, nous avons continué notre progression vers le sud de la Bohême, et une belle balade à vélo, en ce dimanche, nous a procuré 3 beaux moments :

 

                                    1)  une fête foraine dans un petit village, nous a rappelé celles de notre enfance : des balançoires, des auto-tampons, des marchands de pain d’épice sous les platanes. Ambiance bon enfant, flons-flons. Des musiciens qui jouent sous une tente, des jeunes gens qui s’affrontent au sport national. Ici, le hockey. Pour moi, il ne manquait que le manège de chevaux de bois.

2ème épisode :  en République Tchèque

 

                                    2)  à Hluboka nad Vltavou, c’était prévu, nous sommes montés jusqu’au château. A défaut de le visiter, il fallait bien le voir de près, surtout qu’on pouvait accéder en vélo dans les jardins et le parc.

Bâtie sur un éperon rocheux surplombant la Vltava, cette résidence royale qui remonte au 11ème siècle fut acquise par les princes Schwarzenberg en 1662, puis transformée au 19ème siècle dans le style néogothique Tudor, sur le modèle de Windsor. Ça donne une chose assez extraordinaire, hérissée de tours crénelées.

 

2ème épisode :  en République Tchèque

Voici la cour intérieure, d’où partent les différentes visites. La petite photo du milieu, c’est la poignée de la grande porte.

2ème épisode :  en République Tchèque

Jouxtant le château, dans le style Baltard, une grande galerie précède les écuries.

2ème épisode :  en République Tchèque

                                               3)  quand nous sommes arrivés au camping-car, une petite fête folklorique avait lieu sur la place de l’église, juste à côté.

2ème épisode :  en République Tchèque

4 Juin 2018 : encore en Bohême du sud

 

L’UNESCO a inscrit le village d’Holašovice en 1998 pour « un système moyenâgeux presque entièrement préservé de maisons, d’habitations et de granges ».

Voici la curieuse histoire de ce village : il est connu depuis la moitié du 13ème siècle, mais il connut ensuite 2 coups du sort. Le premier au 16ème siècle, lorsque presque tous les habitants, tchèques d’origine, succombèrent à la peste. Presque aussitôt, il fut colonisé par de nouveaux colons allemands.

Le second fut au début de la Seconde guerre mondiale lorsque se réalisèrent les efforts de la population allemande locale de relier la commune au territoire du Reich. En 1946 fut alors menée une expulsion de force qui frappa la plupart des habitants de nationalité allemande. Dans les maisons vides s’installa une population tchèque de l’intérieur du pays, dont peu construisirent mais seulement réparèrent et entretinrent le patrimoine existant. C’est ainsi que s’est conservé cet ensemble d’une quarantaine de maisons et fermes, avec leurs granges, greniers, aire de battage, étables et écuries. On peut voir devant les maisons des bascules ou des puits à piston creusés à la main. La chapelle est de 1755. La plupart des bâtiments datent d’avant 1827, et les autres entre 1840 et 1880. Ce style est appelé « baroque rural ».

2ème épisode :  en République Tchèque

Et puis une longue balade en vélo (30 km) nous a conduits jusqu’au château Dívčí Kámen. Ce qui signifie : « La pierre de la jeune fille ». Mais on ignore pourquoi.

Une rencontre (en anglais) avec des cyclistes Tchèques, un petit tour au resto de village pour y déguster ensemble une spécialité (médaillon de porc aux cranberries) et voilà encore une belle journée sous le soleil.

2ème épisode :  en République Tchèque

5 Juin 2018 : de la Bohême du sud à la Moravie du sud

 

Une perle enchâssée dans un méandre de la Vltava. C’est ainsi que les guides présentent Český Krumlov, inscrite au patrimoine mondial par l’UNESCO.

Moi j’ai été plutôt déçue. Il est vrai que je n’ai pas visité le château, qui est immense et conserve de très belles collections, paraît-il.

Voici tout de même quelques photos matinales.

2ème épisode :  en République Tchèque

Nous arrivons maintenant en Moravie du sud.

C’est une région de douces collines, céréales ou pâtures, dont les hauteurs sont coiffées de forêts sombres tandis que les rivières paresseuses ont creusé de profonds méandres. Les routes sont bordées de cerisiers dont nous avons déjà profité.

