Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 20:17

Vendredi 18 septembre 2015

.

Huitième et dernière étape : du Ranquas à Saint-Guilhem-le-Désert

Les 20 derniers kilomètres !

La première partie du parcours, dans le massif de la Sérane, se fait entre 2 haies de buis, sans réelle vue sur le paysage : on descend jusqu'aux Lavagnes, puis on remonte, mais toujours ces buissons atteignant 2 mètres de haut bouchent la vue. La végétation devient plus méditerranéenne, mais c'est seulement quand on débouche sur le plateau que les buis s'espacent, et que l'on découvre le Pic St Loup et la Méditerranée !

Le Désert en fleurs

Dans un dernier col, deux gros rochers figurent les portes du Val de Gellone. Le marcheur est saisi par la Beauté. De grands pins, des roches fantastiques, et pour que l'enchantement soit complet, des bruyères arbustives bordent le chemin et animent tout le paysage.

Le Désert en fleurs

Un aussi beau spectacle ne pouvait que toucher le petit-fils de Charles Martel (celui qui battit les Arabes à Poitiers en ? *) Guilhem, qui y fonda un modeste prieuré en 804.

Voici comment un poète médiéval décrit son arrivée en ce lieu : " ... Voici qu'un plateau inculte s'ouvre subitement devant lui ; des bois le couvrent à demi, il est entouré de toutes parts par les montagnes, si hautes maintenant qu'elles arrêtent les nuages ; un torrent d'eau vive, qu'on voit descendre d'un sommet, le traverse en roulant vers les gorges ; dans la solitude de ce désert, entre ces rochers immenses et ces montagnes monstrueuses, on dirait le petit champ d'un laboureur. Guilhem rend grâce à Dieu du charme de cet endroit ... "

Depuis l'époque médiévale, le Val de Gellone a bien changé, mais le charme est indemne.

Je ne sais pas si Guilhem vint prier à cet ermitage que nous croisons en chemin, mais il est bien dans un endroit si charmant qu'on aurait envie de s'y attarder ...

* 732

Le Désert en fleurs

Guilhem mena dans ce Val une existence humble jusqu'à sa mort, le 28 mai 812. Sa réputation de sainteté grandit vite, et le prieuré fut remplacé en 1050 par un monastère, avec une basilique et un cloître aux sculptures raffinées, qui devint l'Abbaye de Gellone, autour de laquelle s'est construit le village de Saint-Guilhem-le-Désert.

Elle fut dévastée à la révolution. Seule l'église a survécu, mais une partie de son admirable cloître se trouve aujourd'hui dans un musée de New York ...

Le Désert en fleurs

Enserrant l'abbaye de ses ruelles où rode encore le souvenir des "romieux" d'antan, le beau village de St Guilhem sert d'écrin à cet ensemble d'exception. Maisons romanes, anciennes chapelles et placettes ombragées font le charme de cette antique cité ...

Le Désert en fleurs

... sans compter les ruines de l'inaccessible "Château du Géant", qui surplombe le village, autrefois enserré dans ses remparts ...

Le Désert en fleurs

Et maintenant, retour à la maison. Provisoirement, car ...

Attention, fin octobre, ça va se Corser ...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : scandinadream.over-blog.com
  • : passer du rêve à la réalité. J'ai commencé par 5 mois de voyage en solitaire, en Trafic aménagé, au hasard des routes d'Europe du Nord (pour mon premier voyage) puis d'Europe Centrale, et maintenant sur des itinéraires peu fréquentés d'Espagne.
  • Contact

Recherche