Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 17:47

Jeudi 8 Octobre 2015

Ajaccio.

Débarquement du ferry à 7 h 20. Le jour se lève.

Ça se Corse !

A cause des 20 minutes de retard du bateau, nous ne pouvons pas gagner Girolata par voie de mer, et nous partons donc vers la gare ferroviaire où nous prenons la solution de secours : le train jusqu'à Calvi en passant par Corte et en changeant à Ponte Leccia, Puis un bus jusqu'au Col de la Croix, et nous terminerons à pied par une partie de la "Boucle du Facteur". L'Office du tourisme nous a garanti que ce bus était en service jusqu'au 15 Octobre ... Regardez un peu sur la carte le joli détour que cela fait, alors que c'était si court en bateau :

Ça se Corse !

Le train est un "tortillard" aux voies étroites remis au goût du jour (il y a 5 ans, c'était encore une micheline). Le paysage est superbe ; la partie la plus spectaculaire est dans le bassin du Vecchio, affluent du Tavignano, que nous suivrons un des jours prochains. Les pentes sont sévères et sinueuses, la voie creusée dans la montagne surplombe le ravin d'une centaine de mètres.

Partis du niveau de la mer, nous sommes à près de 900 m en arrivant à Vizzavona, après un tunnel de 3916 m, le plus long de la ligne.

Ça se Corse !

Quant au viaduc connu sous le nom de Ponte de Vecchio, inscrit aux monuments historiques, il fut conçu par la société Eiffel et réalisé de 1890 à 1892. Du train, je n'en ai vu que l'ombre. Mais quelques jours plus tard, nous sommes passés en-dessous ...

Ça se Corse !

A Ponte Leccia, nous changeons de train pour partir sur la ligne de la Balagne, qui va jusqu'à Calvi, via l'île Rousse.

Le paysage est alors fait de rudes collines, avec une rare végétation. Nous atteignons la côte par une multitude de courbes et de lacets qui nous offre des vues saisissantes, jusqu'au Désert des Agriates.

Ça se Corse !

Et puis c'est la mer, d'un bleu rêvé, sur 25 km jusqu'à Calvi.

L'île Rousse, la Baie de Calvi avec son 5 mâts ... finalement, le train, c'était bien aussi. Pas de regrets (pour l'instant !)

Ça se Corse !

Et nous voilà installés sur un banc pour pique-niquer en attendant le bus, (2 heures 1/4 à attendre), devant une station service.

Au bout de 2 h 30, toujours pas de bus.

Et voilà la Dame de la station qui sort et nous demande gentiment ce qu'on attend. Car il n'y a plus de bus depuis le 30 septembre, nous dit-elle ! Pourtant, un autre voyageur a été renseigné comme nous aujourd'hui-même par l'Office de tourisme !

Bon, hé bien il n'y a plus qu'à trouver un taxi. La Dame de la Station nous dépanne très gentiment en en appelant un pour nous. Mais c'est douloureux : 140€ pour 57 km en taxi. Heureusement que nous sommes 4 !

Dommage, le taxi avait les vitres teintées très foncées. Paysages fantastiques, mais photos impossibles !

Et nous voici au Col de la Croix, à la table d'orientation. Prêts à partir, avec entre 12 et 15 kg sur le dos chacun. Mais comme nous avons perdu beaucoup de temps, la photo de présentation sera pour demain. Il nous faut marcher 2 h 30 pour arriver à notre gîte à Girolata, accessible uniquement par un sentier ou par la mer.

Ça se Corse !

Le chemin pour gagner le village isolé de Girolata est emprunté tous les jours par le facteur, Guy .. Il est devenu une célébrité, et ce parcours est devenu "le sentier du facteur". C'est un paysage fabuleux : des rochers rouges, la mer bleue, le vert éclatant d'une végétation boostée par les pluies récentes. Un régal.

Nous avons aussi rencontré une des nombreuses vaches sauvages de l'île. Maigre à faire peur, on se demande comment elle peut trouver ici sa nourriture ! En plus la fontaine trouvée en route est à sec.

Ça se Corse !

Nous avons d'ailleurs appris par la suite que ces vaches, qui n'appartiennent à personne, sont un véritable fléau dans certaines régions : poussées par la faim, elles peuvent dévaster des jardins ou causer des accidents sur la route.

Mais le soir tombe tôt en cette saison. Il nous reste à contourner la baie de Girolata quand arrive le crépuscule. A 19 h 30, il était temps d'arriver !

A demain ...

Ça se Corse !
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : scandinadream.over-blog.com
  • : passer du rêve à la réalité. J'ai commencé par 5 mois de voyage en solitaire, en Trafic aménagé, au hasard des routes d'Europe du Nord (pour mon premier voyage) puis d'Europe Centrale, et maintenant sur des itinéraires peu fréquentés d'Espagne.
  • Contact

Recherche