Nous nous sommes arrêtés pour visiter la jolie ville de Telč, inscrite au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO (et là, je n’ai pas été déçue. C’est la plus belle de toutes celles que j’ai visitées jusqu’à présent). Tout près de la Bohême, elle en a encore les caractéristiques.

Construite au 14ème siècle par les seigneurs de Hradec, elle a assis sa prospérité sur l’exploitation de ses viviers. Ses grands étangs, réunis par un canal qui traverse le parc du château, contribue grandement au charme du lieu, même si je ne vous les montre pas en photo.

 

La grand-place, immense, constitue un ensemble exceptionnel délimité par un bel alignement de maisons à arcades et à pignons de couleurs pastel. Elle est pavée et animée par deux fontaines et un colonne de la peste de 1720.

L’orage menaçant nous a dissuadés d’effectuer la visite au cours d’une balade en vélo. Dommage.

2ème épisode :  en République Tchèque
2ème épisode :  en République Tchèque

Comme il restait du temps pour le parc-mètre, nous sommes allés visiter le Musée Technique.

Etonnante collection de véhicules (dont 4 Rolls anciennes) et de landaus, avec des poupées d’époque. Celui à capote violette était à la mode entre 1920 et 1925.

Et quantité d’autres choses et véhicules …

2ème épisode :  en République Tchèque
2ème épisode :  en République Tchèque

6 et 7 Juin 2018 : encore en Moravie du sud

 

Aujourd’hui, nous avons parcouru en vélo l’Aire de Lednice-Valtice.

Cette zone viticole a été transformée en parc géant par la famille Liechtenstein. Cette influente famille qui régna ici durant 600 ans, principalement depuis le superbe château baroque (18ème) de Valtice, décida en effet de créer un immense parc, courant jusqu’à sa résidence d’été de Lednice. Pour y parvenir, ils plantèrent des arbres, tracèrent des allées, asséchèrent des marais, ajoutèrent des ponts, des temples, des tours et transformèrent le paysage à leur guise. Cette aire est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Voici le château de Lednice. D’un fort gothique devenu château renaissance transformé en baroque, la reconstruction de 1848-1858 en style Tudor (gothique anglais) n’a pas laissé grand-chose !

2ème épisode :  en République Tchèque

Une allée de tilleuls de 7 km relie les 2 châteaux. Mais aussi une piste cyclable, qui se promène dans le parc, reliant les différentes constructions : un Minaret (mais qu’on ne peut atteindre en vélo (1), le Temple des Trois Grâces (2), le Temple d’Apollon (3), le Temple de Diane aussi appelé « Rendez-vous »(4), et d’autres dont j’ai loupé les photos.

Nous l’avons donc parcouru de manière à faire une boucle de 25 km, et nous avons regagné le camping-car juste avant l’orage quotidien.

2ème épisode :  en République Tchèque

Voici le château de Valtice. Plus authentique que l’autre (mais moins beau ?) sa dernière transformation date du début du 18ème siècle, qui en a fait un monument d’architecture baroque. Il possède, lui, 9 caves à vin, sur plus de 700 m de long !

2ème épisode :  en République Tchèque

La Porte des Cieux (en latin Porta Coeli), est un couvent exceptionnel situé près de la petite ville de Tisnov. Aujourd’hui encore y vit une communauté de sœurs cisterciennes qui entretiennent le caractère spirituel du lieu. Il a été fondé au 13ème siècle, et l’église du couvent est un véritable exemple de gothique français en République Tchèque.

Le décor floral de son portail est fascinant, ainsi que les 12 apôtres qui remplacent les colonnes. Dommage que l’église soit fermée.

2ème épisode :  en République Tchèque
2ème épisode :  en République Tchèque

Le château fort de Pernstejn est niché sur un éperon rocheux, au cœur de la forêt.

C’est un château étrange. Voire sinistre. Il ne manque que les cris de corbeaux volant autour de cette curieuse tour, appelant le fantôme de la Dame Blanche.

D’ailleurs il est très convoité par les cinéastes du monde entier.

Fondée au 13ème siècle, cette forteresse de la famille Pernstejn, entièrement reconstruite à la Renaissance, oppose la sévérité toute militaire de l’extérieur à la richesse de l’intérieur, réaménagé, pour la plupart des pièces, au 18ème et 19ème siècle.

2ème épisode :  en République Tchèque
2ème épisode :  en République Tchèque

8 Juin 2018 : tout près, et même, En Pologne

 

Laissant de côté la Moravie du nord, nous voici roulant vers la Pologne à travers la Bohême orientale. Allez voir sur la carte, au début.

Ce matin nous avons donc franchi la frontière polonaise, juste pour une randonnée dans le Parc National des Monts Tabulaires. La nature s’est ici laissée aller à toutes les excentricités que lui permet la structure géologique horizontale unique en Pologne. L’érosion a creusé un paysage spectaculaire, sculptant dans la roche calcaire les formes les plus étranges.

Depuis le bourg de Karlow, on gagne à pied la réserve de Szczeliniec Wielki** où les monts culminent à 919 mètres. Et à laquelle on accède par un escalier de 665 marches.

2ème épisode :  en République Tchèque
2ème épisode :  en République Tchèque

Cherchez la ressemblance !

2ème épisode :  en République Tchèque

De retour en République Tchèque, à Adrspach, à une quarantaine de km, un autre massif nous a offert ses rochers. La rivière Metují traverse ici la belle réserve forestière de CHKO Broumovsko où on découvre des formations rocheuses étranges, non plus en calcaire mais en grès, qui s’étendent sur plus de 25 km². Soit environ 400 formations rocheuses, dont les plus hautes du pays.

Mais si en Pologne nous sommes montés tout en haut, ici il faut les admirer d’en bas. Le grès est une roche fragile, pas question de l’escalader. D’ailleurs les chemins sont tous sableux de l’érosion de ces rochers.

Et d’abord un joli lac au départ du circuit (2,5 km en boucle).

 

2ème épisode :  en République Tchèque
2ème épisode :  en République Tchèque

Sur cette photo, avez-vous reconnu « le gant » et « le pain de sucre » ? Facile !

Maintenant nous entrons dans le mystère. Cette porte nous mène, par un long couloir, sombre et froid, jusqu’à une place où nous attendant des éléphants :

2ème épisode :  en République Tchèque

Voici maintenant : le pont du diable, la tour d’Eliska, le balcon de Juliette et une tête de lionne !

2ème épisode :  en République Tchèque

Et je ne peux pas finir sans vous présenter les amoureux et les jumeaux !

 

2ème épisode :  en République Tchèque

Et voilà. Demain, une belle randonnée vélo autour de ce massif, et nous quittons la République Tchèque, sans avoir tout vu ni tout fait. Forcément.

 

Ce que je peux dire de ce pays à ceux qui voudraient le visiter ?

C’est un beau pays, que peu de Français visitent en-dehors de Prague. C’est dommage.

Beaucoup de châteaux en tous genres, de sites naturels incroyables, des circuits vélo et randonnée très bien balisés dans tous les coins du pays, des villes et villages typiques dans chaque région, des festivités avec de beaux costumes …

Mais … les Tchèques ne sont pas d’un naturel souriant. Il faut leur parler une langue qu’ils comprennent pour les dérider … et à part la leur, ils ne connaissent que l’allemand. Peu parlent anglais. Heureusement, nous en avons rencontré !

 

Il y a très peu de camping-car, en majorité tchèques et quelques allemands. On en a croisé en moyenne 2 par jour ! Et sur les grands parkings touristiques, il n’y en avait jamais plus de 3 à la fois. Il faut dire que les structures d’accueil pour eux sont quasi-inexistantes : pas de bornes de vidange, même dans certains campings. Pas d’approvisionnement en eau en-dehors des campings. Pas d’aires de stationnement en dehors des très grandes villes.

Pour les routes, le réseau secondaire, hérité du communisme, est déplorable, mais beaucoup de tronçons ont été refaits, et alors c’est du billard ! Mais attention : les conducteurs tchèques roulent comme des fous. Pas tous, bien sûr, mais ça surprend !

 

Aujourd’hui 9 Juin 2018, nous arrivons en Pologne, et je vous dis : à dans une dizaine de jours pour le 3ème épisode. Bye bye !

2ème épisode :  en République Tchèque
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : scandinadream.over-blog.com
  • : passer du rêve à la réalité. J'ai commencé par 5 mois de voyage en solitaire, en Trafic aménagé, au hasard des routes d'Europe du Nord (pour mon premier voyage) puis d'Europe Centrale, et maintenant sur des itinéraires peu fréquentés d'Espagne.
  • Contact

Recherche